Tokyoites – 17-

Une rencontre furtive. Une banquette de train, une banquette de metro et les voyageurs qui y ont pris place pour un voyage a l’interieur de la megalopole. Une petite plongee dans le vrai Japon, le Japon de tous les jours. Tokyoites.

 » Depeche mode ! « 

Publicités

16 Commentaires

Classé dans Tokyoites

16 réponses à “Tokyoites – 17-

  1. yosh'

    ce sont le chapeau et le sac qui font toutes la différence ???

    parce que sinon……..

  2. Chacun son tour

    Et ça te plairais que l’on te prenne en photo pour se foutre de ta gueule ? Ce blog est une honte, tant par le non-respect de la personne photographiée, que par la médiocrité des photos !
    Et l’auteur ne semble pas non plus connaitre les accents… pourtant c’est pas compliqué, même sur un clavier japonais !

  3. yosh'

    c’est ce que l’on appelle l’humilité 😉

  4. Ama

    mdrrr le premier, on dirait Al Bundy 😀

    Ama, Fautes aux Graphes…

  5. DMZ

    C’est clair quelles sont affreuses et d’un voyeurisme sans borne les photos de ce blog , mais, contrairement à celles qu’on peut habituellement voir sur tous les blogs lambda d’expats au Japon qui font dans l’image d’Epinal pompeuse et le cliché japonisant à souhait, celles-ci sont bien vivantes !

  6. Yosh’, c’est les chaussures qui font toute la différence.

    DMZ, je crois que l’auteur n’a jamais prétendu faire de l’art conceptuel, qui plus est quand on se débrouille avec un simple téléphone portable.

    Pour le voyeurisme, ça me semble triste de ne pouvoir prendre de photos sans se voir conspuer au motif du droit à l’image. Au pire, ceux qui veulent un édulcorant peuvent toujours aller chez David, le photographe professionnel et officiel du Japon©.

    Moi, je conseille plutôt celui-là:

    http://www.christian-koeler.com/

    Sinon faut m’expliquer où l’auteur se permet de se foutre de la gueule des individus portraiturés.

    Tu vois Roban, au final, t’es juste bon à photographier ton verre « sailor moon » et à faire des sujets sur les nouvelles sorties de Kit-Kat ou de Pepsi au concombre…

    Clarence, critique photo

  7. Moi je suis surtout espanté par l’incroyable classe de l’homme au sac Paul Smith (quoique ce soit un choix peut-etre un peu facile…Paul Smith, c’est presque le Celio du Japon…:->)…

    Question intimité…Ma copine et ses amies (vous suivez ?) me prennent souvent de volée parce que je photographie parfois des gens (des filles, essenciellement, bien sur) dans la rue (pour me branler dessus plus tard, évidement…enfin, c’est ce qu’elles imaginent). Par contre, je compte plus le nombre de fois ou on m’a rien demandé et des Japonais font de même sous un pretexte lambda (genre « j’bosse dans la presse », « j’aime les trains », « j’ai un pote derrière toi » ou « j’aime tes cheveux »).

    C’est donnant-donnant.
    De plus, est-ce qu’ils se font chier en Europe ? « Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse », certes, mais…remember le collège : « c’est pas moi qui ai commencé, c’est lui « .

    Moi ça m’étonne surtout qu’on ne dise rien à Robin et salue son talent du camouflage. Je me souviens avoir vu ma copine se faire pourrir par une mère hystérique mais pas glamour, sur une plage de la Ciotat, pour avoir prit en photo une gamine qui courrait et l’ombre chinoise sur le sable… »Atteinte irréparable à la vie privée »… blabla…

  8. Moi perso, j’adore le style du second mec la,
    et my god ses pompes je les veux !

  9. Roland

    Tiens c’est amusant, je me souviens de la colère (des expats) soulevée par les photos de « gaïjin » accompagnés de leur petites japonaises dans un magazine raciste : « Gaijin Hanzai Ura File »
    Notre cher Roban serait-il le photographe officiel du mag ? Non, eux avaient eu la décence de flouter les visages !
    Que dirait Roban de voir la petite famille : Robin, Noriko et Lumika sur un blog japonais se moquant des couples mixtes ? Peut être cela rappellerait à ce dernier ce qu’est le respect des autres ?

