Archives mensuelles : avril 2009

Giant cône

konik11

Attention … Attention … Attention, c’est magique …

Et … Et, … Attention …

Et, …

Et … Hop !

 

konik21

Et de me demander, comment peut-on se satisfaire d’une telle installation ? Déjà plus d’un an que ce dangereux obstacle trône au milieu du trottoir de la Kawagoe-kaido ! Surtout que le maire habitant juste à côté et y promène son chien chaque matin ! 

Efficacité nippone ?

1 commentaire

Classé dans un instant-ané- s'il vous plaît

Suzuki et les écrans de contrôle

<< …  – TAKAHASHI ET LES BOISSONS GAZEUSES – MAKI ET LE POIVRIER GEANT – SUZUKI ET LES ECRANS DE CONTROLE – HOSHI ET LA LANGUE FRANCAISE – HITOMI ET LA LINGERIE FINE – HAKII ET L’INDUSTRIE AUTOMOBILE – STEWARDT ET LA CRISE ECONOMIQUE – … >>>

Mini-po’ où, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous. Des brèves de comptoir, à l’ izakaya du coin ou devant une tasse de café blend du kissaten voisin. Des amis, des collègues, des gens que l’on croise tous les jours. Des mini-po’rtraits ; ” Tokyoites – Special ” version sans les banquettes. Mini-po’ à entièrement été fabriqué à partir de dialogues ayant réellement existé et toujours, à peine enjolivés.

 

 

suz-c21

 

 » – Et bien Suzuki-kun, je peux te demander ce que tu regardes à l’extérieur de la voiture à pratiquement chaque arrêt ? Tu penses être filé ou quoi ? … « 

 » – Ah, oui excuse-moi ! C’est plus fort que moi ; dès que je me retrouve dans une voiture de queue, je ne peux m’en empêcher, au moment de la fermeture des portes de jeter un oeil sur les écrans de contrôle du shashô. « 

 » – Ah oui mais qu’il y a t-il de si interessant ? « 

 » – Et bien, … Sur les quais des gares très fréquentés, il y a très souvent à ces moments, un type qui se cogne ou mieux, qui se coince dans les portes. Depuis les ecrans de controle, tu vois bien le mec qui ne veut pas rater son train, qui accoure … Et bing ! Souvent c’est tres drôle … Voilà pourquoi je passe la tête à l’extérieur à presque chaque arrêt, désolé ! « 

 » – … Ah bon !?? « 

 

suz-c11 suz-c3

Conversation enregistrée, archivée et décoincée d’une des portes de la Yamanote en Mars 2006, dans une rame de la célèbre ligne circulaire, vers am 08h30.

1 commentaire

Classé dans les gens, mini po'

Passage d’un train

Un instant(ané) s’il vous plaît !


 

 

image0091

Un train de la compagnie Keikyû utilisé en express sur la ligne de métro Toei Asakusa. Un train qui file droit vers l’aéroport domestique de Haneda.Un train qui ne s’arrêtera pas à cette gare. Un train que je regarderai passer dans ce vacarme souterrain … 

 

image070

C’est dingue, ce qu’elle peut ressembler à Hitomi cette fille ! Je me demande ce qu’elle devient ; tiens !

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Densha de go !, Un instant sonore, un instant-ané- s'il vous plaît

Maki et le poivrier géant

SHIMADA ET LA CARRIERE DE FOOTBALLEUR – TAKAHASHI ET LES BOISSONS GAZEUSES – MAKI ET LE POIVRIER GEANT – SUZUKI ET LES ECRANS DE CONTROLE – HOSHI ET LA LANGUE FRANCAISE – HITOMI ET LA LINGERIE FINE – HAKII ET L’INDUSTRIE AUTOMOBILE –

Mini-po’ où, tout ce que vous direz pourra être reconnu contre vous. Des brèves de comptoir, à l’ izakaya du coin ou devant une tasse de café blend du kissaten vosin. Des amis, des collègues, des gens que l’on croise tous les jours. Des mini-po’rtraits ; ” Tokyoites – Special ” version sans les banquettes. Mini-po’ à entièrement été fabriqué à partir de dialogues ayant réellement existé.

