Archives de Tag: cigarettes

Taspo-fiasco ?

Ca y est, c’est fait ! Depuis le 1er juillet 2008 minuit, seuls les porteurs de la carte RFID « Taspo » peuvent desormais acheter leurs cigarettes dans ces milliers de distributeurs automatiques present sur le territoire japonais. On en parlait deja, il y a un peu pres un an, dans ce journal

 « – Attention ! Derriere vous !!! »

 Ces possesseurs de ce tabako-passpoto qui etaient estimes au 1er juillet a … 22% ! Waaa ! Si la situation n’evolue pas dans le sens espere par les initiateurs de cette carte, je pense bien que l’on pourra appeler cela un Fiasco ! J’avais deja fait ma petite enquete aupres d’amis et de collegues accrocs au tabac. Dans mon entourage, personne n’a fait les demarches necessaires pour se munir de cette carte.

Apres les succes phenomenaux de ces cartes sans contacts (IC cards) a l’instar des cartes de transports (et p.e.l.) « Pasmo/Suica » ; des portes monnaies electroniques « Edy, Nanaco, Quicpay » etc, des cartes de franchissements des peages autoroutiers « ETC », … J’ai bien du mal a croire a un retournement de situation quant au futur de Taspo. Cela, finallement peut meme preter a sourire. En effet, depuis l’arrivee de cette carte hi-tech, petit concentre de technologie, des millions de Japonais n’ayant plus acces a la vente automatique retdecouvrent desormais la vente traditionnelle en retrouvant le chemin du conbini mais aussi du petit debitant de tabac qui se contentait jusqu’alors de faire acte de presence dans sa guerite, apres avoir rempli ses distributeurs automatiques travaillant pour lui. La vente des cartouches quant a elles, etaient souvent l’affaire des supermarches et depuis le 1er juillet, de grandes pancartes signalent aux clients qu’ici ; vous pouvez desormais acheter vos cigarettes au detail ! 

Tout ceci, n’est guere etonnant au final. Les Japonais ne sont pourtant pas reticents aux nouvelles applications liees a la technologie. Mais, a force de marteler durant des annees que le tabac c’est mauvais et lancer une carte dediee a son achat en demandant de joindre a toute demande, la copie d’une piece d’identite c’est peut etre pas malin !

Avant de lancer Taspo, pour que les jeunes renoncent a fumer leurs premieres cigarettes, ils auraient pu imaginer d’autres scenari, comme, comme, tiens ! Par exemple, …  

 

 

Illustration : sortie Est gare de Shinjuku, evennement marketing de « Norton Symantec » fin juin 2008.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Societe de consommation

Coffee and cigarettes : Pronto

Boire un cafe et fumer une cigarette et puis gratouiller un peu son carnet Moleskine Muji, de « pensees du moment », envoyer quelques mails, classer les photos qu’on prend avec son portable, les envoyer vers sa boite mail afin de les publier quant on aura un moment. Se dire que l’on rentrerait bien a la maison plutot que d’aller travailler ou mieux ; profiter du beau temps, de la petite pluie, du vent ou du froid pour aller flaner ici, la ou la-bas. Petit coup d’oeil sur le portable qui par bonheur, en plus de faire appareil photo pour journal pas intime, fait aussi montre digital et bien sur accessoirement, telephone ou browser internet. Merde, encore quelques minutes seulement avant de se mettre au travail.

coffandcigaret-pronto1.jpg

Il n’aura fallu que deux ou trois passages dans ce « Pronto », au jeune homme derriere le comptoir qui travaille en matinee, pour me servir mon double espresso a 260 yen sans que je n’ai plus besoin de dire quoi que ce soit. Il faut dire, que l’ecrasante majorite de la clientele ne commande que des « morning set A, B ou C » qui se composent a peu pres tous, d’une salade, d’oeufs brouilles et d’un coffee-blend. Le « burendo » ou, le cafe du salary-man moyen par excellence. C’est sur, je tranche avec le decor. Dans la plupart de ce genre d’echoppes, ils ont le chic pour te coller par moment dans les oreilles une musique d’une tristesse telle, que tu n’as qu’une envie : te barrer le plus loin possible ! Saurais-tu reconnaitre ce BGM ? L’expresso ressemble finallement a un petit noir que l’on peut boire dans un petit troquet parisien. Plutot correct donc.

Ce matin, quatre appareils des « forces d’auto-defenses » nippones ont survoles la route qui me mene a la gare. Sans poser pieds a terre, j’ai degaine … Mon portable ! En deux secondes, peut etre trois, l’affaire etait pliee et les quatre aeronefs photographies ! J’ai souffle sur l’ecran de mon compagnon de toujours afin d’y faire disparaitre la fumee qui pourrait eventuellement s’ echapper. Puis je l’ai replace lentement, dans la poche gauche de mon pantalon, en prenant soin de verifier qu’autour, il n’y ait pas d’autre cible a viser. Cela me permet evidement de rappeler que toutes les photos qui illustrent ce journal sont prises de la meme facon ou presque, avec un simple telephone portable. C’est sur je privilegie la rapidite d’action plutot que la qualite des prises de vues. Je n’ai ni le temps, ni les moyens de faire autrement. Cela me convient neanmoins.

J’aimerais pouvoir evoquer de nombreux sujets sur la societe contemporaine japonaise dans ce journal. Seulement, j’ai decide de consacrer un peu d’energie alloue a ce passe-temps, a la remise en forme et a la re-ecriture de quelques billets precedents ainsi qu’a la reorganisation des differentes categories existantes dans ce blog. Ce mois d’octobre ne sera donc pas des plus interessant. Je remercie neanmoins, les lecteurs de ce journal qui, si je me fie aux stats, sont de plus en plus nombreux a parcourir ces pages (toutes proportions gardees) … Ca fait tout de meme plaisir.

A ce propos, vous qui me lisez anonymement, qui etes-vous donc ? Quel est votre interet pour ce pays ? Parcourez vous regulierement ce journal ? J’aimerais vraiment beaucoup le savoir. (commentaires ou mail)

C’etait le premier numero de « coffee and cigarettes« (*), des billets fourre-tout ou les commentaires aussi, sont ouverts a tous ceux, qui auraient envie de partager quelques mots, sans theme pre-etabli et ce, … Autour d’un cafe bien sur !

bat-itociaunder.jpg

coffandcigaret-prontofacade.jpg

Pronto-Yurakucho (devant sous les quais de la gare JR) cote Itocia. En semaine, ouvert des 07h30. Comme tous les Pronto, « bar-time » en soiree (bieres, cocktails basiques, pizza et salades …) jusqu’a environs 22h-23h.

(*) Legerement inspire par le film de Jim Jarmush. 

Nota : Ce billet a ete ecrit sous influence d’un sake economique bu legerement chaud, dans la nuit du vendredi au samedi.

9 Commentaires

Classé dans Coffee and cigarettes

IC mania (TASPO)

Jusqu’a present, si l’on demande a un Japonais ce que peut evoquer pour lui, les deux lettres romanes « IC » (aille-shi), il y a fort a parier qu’il nous repondrait : « Ben, … interchange bien sur !! » Oui, « interchange » ou, « entree/sortie » d’autoroute. Ainsi, par exemple, personnellement, lorsque je souhaite prendre l’autoroute depuis mon domicile, j’ai pour habitude d’aller jusqu’a « Tokorozawa-IC » ! Pour rester brievement dans l’autoroutier, les sigles qui suivent un nom de ville par « PA » et « SA » auront respectivement pour signification « parking area » (aire de repos avec restaurants et commerces sans station-service) et « service area » (aire de repos avec restaurants et commerces avec station service). Voila qui est dit.

IC signifie egalement « intelligent card« , ces fameuses cartes RFID qui ont ete tres rapidement adoptees par les Tokyoites avec le duo de choc du transport PASMO/SUICA(1) qui allie carte de transport et PEL (porte monnaie electronique). Mais encore, avec les cartes « ETC » qui permettent de franchir les peages autoroutiers sans arret, permettant par la meme occasion, un ajustement tarifaire en fonction de l’heure de circulation. Avec la multiplication des applications de ces cartes « IC » au Japon, pour le meilleur (et esperons pas pour le pire), il est a penser que nos amis reconnaissent « intelligent card » avant « interchange »  dans un futur proche. Notament grace a la nouvelle carte qui va faire son entree en juillet 2008 (Dans la region de Tokyo)

Alors, cette fois-ci on quitte le monde du transport, qu’il soit ferroviaire ou autoroutier …

tabaco-08.jpg  tabaco-ic.jpg

… Pour le petit monde de la vente automatique et plus particulierement celle du tabac !

A partir de juillet 2008, on ne pourra plus au Japon, acheter le moindre paquet de cigarettes dans un des milliers de distributeurs presents a chaque coin de rue si l’on n’est pas porteur de la carte « IC »,  » TASPO  » !!  Oui, oui, je vous en prie vous pouvez aller verifier sur un calendrier, nous ne sommes pas en avril, le premier jour du mois.

TASPO un mix de mots qui trouve son origine dans  tabako passapo-to (passeport) et est selon ses initiateurs (l’office de tabacologie du Japon et l’association du commerce par distributeurs ) pensee pour interdire l’acces au tabac aux mineurs de moins de 20 ans ! Il faudra pour se la procurer, en faire la demande aupres d’un magasin autorise en remplissant un document et en fournissant une copie d’un document officiel ainsi qu’une photo a l’institut du tabac japonais ! 

On pourrait applaudir des deux mains l’arrivee de cette nouvelle carte si celle-ci avait ete creee uniquement dans ce but la, moi j’y vois un nouveau debouche marketing pour les professionnels du tabac ! Grace a TASPO ceux-ci vont avoir acces a l’information sur la facon de consommer le tabac. La frequence d’achat, les marques choisies, le grammage en nicotine, etc … Toutes ces informations qui transiteront sur le gros ordinateur de l’association sera une mine d’or que s’arracheront tres certainement les « JT » (japan tobacco) et autres « Philip Morris » pour toucher le plus facilement leur clientele accroc.

Pour revenir a cette carte, il est a noter egalement, que celle-ci en plus de prouver aupres du distributeur que l’on a bien plus de 20 ans pourra egalement etre utilisee comme porte monnaie electronique pour clopes !

Une question demeure : les distributeurs jusqu’alors fermes apres 23h afin d’eviter qu’un mineur profite de la penombre pour acheter un paquet de « mild seven » seront-ils ouvert 24h/24 avec l’arrivee de TASPO ?

RETRO(lien)-BLOG :(1)  . Pasmo pour tous .

3 Commentaires

Classé dans Societe de consommation