Archives de Catégorie: Les gros titres

Parce que tout le monde en parle

La saison des pluies

sortieyama

-au fait monsieur l’agent, serez-vous de service demain soir ?
– Oui, répondit prudement le policier. Je travaille ici demain soir. Pourquoi ?
– Même s’il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie. Le policier hocha la tête.
– Entendu, je prendrai mon parapluie.
– Il va tomber des poissons du ciel comme s’il en pleuvait. Des sardines, je pense mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
– Des sardines et des maquereaux ! Répéta t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l’envers pour recueillir les poissons et, de cette facon on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
[ … ]
Le lendemain quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l’arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environs deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart, s’écrasèrent par terre à l’arrivée mais quelques-uns encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante. Les poissons sentaient encore la marée. Ils tombèrent bruyamment sur les toits des voitures et des immeubles et sur les gens. Mais, heureusement, personne ne fut blessés. L’impact psychologique de cet événement en revanche fut énorme. Après tout, les poissons étaient tombés du ciel. Aucun marché aux poissons, aucun bateau de pêche ne s’étaient plaint de la disparition d’un stock de sardines et de maquereaux. Aucun avion ni hélicoptère ne survolait le quartier à ce moment là. Aucune tornade n’avait été signalée non plus. Il était impensable qu’il puisse s’agir d’un canular. C’était bien trop compliqué à organiser [ … ]

Haruki Murakami ; in Kafka sur le rivage 2002 (traduit du Japonais par Corrine Atlan)

Image216 Image217

Mi-juin 2009,

environs 50 ici puis 150 recensés là, une centaine par-ici, … Tout a commencé dans quelques localités du département de Ishikawa, ou une pluie de têtards … Oui, je répète ; une pluie de tê-tards ! S’est abattue dans cette partie la plus au Nord de l’île de Honshu dans le Tohoku. Plus tard et tous le long de la semaine, ce sera au tour de localités voisines de connaître le même phénomène ; à nouveau des tétards viendront lamentablement s’écraser sur la chaussée ou sur les pare-brises des voitures. A certains endroits, ce seront, de petits poissons de rivières qui tomberont à leur tour du ciel … Dernièrement, le phénomène à été observé aux quatre coins de l’Archipel.

 » – J’ai entendu dire, lorsque que j’étais enfant qu’il était arrivé par le passé que des vents très violents, réussissaient à arracher de la mer des petits poissons et à les envoyer par delà les montagnes ! « 

 » – Oui mais, dans ce cas-là, ne s’agit-il pas de tétards et plus récemment de petits poissons de rivières qui se sont abattus en pluie, dans le Nord,  ? « 

Non seulement, ces petits animaux qui faisaient parler d’eux de manière très original n’avait aucune origine maritime mais également, aucune tornade n’avait été signalée non plus par les météorologistes consultés pour l’occasion. J’avais l’avantage dans ce dialogue entamé entre ma belle-mère et moi et dont la recherche des causes plausible, animait cette matinée.

 » – Certains de dire qu’il se pourrait qu’il s’agisse en fait de nourritures recrachées par des oiseaux, tels que des corbeaux ou des hérons ! « 

 » – Non Teruko, cela voudrait donc dire qu’il en faudrait un paquet, de corbeaux en vol recrachant tous en même temps, ces tétards et aux mêmes endroits et quelques jours après, ces volatiles choisissaient de réitérer leurs blagues en utilisant des poissons de rivieres ! Ca ne tient pas debout.

( Roban, vous gardez la main ! )

 » – … Des OVNIs ? « 

 » – … « 

En fait, personne ne sait, le pourquoi du comment et chaque jour, on reporte de nouvelles localités dans le pays, touchées par le phénomène …


2 Commentaires

Classé dans Les gros titres

Sanitaire et social

 

mask

Spring Carnival !

 

Mercredi 20 mai a 18h, quai N°3. Tout le monde n’a pas encore pris connaissance de l’apparition de deux cas de grippe A(H1N1) dans cette mégalopole de près de 40 millions d’habitants, Tôkyô et environs. Ce jour-là, pas de psychose encore palpable même si – bien sur que oui – tout le monde s’inquiète. On porte sans doute un peu plus le masque qu’a l’accoutumée mais sans plus. 