  10. Elle vient d’ou cette vague recente de syndicaliste en rute Roban ?

  11. DMZ

    Aïe, pas taper Clarence !
    Les photos de Roban sont ce qu’elles sont, des photos de blog fait au tel portable ! Sans prétention mais bien vivantes et représentatives d’un vrai quotidien nippon ! Moi, j’adhère de suite. Prendre au second degré mon premier message donc…C’est ce que je faisais remarquer aux personnes comme Monsieur « Chacun son tour » (David M?) qui défendent un droit à l’image (de son vrai nom « censure ») et une esthétique lèchouille digne des grands photographes du Grand Japon.fr. Ces derniers étant bien loin de la réalité, et encore plus de l’Art dont ils se réclament, je me suis permis de le faire remarquer sur le blog LE Japon.fr, ce qui m’a valu d’être banni. Ce n’est donc pas pour défendre ce photographe pantouflard et sans aucun sens critique (et sans réparties non plus) qui se dit si ce n’est artiste, au moins photographe pro, mais pour quémander le droit de parole comme réfugié artistique que je suis venu ici .

    Je préfère 1000 fois le Blog et les illustrations sans vernis artistico-conceptuel puant et sans pudeur de Roban, qui sont de loin bien plus honnêtes.

  12.  » Une rencontre furtive. Une banquette de train, une banquette de metro et les voyageurs qui y ont pris place pour un voyage a l’interieur de la megalopole. Une petite plongee dans le vrai Japon, le Japon de tous les jours. Tokyoites. »

    Elle vient d’ou cette vague, Oldergod ? Peut-etre du Japon.fr ou je conseillais simplement a l’auteur de faire attention a son orthographe et a tenir en laisse les petits jeunes qui y laissent des commentaires debiles et qui crient au troll a chaque critique constructive du dit-blog. Ca decredibilise ton travail, que je lui avais dit. Je voulais simplement apporter un conseil a l’auteur qui prepare un livre sur le Japon et ecrit « sonna » pour « sauna ». Peut-etre que je me trompe, que cette vague ne vient pas de la. Peut-etre est-ce du fait que j’ai ose presenter le portrait de deux blancs dans cette serie « Tokyoites », No17. C’est vrai, jusqu’alors il ne sagissait que d’indigenes, tout allait bien mais deux blancs, peut etre Europeens alors on sort la carte « droit a l’image ».

    Il est vrai que je me suis a maintes reprises, pose la question sur ce foutu droit a l’image mais apres avoir visiter tous ces blogs illustres par des photos, je me suis rendu compte que l’on y trouvait souvent, au fil des articles, qui, un vendeur de brochettes, qui le Kannushi d’un jinja shinto, qui des lyceennes en route vers l’ecole … etc. Alors pourquoi pas des Japonais sur des banquettes de trains ? Parfois, je fais un portrait plus detaille de ces gens qui partagent mon quotidien, alors je leur demande leur autorisation de publier leur portrait dans mon journal, comme ici par exemple : https://suparoban.wordpress.com/2008/01/24/premiere-fois/ mais parfois, je sens que je n’obtiendrais peut-etre pas cette autorisation au vue de la fonction exercee alors, je choisis de ne pas montrer le visage du personnage, comme ici : https://suparoban.wordpress.com/2008/05/13/department-story-comme-un-sac/

    On peut critiquer la qualite des cliches, l’interet general de ce journal, le style de redaction mais, je ne permettrais a quiconque d’ecrire que je me moque des sujets photographies dans ces pages.

