Archives de Tag: batiment

La ferme Nambata

On s’était promis d’y retourner. Pour y saluer Kerotan mais surtout pour visiter cette ferme-musée située au milieu des rizières sur la route de Oomiya. Non loin de la Bypass 254, sur le site même de l’ancien chateau de Nambata. Ancienne place forte du pays de Musashi, voisine de celle de Kawagoe. Dans le Japon féodal de Kamakura. Aujourd’hui, se dresse en ces lieux un ensemble de maisons, d’un temps pas si éloigné ( 1871 ) mais qui nous offre cependant un petit voyage dans le passé, loin très loin des mansion sécurisées Secom ou bien encore, loin des maisons individuelles Sekisui house,.


« – Mouais … Quand j’étais petite, toutes les maisons étaient comme ça a la campagne !« 

Nous dira Teruko ce matin après lui avoir rapporté notre découverte de la veille. Et aujourd’hui, elles ne le sont plus.

nambata-chizu.jpg

 nam-nambata.jpg

La ferme Nambata appartenait jadis à une riche famille terrienne. On y accédait par un porche qui était lui-même un batiment accueillant principalement le matériel agricole notament, les premiers engins mécaniques utilisés dans la riziculture. Dans l’immense « cuisine » (à droite sur le plan) au sol en terre battue, quelques bûches brulent lentement dans l‘irori. Une grande table et deux bancs y font faces. A peu près la même ambiance que je connus autrefois dans ces fermes bretonnes de mon enfance bien que si différentes au niveau architecturale. Ces ressemblances se retrouvent plutot dans le mode de vie qui semblaient régner ici autrefois et dans ce que j’ai connu par le passé. Je pourrais évoquer ce foyer et la bouilloire l’accompagnant constamment. Je l’ai ressenti tout de suite après avoir franchi cette entrée qui ne devait etre fermée que la nuit tombée ou lors de forte pluie. Une frontière presque invisible entre l’intérieur et l’extérieur propre au monde rural d’autrefois me semble t-il. Dans le même espace, on trouvera légèrement en retrait le kamado (fourneaux) et l’écurie ainsi que le bain ! Tout ce que ne pourrait supporter les tatami présents dans le reste de la demeure en fait. 

 

 

nam-porche.jpg nam-irori2.jpg

nam-irori1.jpg

 

Je découvris hechima, ce très gros concombre non-comestible qui une fois séché servait d’éponges pour le bain. Inutile de préciser que si cela était efficace pour éliminer les petits résidus de peau cela était plutôt désagréable au toucher.

nam-furoba.jpg nam-hechima.jpg

 

Les hôtes de marques devaient entrer par l’avancée (à l’extrême gauche sur la photo du batiment) et se déchauchaient comme on le fait actuellement dans le genkan (l’entrée) d’où on a un acces aux différentes chambres de la villa.

nam-ttmlumika.jpg

 

Une des chambres donnant sur un petit jardin d’agrément où l’on profitera des chauds rayons de soleil de cette belle journée d’hiver. C’est sûr, il s’agissait donc vraiment d’une riche famille qui avait possession des lieux. Un autre détail confortera Noriko dans son impression :

« – Non mais tu as vu les toilettes ?! »

 

nam-tatami1.jpg

nam-wc.jpg 


  nam-suri3.jpg

nam-suri1.jpg  nam-suri2.jpg

Plus! Le site accueille de nombreuses activités et autres matsuri. ce jour-là, quelques mamies avaient pris possession des lieux, dans un des bâtiments de la ferme. Elles y fabriquaient des zori ou chaussons d’intérieurs traditionnels à partir de cordes, de laines et de plastiques qu’elles recyclent de la sorte. Tout cela en fait un lieu vivant. De nombreux jeux d’extérieurs anciens, sont également mis à la disposition des enfants et des plus grands. Le site est géré et animé par la ville de Fujimi-shi et un petit musée d’histoire locale jouxte ces batiments anciens.  