 

mak-1

 

 » – Waaa, regarde Maki, ce poivrier géant ! « 

 » – Oh oui, il est grand ! « 

 » – Oui et il y a même dans ce poivrier, un petit côté … Erotique, tu ne pense pas ? « 

 » – Ooh !! Roban!!

 » – Maki, voyons, je ne disais rien d’autre que ce moulin à poivre avait un petit quelque chose d’éro… »

« – Tu sais, … Il est bien trop grand pour moi ! Par contre la taille des saucisses, là, ça me convient sans problème … Mais le poivrier … Non-non, Je suis plutôt étroite comme fille,tu sais … « 

 » … Ah ?! Je …Et bien …Non rien ! »

 

mak-21 mak-3

 

Dialogue impropable enregistré autour d’un poivrier king-size, en Janvier 2009, à Shinjuku

12 Commentaires

Classé dans les gens, mini po'

Maxi saucisse

 

image1426

 

Le mot hot-dog, d’après Bruce Kraig, historien du hot-dog, ferait référence à une autre importation des immigrants allemands de la fin du xixe siècle, le teckel ou basset, mieux connu sous son surnom de saucisse sur pattes ou chien-saucisse. Les saucisses « dachshunds » (mot allemand pour désigner ce chien), qui sont à l’origine des hot-dogs, auraient été ainsi nommées pour plaisanter sur la provenance de la viande utilisée pour les confectionner, de même qu’aujourd’hui on dit des raviolis chinois pour invoquer la possibilité qu’ils seraient fourrés de viande de chat. On sait que dans les années 1890, les kiosques ambulants utilisés pour vendre les premiers hot-dogs étaient souvent appelés « dog-carts ». De « saucisses de chiens » à « chiens chauds », le pas était aisé à franchir, et il le fut probablement par des vendeurs enthousiastes lors d’une partie de baseball : « Elles sont chaudes mes saucisses de chien, elles sont chaudes ! » ou, en anglais : « Hot dogs, hot dogs ! »

Wikipedia (extrait) « hot-dog« 
En passant devant cette grande saucisse, qui, soit dit entre nous, ne devait plus avoir toute sa tête, je me demandais pourquoi le hot dog était si populaire au Japon bien que je ne connaisse que les dogs de chez Doutor, la plus grosse chaîne de coffee-shop de l’Archipel. Même Mc Donald s’y est mis, si-si !

 

 

Je pensais à Maki aussi. La dernière fois que j’étais passé au bureau de shinjuku ; pour dire bonjour, pour y déposer un dossier à mon ancien employeur également, j’avais été étonné de ne pas la voir. Toyoda m’apprit qu’elle aussi avait arrêté. Elle s’était fait sexuellement agressée en sortant du travail, Kabuki-chô … Cela du être la goutte d’eau qui fit déborder le vase, je savais qu’elle en avait marre de ce boulot. J’aimais bien Maki … 

 

 

1 commentaire

Classé dans Societe de consommation

Les couleurs du ciel : N°20090414

 

cds-04141

Poster un commentaire

Classé dans meteo

Jesus Body

Jesus ! What a body !

 

image071

image clickable

 

Extrait du dernier prospectus de la petite chaîne de drugstores « Welcia » (médicaments-cosmétiques-droguerie) et de sa foire promotionnelle spéciale produits « minceur ». Pour un corps de rêve, un corps comme Jesus pour 2980 yen seulement ! C’est Mademoiselle Kaori qui le dit !

 

 

2 Commentaires

Classé dans Societe de consommation

Takahashi et les boissons gazeuses

SHIMADA ET LA CARRIÈRE DE FOOTBALLEUR – TAKAHASHI ET LES BOISSONS GAZEUSES – MAKI ET LE POIVRIER GÉANT – SUZUKI ET LES ÉCRANS DE CONTRÔLE – HOSHI ET LA LANGUE FRANÇAISE –  HITOMI ET LA LINGERIE FINE – HAKII ET L’INDUSTRIE AUTOMOBILE

 

Mini-po’ où, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous. Des brèves de comptoir, à l’ izakaya du coin ou devant une tasse de café blend du kissaten vosin. Des amis, des collègues, des gens que l’on croise tous les jours. Des mini-po’rtraits ; ” Tokyoites – Special ” version sans les banquettes. Mini-po’ à entièrement été fabriqué à partir de dialogues ayant réellement existé.

 

 

taka-2

 

 » – Aah M’sieur Takahashi, comment va ? « 

 »  – … Mouais … Bof-bof … Humm « 

 » – Ouh-la, tant que ça ? « 

 » –  Mah ! J’ai mal au ventre en fait et ce, depuis ce matin. Hier après le travail, j’ai bu une bière avant d’aller me coucher et dans la nuit je me suis levé pour boire un Dr Pepper parce que j’avais soif, … Et puis j’adore le Dr Pepper ! » 

 » – Ah ?! « 

 » – Oui, et ce matin au réveil, j’ai bu un Calpis soda ! Et … Depuis j’ai mal au ventre et puis …

 » – ah bon ? »

 » –  … Je dois allé aux toilettes toutes les cinq minutes, parce que … J’ai …

 » – Ah ok-ok ! »

 » – J’ai … J’ai la diahrée ! « 

 » – Ah oui bon … ! Ok-ok !  » 

 

taka-31 lesgens-takahashi

 

Conversation enregistrée, mémorisée et digérée en décembre 2008. Dans un restaurant de Kabuki-chô, Shinjuku 

5 Commentaires

Classé dans les gens, mini po'

Ultra-limonade

image2657

Campbell’s soup ? Non, Cider Dydo !


Dydo, un des acteurs de soft-drinks nippon, vient de lancer sur le marché un cider ou, si on préfère une limonade au nom et aux couleurs de ce célèbre ultra heros de la fin des annees 60 qui jouera les prolongations pour d’autres générations jusqu’a dans le courant des annees 80 et au delà pour les accrocs. 

J’ai remarqué le lancement de ce produit en passant devant un distributeur ce matin. A l’évocation du nom de ce super héros justicier, tout ce que ce qui me venait à l’esprit, c’était un truc pour gamin capricieux imitant Ultraman jusque dans la cour de récré, gros consommateur de produits dérivés et donc, prochaine victime de Dydo et son Ultra-limonade ! C’est peut-être parce que le centre commercial voisin, certains jours très chaud de l’été, sort une petite piscine gonflable aux couleurs de qui vous savez pour rafraîchir les mômes tout en diffusant des chansons des génériques que tout le monde ici connaît par coeur.

Mais après avoir bien observé le design des canettes, j’ai bien compris à qui s’adressait ce lancement et qui étaient en fait les joyeux zozos qui étaient ciblés par Dydo, c’est nous ! Non pas les enfants capricieux qui portent des baskets à l’effigie de Ultraman mais nous les vieux en quête de nostalgie … 

 

 

J’aurais dû y penser avant, Dydo n’en est pas à son premier coup d’essai dans la réalisation de packaging rétro !

 

image2658

Poster un commentaire

Classé dans Societe de consommation

Tokyoites N° 30 – Transport scolaire

Une rencontre furtive. Une banquette de train, une banquette de métro et les voyageurs qui y ont pris place pour un voyage à l’intérieur de la mégalopole. Une petite plongée dans le vrai Japon, le Japon de tous les jours. Tokyoites.

 

ty-sko1

 

Ah mais c’est que … Oui ! Du train, du métropoli-tain, objet vraiment quotidien! Pas uniquement réservés aux costumes sombres des employés de bureaux. Une école bien que, primaire mais réputée, à trente-cinq minutes de train. C’est seuls que l’on s’y rend ; puis le lycée, le club de sport, la classe après la classe, l’Université, … Viendra le temps de la vie que l’on appelle active. Du train et du  métropoli-tain, sans fin ! 

 

ty-sko2

 

image2472

3 Commentaires

Classé dans Tokyoites