Tokyoites – 15 –

Une rencontre furtive. Une banquette de train, une banquette de métro et les voyageurs qui y ont pris place pour un voyage à l’intérieur de la mégalopole. Une petite plongée dans le vrai Japon, le Japon de tous les jours. Tokyoites.

Finallement, contraint par l’OMC de lever ses très chères taxes douanières sur l’importation de riz étrangers, qui jusqu’alors protegeaient les revenus des riziculteurs de l’Archipel, le Japon doit faire désormais face à un excedent de riz. Bien qu’encore gros consommateurs de cette céréale, les Japonais et leurs habitudes alimentaires ont aussi quelques peu changé, les pâtes, le pain pour ne citer qu’eux font désormais aussi partie du paysage alimentaire local.

Pour résoudre le problème, le pays compte exporter son riz. Oui mais lequel au fait ? Celui qu’elle produit (très cher) ou celui qu’elle importe de Californie, de Thailande ou du Vietnam ? Ce riz importé qui de toute façon, ne trouvera que très rarement sa place sur la table des ménages nippons pour plutôt entrer dans la composition de produits transformés.

 

Have a rice day, ça c’est du slogan de créatif tokyoite qui a réviser son anglais avec son Ipod® dans son train de 08h09 !

 

L’exportation ne suffira pas ! Alors, mangez du riz ! Et puis, du matin au soir, mangez du riz !    

 

Publicités

4 Commentaires

Classé dans les gens, Societe de consommation, Tokyoites

4 réponses à “Tokyoites – 15 –

  1. yosh'

    ahah bien rigolo !!!

  2. tu penses vraiment que c’est pour l’histoire d’importation que ces pub ont été mises en place?
    J’en vois beaucoup dans le kansai aussi mais j’avais jamais fait le rapprochement, je pensais simplement a un truc de « bonne sante » comme chez nous, les pub pour manger 5 fruits et legumes / day.

  3. moi aussi elle m’a bien marque la pub have a rice day ! j’en aurai bien glisse une photo sur mon blog mais tu me coupes l’herbe sous le pied ! 😉

  4. Que la cause en soit l’importation ou non, le Japon doit faire face a un excedent de riz sur les bras. Le pays qui a travailler durant des annees pour parvenir a cette « auto-suffisance » et ce malgre peu de surfaces arables disponible mais en parvenant a creer des riz aux rendements eleves ; puis, l’obligation d’importation mais aussi et peut etre surtout la baisse de la consommation liee notament aux transformations de la societe obligent les pouvoirs publics a reagir avec des campagnes de pubs dans les trains. Un peu a l’image de ces pubs pour les fruits et legumes que l’on connait pour leurs vertus benefiques pour la sante publique mais aussi parce que les producteurs-maraichers ont besoin d’un bond de consommation. Idem avec le sucre, le lait (la cidil) etc … Cela n’etant que mon analyse personnelle, si quelqu’un a d’autres explications, cet espace est fait pour ca.

    Bayashi, je t’en prie, glisse, glisse, je ne suis en rien proprietaire de cette campagne de pub ! Si tu as un truc a dire sur le sujet, je serais ravi de te lire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s