Archives de Catégorie: Un instant sonore

Matsuri academy

Image278

Les deux premiers clichés sont clickebeule et j’y ai ajouté une petite bordure noire …

Dans un peu plus d’une semaine, le matsuri de Bisha-Monten battra son plein. Et comme cela ne s’improvise pas, on revoit régulierement quelques chorégraphies au pied du temple.

Image280

Image275

Image274

Image273 Image272

Image281

Ouais c’est ça … Comme ça, ça-ça-ça !

Image279

Poster un commentaire

Classé dans Un instant sonore, un instant-ané- s'il vous plaît

Le chant des escalators

 

esc-1

 

 

 » – Nan petit, c’est pas comme ça; attends j’te montre ! »

 

esc-moza.jpeg

4 Commentaires

Classé dans Un instant sonore, un instant-ané- s'il vous plaît

Passage d’un train

Un instant(ané) s’il vous plaît !


 

 

image0091

Un train de la compagnie Keikyû utilisé en express sur la ligne de métro Toei Asakusa. Un train qui file droit vers l’aéroport domestique de Haneda.Un train qui ne s’arrêtera pas à cette gare. Un train que je regarderai passer dans ce vacarme souterrain … 

 

image070

C’est dingue, ce qu’elle peut ressembler à Hitomi cette fille ! Je me demande ce qu’elle devient ; tiens !

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Densha de go !, Un instant sonore, un instant-ané- s'il vous plaît

L’avenir

 

image575

Ah l’avenir, l’avenir ! … L’avenir que l’on peut voir en rose lorsqu’il se prononce à la japonaise  (sa[t]chi )

Air du temps oblige, on profitera du clin d’oeil possible en le prononçant comme bon nous semble … Les retraites, les licenciements, les revenus agricoles, … Tout y est passé ce vendredi 13 février, en début d’après-midi à Ginza, où 2000 personnes ? 3000 personnes ? y défilaient dans la rue.

 

 

 

image2510

image2504 image2508

image2505 image2506

image2503

image2502

image2501

image2509

image2511

 

Le lendemain, c’était au tour des mères de familles de réclamer un maximum de 30 enfants par classe en primaire puis des bonzes en colère qui defilaient un peu plus tard dans l’après-midi mais là,  je ne sais pour quelle raison !

6 Commentaires

Classé dans Les gros titres, Un instant sonore

Fermer l’année

 Un instant sonore, de saison … 

 

image2190

Pour les mauvaises nouvelles économiques on attendra après o-shôgatsu. Toriaezu nama bi-ru, Izakaya, Hot Pepper, à la tienne Etienne et karaoke, … L’année se termine et avec elle, les dernières bônen-kai. De l‘entreprise au club de sport ou tout simplement entre très bons amis ; chaque année le même refrain ; allez, on ferme l’année !

 

 e696b0e5aebf1

image1420  image2090

Yaki-niku ? O-sushi, Nabe ? … ? Peut importe le flacon tant qu’on a l’ivresse !

 

Et puis, bah ! Forcement, tiens !

lesgens-oedoecoma

 

   manner200812_pic

 

image2359

 

image008

Poster un commentaire

Classé dans Four Seasons, Un instant sonore

Yes we can

 

 

« – Et en France, l’économie c’est comment ? »

« – Comme partout dans le monde bien-sûr, ca ne va vraiment pas paraît-il. Partout pareil ! … Ah, sauf chez vous M. Wong, il n’y a qu’en Chine que cela va ! »

« – Oh non-non ! En Chine aussi, ca ne va pas très bien en ce moment. Dans ma région natale, ils ferment de nombreuses usines actuellement. En France, ils ferment déjà des usines aussi ? »

« – Ah-ah-ah ! Merde, ça alors, en Chine aussi on ferme des usines !? Vous savez Mlle Wing, en France, il y a un bout de temps que les usines elles sont parties chez vous ! Il n’y a plus grand chose à fermer ! »

 

image10511

Ce matin-là, c’était Coffee and cigarettes, dehors, devant la gare. Pas le temps de passer au comptoir du coffee- shop voisin, d’y annoncer sa commande et de chercher une place libre avec son mug ou sa tasse à la main. De se lever une nouvelle fois parce que l’on a oublié de prendre le cendrier. Et puis, juste après y avoir versé ce sucre en poudre en sticks, se mettre à révasser ou à réfléchir plus sérieusement et ce, dès les premiers tours de cuillères. Le Coffee and cigarettes du jour, special temps de crise, debout et à la fraîche.