Ce matin, j’apprendrai la nouvelle tout comme des millions de Tokyoites en suivant les informations de la NHK. Une jeune collégienne de 16 ans, de retour d’un voyage à New-York. Après avoir atterrit à l’aéroport international de Narita, après avoir emprunté un « Limousine bus », un taxi … Une de ses camarades de classe, revenant du même voyage demeurant à Kawasaki, en provance du même aéroport, en passant par Shibuya, en empruntant une des lignes de la Tôkyuu et tout le monde de porter le masque aux information de 08 heures ce matin su la dite ligne de train !

Deux cas confirmé à Tôkyô en provenance de Narita et son aéroport international plutôt que via la gare ferroviaire de Tôkyô où transitent chaque jour une centaines de Sanyô Shinkansen depuis Oosaka et le kansai où ont été recensés déjà plus de 250 cas. Etonnant !

 

 

2 Commentaires

Classé dans Les gros titres

En attendant le missile

nhk-pac3

 

Le Japon se prépare à « accueillir » un missile Nord-Coreen qui doit être lancé le 04 avril prochain ; en déployant en mer du Japon, des navires de guerre équipés de batteries anti-missiles SM-3 et à l’interieur du pays, en déployant les fameux « patriots » PAC-3. Le regime de Pyongyang quant à lui se defend de vouloir lancer un banal satellite de télécommunication. 

 

.

7 Commentaires

Classé dans Les gros titres

Smoking, No smoking


 

tabaco-cendar-quailarge

 

Le train est annoncé à l’approche quai n° 6 pour Ueno, Tôkyô, Yurakuchô, qu’à cela ne tienne, le temps que les gens descendent puis montent dans la rame, c’est du temps pour avaler quelques bouffées près d’un cendrier JR rythmées par les annonces et surtout les mélodies cultes de la compagnie ferroviaire. Et puis, par chance à cette gare, il y un changement d’équipe ; conducteur et shashô, voilà qui nous fait même deux ou trois bouffées bonus ! Oui quelle chance ! Aaaah que c’est bon … Oh oui, encore une, je prendrais le prochain train qui arrive dans 2 mn …

Oui mais, …

piccyfix_1237785612_smok1

 

A partir du 1er avril prochain, … Tout cela ne sera plus que, souvenir ! La JR imitera donc les autres compagnies de chemin de fer de la région de Tokyo qui dès le début des années 2000 avaient commencé à bannir les cendriers de leurs quais. 

 

 

tabaccohome1

Alors en hommage à ces quintes de toux du bout du quai, à ces nuages de fumées localisés qui pouvaient, je présume rappeler aux plus ancien l’epoque de la vapeur et qui vont disparaitre le 1er avril de cette année sur tout le reseau JR -Est (à l’exception de quelques gares rurales ) un petit focus sur ces cendriers publiques ( et tout ce qui tourne autour) et qui font parti du patrimoine local qui eux, contrairement à ceux des gares, restent en place, enfin presque … 

En images, bien sûr avec ou sans commentaires,

piccyfix_1237787371_smokpatrol2

« brigade tabacologique » de l’arrondissement de Shinjuku. Ceux de Toshima (Ikebukuro) eux sont en vert et se baladent toujours avec un radio-cassette prêchant la bonne manière. Ceux de Minato-ku eux sont en jaune.

smok2

 

piccyfix_1237786939_smok3 piccyfix_1237787025_smok4

 

Non smoking tags !

 


piccyfix_1237787754_smoknono1

Yurakuchô 08 heures le matin, un cendrier qui rappelle aux passants qu’il ne pourrait être considéré comme un espace fumeur. Il s’agit donc d’une commodité permettant à tous ceux qui auraient, malgré l’interdiction, allumé une cigarette de l’éteindre, proprement …

piccyfix_1237787965_smoknono2 piccyfix_1237788029_smoknonon3

21 heures, tout le monde s’en fout, il y a foule autour du cendrier ! Moi ? J’ai l’excuse de celui qui ne comprend rien à ce qui est écrit !

 

 

piccyfix_1237788274_smoknono5

Quelle idée aussi de mettre les panneaux d’interdiction dans le dos des gens !


