Archives de Tag: bestiaire marketing

Inoko-chan (bestiaire marketing No7)

 Bestiaire marketing saison 2 !

Parce que les mascottes debiles c’est pas ca qui manque ici, oh non ! Le bestiaire marketing revient ! Et ce, apres …

Apres l’elephant orange de chez Sato medication, apres Kyuro-chan le drole d’oiseau des bonbons au chocolat eponyme de chez Morinaga, apres Rugguts de Secom, apres le Koala de chez Lotte, puis apres HotPepper-Man de chez Recruit , apres Peko-chan de Fujiya

 bestiaire-inosingle.jpg

Voici donc aujourd’hui, … INOko-chan. Alors autant le dire tout de suite, cette grosse peluche, ou tout du moins le character qu’elle represente n’est pas vraiment tres celebre au Japon. En fait elle est surtout connue des seuls habitants de Hiroshima (et de ses environs) de ceux de l’ile de Shikoku et, de ceux qui habitent ou travaillent a Saitama, le long de la ligne Tojo (sur une partie) jusqu’a  Tokyo aux abords d’Ikebukuro Nord (arrondissements de Nerima et Itabashi) pour les autres, Inoko-chan ne saurait evoquer rien de precis. C’est dire la popularite de l’animal !  Que voulez-vous, j’avais la bete dans mes tiroirs depuis un bon bout de temps et en ce debut de nouvelle annee, je fais le menage dans ma carte memoire ! 

Il faut dire que Hot-Pepper regne un peu en maitre dans le petit monde du « coupon-magazine » sur support papier, excepte Coupon-land (qui n’a pourtant pas investit dans un costume de mascotte) qui reussit a se faire une place de challenger dans le Kanto ; les Moteco, Pado et autre Ino au nombre d’editions limitees, ont une visibilite plus restreinte. Qu’a cela ne tienne, chez Ino on est des battants et on sort regulierement la mascotte  « qui se remarque » devant la gare certainnement a la recherche d’un peu de « credibilite » marketing.

Quoi ? Si j’ai pas honte de photographier les grosses peluches qui font le trottoir devant la gare ? J’devrais ?

bestiaire-inotwin.jpg

A suivre, bien evidement !

 

10 Commentaires

Classé dans Societe de consommation

HotPepper-man (Bestiaire Marketing #5)

Après l’éléphant orange de chez Sato medication, après Kyuro-chan le drôle d’oiseau des bonbons au chocolat éponyme de chez Morinaga, après Rugguts de Secom puis dernièrement le Koala de chez Lotte … Je poursuis mon bestiaire marketing (TM) et nous en sommes déjà au numéro 5. Car au japon … Les mascottes débiles, c’est pas ça qui manque ! Oh non !

Aujourd’hui, c’est HotPepper-man de chez Recruit qui s’y colle (Recruit, éditeur de presse payante et gratuite)

bestiaire-hppm.jpg

Hot Pepper, c’est un mensuel gratuit (couple à un site internet) édité par « recruit » qui n’a pratiquement aucun contenu rédactionnel, ce qui est d’ailleurs souvent le cas pour ce genre de magazine : Un magazine d’annonces ou plutot un « coupons-magazine« . On notera sans grande difficulté le jeux de mot « Hot Paper/ Hot Pepper ».

« 3500 yen la nomihodai(*) au lieu de 3990 yen par personne chez izakaya Yamamoto » ; « Une bouteille de Chianti gratuite, à partir de 4 personnes pour un menu chez Gino, risutorante itarien » ; « Au Karaoke big-voice, 30 mn gratuites« … On l’aura très vite comprit ; oui, HotPepper est le compagnon idéale de tous les collègues qui souhaitent s’en mettre une belle après le travail … Au meilleur prix ou, l’indispensable guide de la cuite post heures supp’ ! D’ailleurs, le site du magazine est souvent consulté depuis son lieu de travail, par le ou la préposée à l’organisation de la sortie en question.

« Salon LeBelle, formule esthétique full course, en cadeau, manucure gratuite » …  Il y a donc deux grands thèmes recurrants dans ce type de magazine : les restaurants, bars et karoke et, les salons de massages, coiffures, manucures, … Dont la clientèle ciblée est la jeune femme salariée (qui ne rechigne pas non plus à aller boire avec ses collegues)

Les établissements à la recherche de clients, débourseront environs 200 000 yen pour y faire paraître, la réduction accordée ainsi que, l’ambiance du restaurant ou du bar ou bien, comme on peut souvent le voir dans les pages de HotPepper, une magnifique tablée avec des plats a profusion, cela présageant une soirée gargantuesque …

 

bestiaire-hppwide.jpg bestiaire-hppmag.jpg

 

Mais à part ça ? Et notre mascotte alors ? Chez la concurrence, comme le challenger Coupon Land (pour ne citer que) HotPepper distribue a chaque début de mois son magazine à la criée. Toujours installé sur les lieux de passages extrêmement fréquentés, HotPepper a un atout en plus, … Ce n’est pas ces jeunes gens habilles en rouge et bleu avec un chapeau de cow-boy, mais HotPepper man qui d’Ikebukuro à Shinjuku, de Shibuya à Yurakuchô donne de sa personne pour que Hotpepper reste le numero 1 de son secteur … Courage !

(*) Nomihodai, formule pratiquée par de nombreux établissements ou la boisson est à volonté (bière, nihon-shu, sour, shôchu et cocktails simples) pour un prix fixe et pour une durée généralement de 2h. En general, les boissons ne sont pas de très bonne qualité !

2 Commentaires

Classé dans Societe de consommation

Bestiaire marketing (2) Sato

C’est avec un réel plaisir que je poursuis ce « bestiaire marketing ». Deuxième episode :

sato1.jpeg sato2.jpeg

Aujourd’hui, Sato-chan, l’éléphant (presque rose) orange de chez Sato pharmaceutical montant la garde devant les pharmacies magasins de médicaments (self medication). Un logo et une mascotte qui doivent exister depuis la nuit des temps marketing et une image déclinée à l’extrême (sur-exploitée ?)

>Jugez plutot !<

sato3.jpeg

Bref, deja pour ne pas tomber malade, il est préférable de se couvrir, non ?

2 Commentaires

Classé dans Societe de consommation