Ce matin mon choix s’était arrêté sur une canette labellisée « Kilimanjaro » depuis un distributeur Dydo. Un café en conserve qui aurait pû avoir tout autre origine, je n’ai jamais su faire la différence entre un Blue Mountain, un Morning Shot ou un Label Vintage, la plupart du temps coupés avec du lait. Je bois du marketing en fait ; le principal c’est d’en être conscient. D’ailleurs, j’avais regretté de ne pas avoir trouvé ce can-coffee de chez Kirin beverages, très légèrement mentholé qui laissait un subtile parfum de pepermint en bouche après la dernière gorgée. Encore un flop ? Ou une simple série limitée pour dire qu’on existe et que l’on innove ?

 

image870

Je re-pensais à cette conversation que j’avais eu avec ces deux clients Chinois la veille ; M.Wong et Mlle Wing, les seuls en fait avec qui j’aurais échangé quelques mots sur ce qui secoue actuellement la planète. Pas si étonnant que cela en fait, ils ne sont pas Japonais. Les Japonais, eux, ne parlent pas de la crise et il doit même y en avoir un sacré bon paquet qui ne sont même pas au courant de cette actualité.  

l’acier de mon « Kilimanjaro »; oh la vache, me brûle les mains. Je bois alors rapidement plusieurs gorgées d’affilées, histoire d’en finir avec cette pause café inconfortable. Et puis, je me mets à penser au discours du futur président des Etats-Unis d’Amérique, M. Barak Obama. A ce discours que j’avais vu et entendu sur Youtube, où il y dévoilait son plan de relance de l’économie US et par contagion, on l’espère, mondiale. Je souris en pensant que je n’aurais retenu que deux trucs en somme de son allocution: L’Internet pour tous et surtout, les économies d’énergie engendrées par entre autres, la modernisation des infrastructures des bâtiments publics, … ! Je suis un peu deçu, je m’attendais à quelque chose de plus couillu. A un changement de cap radical peut-être bien. Des économies d’énergies et une relance économique en rénovant les tuyauteries des écoles !? Bah ! On a eu droit au plombier de l’Oahio de Mc Cain, au plombier Polonais du non au reférundum européen de 2005, le monde aura Super Mario Obama à la présidence americaine ?

Alors, « Yes, we … can ? » 

image2293
Au moment de quitter, mon cendrier publique, de jeter mon coffee-can dans le bac approprié pour le recyclage, une camionette du parti communiste prendra possession de l’espace publique pour y tenir discours. Eux non plus n’ont pas grand chose à proposer au final. Pourtant, ils ont de la voix !
image23111
L’avenir ?
image2313
Et si, finalement, Obama lançait le monde sur la voie de la révolution technologiques et environnementale  ? On s’y prépare dans la Sillicon Valley paraît-il, tous les gros groupes industriels nippons aussi d’ailleurs. On est sauvé alors ?
image1977

4 Commentaires

Classé dans Coffee and cigarettes, Un instant sonore

Du bruit en promo

Un instant sonore à Shinjuku, fin octobre, sortie Est. 

 

Peu importe ce qui sort du megaphone, l’important c’est de faire du bruit ; d’annoncer des trucs aux passants, n’importe quel truc, tant que le discours est rapide et ce même si celui-ci est inaudible. Aucune importance !

Brandir des pancartes ; n’importe quelle pancarte tant que celle-ci soit colorée ; créer l’impression que l’on propose une offre exceptionnelle, une offre qui ne se renouvellera pas en tenant cette pancarte avec détermination. 


Accrocher ce flux discontinue de badauds et n’y voir qu’un long cortège de porte-feuilles prêt à cracher les yens qu’ils renferment. Aujourd’hui il fait beau, c’est un jour top pour le business alors on met le paquet s’il-vous-plaît … 

 

  

1 commentaire

Classé dans Societe de consommation, Un instant sonore