Mochitsuki-kai

image2279

Dimanche dix-heures, sur le petit terrain attenant à la shukaijo n° 6, aujourd’hui c’est mochitsuki-kai.

Une mochitsuki-kai entre voisins principalement, ou pour beaucoup, entre copains d’école. Des seniors ainsi que des juniors accompagnés de leurs parents. Les âges intermédiaires, quant à eux ont sans doute autre chose à foutre un dimanche matin que faire du mochi, que de participer à un event organisé par ce que l’on pourrait appelé une amicale des habitants du quartier. Ah ces jeunes !

Sur le petit terrain on y a dressé quelques baches bleues en guise de tatami, sur lesquelles on y a installé quelques tables -basses- où ont été disposées des bouteilles en PET de thé vert et de mugi-cha achetées à la grande surface voisine par cartons de 6. Quelques foyers également ; pour cuire le riz et puis un peu en retrait ceux pour y cuire quelques patates douces parce que dans cette partie-ci de Saitama, c’est tout de meme le pays de la patate douce !

Les femmes font la navette entre la cuisine de la salle commune n°6 et le petit terrain. Apportant le mochi qui vient d’être fait, d’être coupé en petits morceaux et qui vient d’être agrémenté de kinako (poudre de soja), de pâte de haricot rouge, de daikon (radis) ou de nori (algue). Les enfants eux, font la navette entre le stand où l’on y fait la distribution et les balançoires.

 

image2282

laver le riz, puis le cuire.

 

image2281

image2274

Attendre que ça cuit … Pardi

C’est cuit !

image2283

 

 

image2277

Frapper le riz, en rythme pour ne pas mettre son voisin, qui le retourne ou qui le mouille apres chaque « coup », en ITT.

 

image2285

image2286 image023

Se fendre la poire avec sa serviette éponge jaune autour du coup en observant ses contemporains qui veulent tous à tour de role frapper le riz et qui auront mal au bras le lendemain. 

 

Frapper le riz jusqu’a ce que la pate soit bien collante et homogene 

image2271

 

image2278

 

image2273 image22752

image2270

 

Quoi ? Qu’est-ce que tu dis ?

image2280

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Autour d'un plat

8 réponses à “Mochitsuki-kai

  1. yosh'

    même pour un event pareil, certains ne tombent pas le costard ? rhalalalalalalalalalaaaaaaaaaaaaaaa

    mais ça avait l’air bien sympa

  2. Lolo, si je n’étais pas aussi nul, c’est à dire, si je savais insérer des petites têtes jaunes rigolotes (?) qui expriment des sentiments dans ce cadre et bien j’aurais mis, une tête qui tire la langue, ça aurait été du plus bel effet !

    Yosh, le monsieur au costard -défraîchie- est membre du conseil municipal alors forcément, il pense ne pas pouvoir sortir ce dimanche là, en survet’ devant ses administrés. Je suis sûr que cela ne lui va pas le survet’ de toute façon.On sent quand même que je vis dans un canton rural non ?

    Pour ceux qui aiment, le reportage version « sketch-book« 

  3. ca m´a l´air super sympa ces traditions là!Et c´est sucré salé?on voit pas trop sur les photos…désolé de mon ignorance!Et c´est pour fêter qqchose en particulier?J´ai vraiment aucune idée!!
    En tout cas, merci de nous faire partager tout ca avec des photo, c´est très interessant!

  4. bern

    Pas plus tard qu’aujourd’hui, ma prof de japonais à Paris (originaire d’Hokkaïdo) m’assurait mordicus que, chaque hiver au Japon, à la « saison des mochi », quantité de vieux aboutissaient aux urgences à l’hôpital, voire périssaient étouffés, tellement ce mets particulièrement compact et gluant est difficile à avaler et donc périlleux à manger pour les séniors comme pour les enfants en bas âge. Jamais ni avalé ceci, ni entendu cela. C’est vrai? Déjà « des morts du mochi » cette année?

  5. Pas eu écho de ce genre de brèves dans l’actualité cette année mais il est vrai que de nombreux accidents arrivent après absorbtion de mochi, surtout durant les fêtes de fin d’année lorsque l’on mange mochi dans la soupe. En tout cas, c7est bien mon petit Bern, il faut toujours écouter le PQN plutôt que sa prof de japonais !!

    Mandy : ça a le goût du riz et cela est salé lorsque l’on le mange avec des algues, avec le Daikon … Sucré avec la pâte de haricot rouge, le kinako … En générql mochitsuki c’est plutôt en fin d’année pour shôgatsu.

  6. C’est étrange, mais le mochi, ça n’est pas mon truc. Autant je peux manger tous les types de nourritures au japon, autant le mochi, je ne vois pas l’intérêt, même sucré. Ça doit être un problème de consistance, j’imagine.
    Pour répondre à Bern, en effet, il y a quelques petits vieux qui y passent chaque année, généralement le premier de l’an puisque c’est à ce moment qu’un maximum de mochi est consommé, parce qu’ils s’étouffent avec.
    Merci Mr Darwin.
    FJ. ;O)

  7. Pour repondre a « Fascinant Japon », j’aime bien le mochi sauf, dans la soupe ! Parce que j’ai jamais ete fan de soupes en fait !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s