 

piccyfix_1237788460_smoku

Ci-dessus, design efficace ou, pratique et ci-dessous, pop-design !

piccyfix_1237788612_smokardeko

 

I love Ginza et leurs cendriers vintage tous les trente mètres.

piccyfix_1237788806_ilovetokyo

 

tabaccobag

smok-ike

A suivre sans doute …

2 Commentaires

Classé dans Les gros titres

Télégrammes

town1-gnzi

En descendant ce grand escalier du Tobu Metropolitan Plaza à Ikebukuro ;  il y avait ce jeune homme assis sur les marches. Je n’ai pas vu son visage qui était posé sur ses genoux,  j’ai vu ses deux sacs de sport à ses pieds et surtout, oui surtout, ses baskets neuves. Sans doute achetées quelques jours auparavant chez ABC MART, 10% de réduction avec la carte de fidélité. Quelques jours avant, de poser sa tête sur ses genoux, sur les marches du Metropolitan … 

 piccyfix_1235867485_town1-omg

En sortant du metro Shinjuku san-chôme, j’ai profité de l’accès direct pour le grand magasin Isetan et ses luxuriants rayons de l’étage alimentaire. J’y ai vu cette fidèle se confectionner un appétissant plateau de fromages. De la mimolette extra-vieille, du conté, du reblochon, du roquefort. Ah, et puis des olives fraîches aussi. 

 

town1-sjkii

J’ai bu un verre avec Hatano et on a parlé du bon vieux temps. De ce temps ou nous travaillions ensemble dans cette boite. Enceinte jusqu’au cou, elle arrête bientôt, elle n’en est  pas mécontente. 

Tu sais, depuis le début de cette année, nos salaires, c’est 10% cut !

Et la moitié du personnel du siège social est remerciée ! Merci de votre fidélité …

piccyfix_1235925519_town1-0101

J’ai lu une brève d’un journal economique qui annonçait que le chômage avait baissé au Japon en janvier malgré les analyses pessimistes des précédents mois. 4,1%. J’ai lu des analyses pessimistes pour les mois à venir. J’ai acheté des baskets neuves.

piccyfix_1235996651_town1-sjki

Elle n’avait pas assez de bras pour porter tous ses sacs. Visiblement, elle avait une grande armoire. « Banana Republic », « Sly », « Cecil Mc Be », « Rose bud » et du chocolat. C’est vrai, le chocolat, c’est bon pour le moral.

 

piccyfix_1235926189_town1-tsb1

 « – Ca sent l’incendie, tu ne trouves pas ? »

Je lui répondis que non, qu’il avait de drôles d’inquiétudes. Je suis allé fumé une cigarette au pieds de l’immeuble. J’y ai vu des badauds et des pompiers. Ca sentait donc vraiment l’incendie !  Il y avait le feu dans notre immeuble !

 

piccyfix_1235926405_town1-tsb2

town1-tsb4

piccyfix_1235926744_town1-tsb3

piccyfix_1235926859_town1-tsb51

 

Je les ai regardé défilé en silence, bien rangé et  presque en silence. Jusqu’à quand ce bon-enfantisme ?

image0631

image25721

 

Je l’ai croisé alors qu’elle défilait dans les rues de Ginza. Il faisait froid, elle attend surement les beaux-jours du printemps avant de  se dévêtir.

image2571

 

Et les entreprises japonaises attendent-elles aussi, le printemps avant de se dévêtir ? J’attends la reponse d’ une entreprise pour pourvoir un nouvel emploi. Lundi ou mardi que l’on m’a dit au téléphone …

 

image1815

image1842

 

Tiens, ça construit encore ?

.

Poster un commentaire

Classé dans Les gros titres

L’avenir

 

image575

Ah l’avenir, l’avenir ! … L’avenir que l’on peut voir en rose lorsqu’il se prononce à la japonaise  (sa[t]chi )

Air du temps oblige, on profitera du clin d’oeil possible en le prononçant comme bon nous semble … Les retraites, les licenciements, les revenus agricoles, … Tout y est passé ce vendredi 13 février, en début d’après-midi à Ginza, où 2000 personnes ? 3000 personnes ? y défilaient dans la rue.

 

 

 

image2510

image2504 image2508

image2505 image2506

image2503

image2502

image2501

image2509

image2511

 

Le lendemain, c’était au tour des mères de familles de réclamer un maximum de 30 enfants par classe en primaire puis des bonzes en colère qui defilaient un peu plus tard dans l’après-midi mais là,  je ne sais pour quelle raison !

6 Commentaires

Classé dans Les gros titres, Un instant sonore

Neo-metal by The Gazette

image2212

Ils étaient venus super très nombreux assister au petit concert gratuit du super groupe de néo-pop-metal – apparemment super populaire – devant la sortie Est de la gare JR de Shinjuku, juste devant le célèbrissime Studio Alta. Des milliers de fans, qui pendant de nombreuses heures ont poirauté sous un ciel incertain durant plusieurs heures avec, pour seul point de vue, un rideau noir masquant ainsi une scène sur laquelle se trouvaient, parmi d’autres je suppute, un certain Ruki. J’en déduis alors qu’il est le leader de ce groupe qui va offrir une prestation à ses fans dans un peu moins d’une heure et demi à présent. J’en déduis aussi que ce Ruki, doit être super séduisant puisque je découvrirais dans la foule exitée, une jeune fille qui semble l’être tout autant, si ce n’est plus, arborant un masque sur lequel y est écrit de sa main ; « fuck me Ruki ».  

