Department-story : Comme un sac !

« – Tu as rencontre Amai-san (*) en arrivant ? »

Ce jour-la, voila en gros, les mots qui m’accueillirent lorsque je m’etais presente a la boutique, juste avant de prendre mon service dans le depaa-chika de ce grand magasin de Ginza. Et bien non ; je n’avais pas encore rencontre Amai-san en arrivant. Ce jeune « food expert » comme le precisait sa carte de visite. Amai-san fait en quelque sorte partie d’une brigade qui se melange a la clientele et arpente, sans discontinuer les allees de son secteur respectif afin de superviser le bon deroulement des ventes. Le tout en distribuant des irrashaimase-sourires commercants jusqu’aux oreilles a profusion et le cas echeant, tachera egalement de reperer les cleptomanes, de regler les menus conflits qui arrivent de temps a autres entre un commercant et un aimable client,  d’aider un commercant en cas de problemes avec la caisse-enregistreuse (qui appartiennent au grand-magasin). Mais egalement et peut-etre surtout,  de veiller a ce que les commercants « independants » ou, comme ils le sont appeles en interne, les « partenaires » ; se tiennent bien aupres de la clientele ! Gare au coude pose nonchalement sur le showcase, gare aux bras croises, eventuellement aux doigts dans le nez … L’image du grand magasin, c’est l’affaire de tous !  Bon …

« – C’est sa veste ! C’est l’attraction du jour, je ne t’en dis pas plus, tu verras par toi-meme. Pour te dire, il s’est meme fait remonter les bretelles par le chef du secteur ! »

Ouh la, a ce point ?! Puisqu’il s’agissait de l’attraction du jour, j’etais donc presse de rencontrer notre vedette.

« – Elle est pourtant bien ma veste, non ? »

Personnellement, je l’a trouvais pas trop mal cette veste. En plus, ca change un peu de ces costumes classiques de salary-man que portent ses collegues. Il y avait pourtant quelque chose qui clochait mais je n’arrivais pas a voir dans l’instant. Je lui expliquais que partout, de la salle fumeur a la salle des frigos, du vendeur de cremes glacees au magasin de the, partout on ne parlait que de la veste d’Amai-san. Puis, a force de l’avoir dans mon champ de vision, je finis par comprendre ce qui avait peut-etre provoque la colere de son chef.

« – Ah mais oui ! Je sais ! Tu es habille en fait, comme … Aux couleurs … d’un sac de chez Isetan ! »

Isetan Un grand magasin tokyoite, dont le vaisseau amiral est situe a Shinjuku,  un concurrent en quelque sorte ! La veste d’Amai-san, c’etait de la publicite subliminale ?

 

(*) Le nom a ete deliberement change.

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Department Story et autre, les gens

3 réponses à “Department-story : Comme un sac !

  1. yosh'

    et elle dit quoi la dame ?????

  2. Le matin, avant l’ouverture la dame rappelle aux personnels, qu’il faille checker les showcases, la caisse, etc … En journee, la dame rappelle a la clientele qu’il faille faire attention en utilisant les escalators, elle informe egalement cette categorie de personne des avantages a etre porteur de la carte du magasin. Il arrive souvent que la dame appelle Madame Morita de Chiba qui a oublie ses achats sur le comptoir d’une boutique, que le petit Hetaro attend sa maman au stand information, … La, la dame rappelait a la clientele les supers affaires a faire au septieme etage du batiment principal !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s