Centre culturel de Nambata (ferme ancienne, parc et musée d’histoire locale) à Fujimi-shi (Saitama) gare Tôbu-Tôjô de Mizuhodai (depuis Tôkyô Ikebukuro) puis comptez 10 à 15 minutes de taxi  Ou bus depuis la gare de Shiki (même ligne) Entrée entièrement gratuite.

 

 

Publicités

3 Commentaires

Classé dans CartePostale

Pixel house

C‘est assez dingue, que dans cette meme petite rue, il y ait une telle concentration de batiments orignaux comme cela ! Ainsi apres, le batiment capitonne ; apres la maison aux mille fenetres, puis apres la maison sans fenetre (ou presque),  merci d’accueillir comme il se doit, le batiment qui pixellise la nuit !

bat-pika01.jpg

Je n’avais jusqu’a present jamais fais trop attention a ce batiment. Excepte peut etre que, cette habitation aurait pu avoir ete construite dans les Pays-Bas, ou encore plus au Nord. Je lui trouve un petit cote scandinave, rien de plus. Mais voila, certains soirs, sa baie vitree a carreaux opaques dessinnent des signaux constitues de petits carres lumineux. Un peu a l’image de ces jeux videos de premieres generations au pixel gros et au design simple. Qu’en est-il vraiment ? Le coeur de la maison materialise par des battements electriques dans une oeuvre artistico-architecturale contemporaine sise dans la region de Tokyo, a Saitama-ken ? … Attends un peu, … J’te parie 10 000 que ca represente un sapin de Noel ! Ouais mais un sapin qui pixellise !

Poster un commentaire

Classé dans un instant-ané- s'il vous plaît

Hors-gabarit, serrez a droite

bat-itociapassage.jpg

Entré station Ginza, je prendrai finallement mon métro à la station Yurakuchô. Depuis les aménagements qui ont accompagné l’ouverture du grand magasin Marui, logé dans le complexe de bureaux et de commerces Itocia un nouveau couloir de correspondance a fait son apparition dans le quartier souterrain. Je l’ai emprunté apres avoir repéré un pannonceau m’indiquant qu’il s’agissait de ma destination.

Au beau milieu de cet espace de transit souterrain, je me suis arêtté quelques instants devant une réalisation « architecturale » plutôt peu banale. Un petit escalier qui, de chaque côté ne dessert strictement rien ! Allons-bon ! Après avoir étudié l’environnement dans lequel j’évoluais, à la recherche d’indices me permettant de percer le secret de ces marches, je finis par comprendre l’utilité de celles-ci. Je dois tout d’abord vous indiquer qu’il n’y a strictement aucune porte secrète derrière lesquelles tu ne trouveras, ni munitions ou arme secrète, ni « cartouches de vie » ; pas plus qu’il n’ y a de passages te permettant d’acceder au « stage » supérieur sans avoir à combattre ! En fait …

A cet endroit, le plafond étant surbaissé (Au dessus, les rails d’une ligne de metro) pour éviter que les personnes de très grandes tailles aient à se baisser, (ou pire qu’ils ne se blessent) l’ingénieur en chef des travaux a eu l’idée géniale de créer à la destination de ces gens-là, un petit escalier leur permettant de poursuivre leur chemin souterrain avec diginité !

Il y avait bien, une autre solution, celle de faire un couloir légèrement plus bas, ou au dénivellé plus important, mais c’est la première solution qui a été retenue …

4 Commentaires

Classé dans un instant-ané- s'il vous plaît

Site en construction (no10)

Ou en est-on avec « notre » maison que l’on suit pas a pas ?

sec11.jpeg

Poster un commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon

Site En Construction / #9

Elle est bientot termine notre « maison temoin » !

sec10.jpeg

Poster un commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon

Site en construction (#8)

Ou l’on suit (avec interet) la construction d’une maison individuelle …
… En temps reel !

sec9.jpeg

Poster un commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon