Archives quotidiennes : 2008, juillet 3

Apres la classe

C’est un petit poisson noir, au nom de Swimy qui a pour amis des petits poissons rouges. Lui, il est noir. C’est parce qu’il peut nager tres vite qu’il echappa a l’attaque d’un ban de thon (Germon ou Albacore, peu importe) contrairement a ses compagnons qui eux furent devores. Swimy partit a la recherche de nouveaux amis et ceux qu’il rencontra, tetanises par la peur, refusaient de quitter leur abri sous-marin. Swimy qui, en plus d’etre excellent nageur, etait particulierement intelligent. Ainsi, il organisa une parade permettant a tout ce petit monde de quitter cet endroit devenu bien trop dangereux depuis que les thons (qui de toute facon, finiront dans mon assiette) trainaient dans ces lieux. Alors, il rassembla tout ses amis afin de constituer une enorme creature marine dont leurs predateurs ne se risqueraient pas a attaquer. Swimy, en serait l’oeil, l’oeil noir !

« – Vous sortez a present votre cahier de lecture, dans une colonne : vous decrivez  les thons, dans une deuxieme : les poissons rouges et enfin dans la troisieme colonne : Swimy, vous avez jusqu’a moins le quart »      

 

Re-belote, apres le cours de mathematiques, c’est au cours de lecture que nous, parents d’eleves etions convies par Sakai-sensei, qui une nouvelle-fois avait sorti son joli tailleur pour l’occasion (et des baskets Nike aussi, mais bon !). Pendant que les enfants de deuxieme annee d’ecole elementaire (CE1 ?) planche sur leur devoir sur table, pendant que Mme Sakai passe dans les rangs les bras dans le dos a regarder au-dessus des epaules des enfants, pendants que les mamans chuchottent dans la fond de la classe ; je sors me promener dans les couloirs de l’ecole, notament pour y voir d’un peu plus pres la decoration que les enfants ont fait pour  Tanabata.

Je m’arreterai quelques instants devant un poster de sensibilisation aux gestes a effectuer dans l’enceinte de l’ecole, en cas de tremblement de terre. Des tables, des chaises, un tableau noir, le bureau de l’enseignant et eventuellement du materiel audio-visuel. Rien de bien different de l’ecole ou j’apprenais a compter et a lire tout jeune si ce n’est, ce petit coussin sur lequel s’assoit chaque eleve de la classe et dans lequel est rangee et pliee une protection pour la tete en cas de seisme important.

Il est l’heure de ranger ses affaire dans son « landecel », de visser sa casquette jaune sur la tete, de faire silence puis de saluer son professeur, la classe est terminee. C’est aussi aujourd’hui, que les parents sont pries de debarasser le balcon du plant de tomate que chaque enfant a fait pousser en cours de « sciences de la vie ».  

« – merde, il est ou son plant de tomate ! »

Lumika veut aller jouer au parc avec Mone-chan, Noriko a une reunion avec quelques parents. Bon-bon-oui-ok j’irais aussi au parc avant d’aller faire des courses pour ce soir. Aujourd’hui je suis de repos, aujourd’hui, c’est moi qui est de cuisine. Je regarderai ainsi, les enfants jouer avec le robinet d’eau potable, avec la mare qu’ils ont fait avec le robinet d’eau potable, avec la piscine qu’ils ont realise pour les fourmis, parce que c’est vrai qu’il fait chaud a present.   

 

Ah !! C’est l’heure, il est deja 17 heures ! On s’est drolement bien amuse hein !Mone-chan reprendra son velo pour rejoindre sa maman qui l’attend a la maison, comme chaque jour. Nous, on ira donc chercher du tofu, des cotelettes, et puis … Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire ? Oh des glaces !?

3 Commentaires

Classé dans Les enfants