    Pour ce qui est des accents … Ah ces foutus accents !! Si Monsieur chacun son tour pouvait avoir la gentillesse de m’expliquer comment on faisait, parce que sans rire … Je n’en ai pas la moindre idee (PS: connaitre les accents prend un circonflexe sur le « i ») Il ne repassera peut etre pas ici. Ah si au moins il avait su remplir correctement la case « adresse e-mail » pour que je le lui demande directement !

    Merci a DMZ pour son compliment, mais je ne voudrais pas que ce blog devienne un brulot contre leJapon.fr et son auteur. J’aime bien son blog meme avec tous ces defauts !

    Merci a Clarence et Sembei ! J’adore vos plumes.

  13. SeNbei, espèce de jean-foutre !

    Ça contamine, cette agressivité, non ? Et d’abord, je suis sûr que personne ici ne fait des « c » cédille majuscule comme moi, hein ? HEIN ?

    Allez, même bourré, j’vous aide : alt+128 = Ç
    La classe.

    Sinon, c’est tout de même fou ce que les gens courageux peuvent être étourdis : on ne compte plus le nombre de personnes agressives qui laissent des commentaires anonymes ou sans lien vers leur propre sites, faut de se souvenir l’adresse…Flûte alors…Des pugilistes pusilanimes ?

  14. […]
    leurs propres sites, faute de se souvenir de l’adresse…[…]

    nb perso : penser à se relire, la prochaine fois.

  15. DMZ

    Bien sûr, c’est une alternative, pas un blog pour venir laver son linge sale.

    Une « alternative » au blog d’où je me fais virer, pourrait-on dire aussi ^~^!

    De la part d’un photographe à un autre photographe, je lui ai fait part de mes critiques, maintenant Monsieur Japon.fr il en fait ce qu’il veut. Il n’en fera sûrement rien, j’espère seulement qu’il daignera montrer la maquette de son livre d' »haiku » photographiques à un professionnel avant de le publier. C’est dommage qu’il reste ainsi cloîtré dans son petit cercle d’otaku fanatiques et n’accepte aucun avis extérieur.
    En tant que blog lambda sur le Japon, ça peut se défendre, ça joue sur une bonne part de Japon fantasmé, édulcoré au ice-tea jus de concombre, mais comme travail de photographie dite professionnelle qui, dès sa page de présentation, s’affiche comme étant une vision loin des « sempiternelles clichés « , ça laisse à désirer…

    Est-ce un si grand effort que de remettre en cause son propre travail ou sa propre vision des choses ? A en juger par le ton démagogique et immature (pour pas dire débile) de chacune des réponses des jeunes gardiens du temple, hostiles à toutes critiques (elles étaient pas débiles comme critiques, juste douloureusement bien fondées), j’en viens à trouver toute cette histoire bien affligeante. C’est surtout ça en effet, plus que la micro polémique autour du troll qui piétine les parterres de fleurs du japon.fr qui m’inquiète… Comment peut-on en arriver à un tel niveau de renoncement critique et d’aveuglement collectif ?

    Je ne sais pas si c’est vraiment ici que je trouverai réponse à cette énigme existentielle, mais au moins j’espère qu’on ne me virera d’un blog bien plus mature et empli de si « belles plumes » comme celui-ci.

  16. Cher DMZ,

    C’est fou ce que certaines « communautés » de bloggeur peuvent ressembler à de petites sectes. Ces derniers temps, j’ai moi aussi fait « les frais » de l’envie d’aller porter la critique telle prométhée, dans des contrées hostiles à la réflexion…

    Bon, je l’ai fait à ma sauce, un peu amère autant que peu amène, et j’ai récolté les fruits d’un arbre au nom étrange, le « troll rageux ».

    Ici, chez Robin, on essaye de savourer la modestie du quotidien, sans fard ni trompettes, et honnêtement, on se sent bien chez lui ! Et même si je ne suis pas chez moi, je voulais vous dire: Bienvenue !

    Alors Robin, il vient ce perroquet !!!

    Clarence, à l’aise en terrasse.

    PS: Et fais péter les cahouètes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s