Les couleurs du ciel N° 20090525

  crepusk

 

 » – Tu vois cette ligne, qui se croise avec celle-ci, il parait que cela signifie qu’un jour, j’irais vivre à l’étranger. Oui, dans un pays étranger mais pas pour raisons professionnelles … »

Puis elle sourit. Les derniers clients venaient de quitter le bar, nous étions au bout du comptoir et nous regardions la paume de nos mains en tentant de déchiffrer les secrets qu’elles détenaient. Elle devait très certainement penser à Patrick, ce jeune client anglais qui était venu lui dire au-revoir et qui avait promis de venir au restaurant de temps en temps.

Demain, oui demain, elle se sera éclipsée, Harumi.

Je n’aurais travaillé que trois jours à ses côtés, le temps pour elle de m’expliquer deux-trois trucs comme, entre-autres, la caisse ou la prise des commandes auprès des fournisseurs. Elle n’aura donc été qu’un mois derrière ce comptoir, après le départ de Kazu pour le bar à Ebisu et ce, jusqu’à ce que le boss décide que ce serait à présent moi, qui animerait le comptoir de ce petit bar à vin. Au début, j’appréhendais ces trois jours de passation avec elle. Je la savais extrêmement déçue de cette décision, je savais qu’elle n’était pas ravie de devoir retourner au restaurant, quelques rues plus loin. Je craignais qu’elle ne me mette des batons dans les roues, il n’en fut rien.  

Oui, c’est cela, il était presque 18 heures. Je revenais d’une énième errance tokyoite et en marchant depuis la gare, je regardais la grosse boule qui se couchait. Demain à cette heure-ci, j’ouvrirai le bar mais sans Harumi. Je crois bien que c’est à tout cela que je pensais à ce moment-là, sur le chemin de la maison. J’aurais tant aimé que l’on continue de faire équipe tous les deux. Je crois bien que l’on se serait très bien entendu et je pense que cela se serait même ressenti sur la recette du bar.

Dans ma tête, résonnait encore le son qui sortait de son Ipod qu’elle avait branché sur l’ampli du bar. Il y résonnait surtout ce morceau electro, qui passait souvent sur Nova, à Paris …

 

Le morceau démarre, 20 secondes après.

Advertisements

3 Commentaires

Classé dans Department Story et autre, les gens

3 réponses à “Les couleurs du ciel N° 20090525

  1. T’as faillit me faire pleurer, abruti ! >.<'

    • Maintenant que tu le dis … Tiens, moi aussi je verserais bien une petite larme en pensant à Harumi !

      Au fait, et pourquoi donc que ton commentaire s’était-il caché dans la spammik zone ?

  2. Aucune idéee, pour le spam. C’est une malediction divine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s