 

Pour dire vrai, au début je pensais que c’était Jack Rose qui avait trouvé un peu d’argent pour faire un vrai live a Shinjuku ou que l’on lui avait prêté une scène. C’était pas lui.

 

image22101

Oui, je déparaye aujourd’hui avec mon costume gris sombre et la chemise verte qui va si bien avec cette cravate aux multiples nuances de verts ; au milieu de tous ces petits jeunots qui dans leur grande majorité avaient opté pour le noir ! On pouvait entendre, ces milliers de petits coeurs battre à l’unisson à chaque gratouillage de basse et a chaque  » Anh-Anh, wan-tsu, wan-tsu » provenant de derrière ce fichu rideau noir. Des cris aussi parfois, à chaque passage du camion promotionnel qui tournait dans le quartier, diffusant des extraits sonores du groupe dont je le rappelle, Ruki doit être le leader. La petite grosse à ma gauche sautillera hystériquement, en plaquant un de ses seins avec ses mains tout en hurlant à sa voisine, qu’elle avait pense que le live avait – enfin – commencé. Ben non pas encore. 

Plus tard, après quelques recherches sur Internet sur le dit-groupe de néo-metal, dont j’avais jusqu’à ce jour ignorer l’existence. J’apprendrai qu’il s’agissait en fait, ce samedi là, d’un secret-live organisé pour la sortie du nouvel album du groupe «  The Gazette  » intitulé  » Leech « . Alors, de me poser la question : Puiqu’il s’agissait d’un secret-live comment se fait-il qu’ils étaient tous venus déguisés en Ruki et que j’étais presque le seul à … Enfin, bref personne ne m’avait prévenu, moi.  Tu parles d’une organisation ! 

 

piccyfix_1226877911_image2213

Tes shoes, elles sont trop-bi-en !


image0121

 

image22111

Je m’étais dit un jour que ce chantier prenait beaucoup de temps … VIP-room ? (click to enlarge )


image011

Et dire que Ruki est juste derrière ce rideau … Trop dure la vie !


Tout ça pour dire que je n’aurai pas assister au secret-live de Ruki et ses amis, pas le temps d’attendre encore une heure de plus, j’ai cependant adoré … Le marketing autour.  voici cependant ce que cela a pu dû donner :

 

 

Il y en a qui connaissait ?

8 Commentaires

Classé dans Les gros titres

Le Fumikiri de Fujimishi

image2207

« – Ca va, vous arrivez de comprendre l’annonce de les hauts-parleurs ? »

« – Euh … Oui bonjour madame, oui-oui, je comprends qu’aujourd’hui, c’est donc plutôt tranquillement que je me rendrai au travail puisqu’aucun train n’est prévu avant midi ! »

« – Je vous connais, vous venez de temps en temps à la bibliothèque, n’est-ce pas ? Je suis bibliothécaire. Je vous ai déjà vu là-bas. »

« – Ah ? Enchanté ! Oui en effet mais de temps en temps seulement. »

Le bordel ! Quand tout va de travers, il n’y a que ça de vrai pour favoriser les relations humaines. Quelques mots échangés devant la ligne de franchissement en compagnie de la bibliothécaire. Quinze minutes en sa compagnie ; à présent moins de deux heures d’attente et toujours pas de bus de substitution. Pourtant la compagnie de chemin de fer qui exploite cette ligne transportant des milliers d’employés sur Tokyo exploite également une dizaine de lignes de bus. Aucun véhicule ne sera pourtant affrété jusqu’à la gare situé au-delà de l’accident. Nous saurons nous contenter des excuses maintes et maintes fois répetées par les agents d’astreintes.   

image2211

Personne ne s’est jeté sous un train aujourd’hui. Aujourd’hui, il s’agit d’un accident de passage à niveau, pas très loin d’ici. D’ailleurs entre deux annonces d’excuses mielleuses on peut entendre ces hélicoptères des télévisions tournoyant dans le ciel voisin pour le news-live du jour :

FNN (Fuji news network)

« – Dîtes-moi madame, comment saviez vous que j’étais Français ? C’est bien la première fois que l’on m’adresse la parole directement en français et je dois dire que j’ai été très surpris ? »

« – Ah, non ? Vous êtes Français ?? Ooh ! Quelle chance, j’adore parler le français mais il n’y en a pas beaucoup de ce côté-ci n’est-ce pas, je pensais que vous étiez italien ou espagnol voire turque … « 

« – … ? Ah … Oui … »

 

image2205

Shoganai ne !

image2210

 

Dans la même série :

Le Fumikiri de Tokiwadai

 

« – Ah Ah ! C’est madame Ito avec qui tu as bavardé ce matin, en effet, elle travaille à la bibliothèque où les habitués la salue en français. D’ailleurs, elle parle français avec tout le monde ! »


5 Commentaires

Classé dans Densha de go !, les gens, Les gros titres

Alla melaminese

Dans les journaux, mercredi 21 octobre, l’affaire du lait chinois contaminé à la mélanine a traversé la mer du Japon pour s’inviter dans les assiettes de la chaîne de restauration japonaise d’inspiration italienne Saizeria.   

Après l’affaire des gyoza surgelés au fort taux de pesticides et après les haricots verts, toujours surgelés et toujours aux pesticides et présentant une dose de 34 000 fois supérieure aux normes internationales ; sans parler des anguilles ou du riz utilisé pour la fabrication du shôchu, également aux pesticides ; des traces de mélamine ont été détectées dans des pizza servies dans les restaurants Saizeria. Ca commence à faire beaucoup.

Même si à l’heure actuelle, on ne peut pas encore parler de psychose, ces affaires récurrentes mettant à chaque fois, en cause de graves défaillances quant à la qualité des produits agroalimentaires importés de Chine, ne font que renforcer les a-priori des Japonais envers leur voisin asiatique. La Chine qui est avec les Etats-Unis, le premier partenaire économique du pays.

Cependant, cette nouvelle histoire risque d’accentuer les inquiétudes des consommateurs soucieux de leur sécurité alimentaire. Depuis les précédentes affaires, beaucoup vérifient alors sur les étiquettes, l’origine des produits qu’ils achètent au supermarché et beaucoup commencent à bannir du chariot, le « made in China ». Il était néanmoins difficilement imaginable que ce lait contaminé à la mélanine dont on a tant parlé ces derniers temps, puisse atterrir dans des pizza d’une enseigne de restauration nippone.  

 

 

 » – Ah tu connais Saizeria ? C’est pas cher, hein ! « 

Oui, je connais cette chaîne de restaurants, j’y ai déjà mangé et à défaut d’être bon, c’est vrai que ce n’est pas cher. On pouvait se demander jusqu’alors, comment ils réussissaient à être si compétitif ( des pizza a 400 ¥ !) Et bien non, ce n’était pas seulement sur les salaires, que se faisait les économies d’échelle. De la mélamine dans les pizza car celles-ci étaient fabriquées en Chine puis surgelées avant d’être livrées dans les restaurants du groupe. C’est peut-être bien toute la filière de l’industrie de la restauration « hors domicile » qui risque d’en prendre un coup … Non ?

10 Commentaires

Classé dans Les gros titres, Societe de consommation

battre le pave

Le sommet du G8, qui se tiendra a Hokkaido du 7 au 9 juillet de cette année, aura provoqué de nombreuses manifestations dans tout le pays. Notament le 29 juin dernier a Shibuya et Shinjuku ou les rapports avec les forces de l’ordre étaient plutot assez tendus, ce qui est assez rare lors d’évennements de ce genre au Japon.  Des manifestations dont les télévisions feront un bref résumé qui n’excédera pas les 20 secondes ; dont le premier quotidien au monde, le Yomiuri shinbun, ne trouvera aucun interêt à consacrer quoi que ce soit sur le sujet. 

Un visage, bien que realisé en carton et qui ne m’était pas inconnu me souriant sous la pluie, un regard empli d’intelligence. Et puis, des drapeaux noirs et rouges … Des drapeaux aux couleurs des mouvements anarchistes que l’on remarque dans ces manifestations de Denfert à Bastille, ca surprend en plein Shinjuku. Surtout qu’il y avait ecrit CNT dessus ! Un porte drapeau de type européen à qui je demande si de France, il était venu pour protester contre le sommet du G8.

 » – Ouais !  »

Un autre cortège, au meme moment défilait quant à lui sur le trottoir, celui du shopping dominical, eux, bien plus nombreux que les manifestants et la police réunies. 

Il n’y avait toujours pas de caravanes à merguez-frites ce jour-la.

 

4 Commentaires

Classé dans Les gros titres