Archives quotidiennes : 2008, mars 28

Only Japanese

hatake3.jpg

Bon ! J’ai encore loupe les « poubelles-canettes » de la semaine ! Elles  « passent » a huit heures precises, l’heure a laquelle je reussis a m’extraire du lit. Un petit coup d’oeil a la liste « bonnes actions »,  me permettant de me maintenir dans la categorie « gendre ideal » pendant que belle-maman est a deux heures de Shinkansen de la, pour une semaine a Miyagi, chez ses parents.

Ah ! Donc, … Nous avons le petit jardin ouvrier a arroser et ses futurs ; carottes, salades, artichauts (merci !) fraises, poireaux, oignons et pommes de terre ! Je n’ai surtout pas interet a l’oublier ce passe-temps de retraitee situe a cinq minutes a pieds de la maison. Parce que les mots-fleches et les series a l’eau de rose, ca rempli pas une journee.

« – Vous avez mis du persil aussi ? »

« – Oui, … Euh, oui on dirait bien ! »

C’est pas week-end aujourd’hui, il n’y a pas grand monde autour de ces parcelles et ce voisin de jardinet ne pourra malheureusement pas  profiter de ma presence pour passer le temps en discutant autour du vegetal. C’est que j’ai les futon a sortir, moi ! Nourrir les poissons rouges, aerer en grand la maison, lancer une machine … Avant d’aller au travail !

Ohayo gozaimasu par-ci,  … « Il fait beau aujourd’hui – n’est-ce pas ». Ohayo gozaimasu par-la, … « Et oui, je suis tout seul en ce moment ». Ce matin, comme les trois precedent matins, il fait vraiment tres beau. J’irais aujourd’hui un peu plus tard au turbin parce que, deux semaines presque non-stop du matin au soir, ca finit pas fatiguer forcement. Les freins bruyant de la bicyclette de ce sympathique facteur® de la tournee No 27, rencontre sur le chemin du retour du jardinet, precederont une remise du courrier en main propre.

hatake-hana.jpg hatake1.jpg

maison-poste.jpg maison-futon.jpg

En fait, je me rends compte que le printemps s’installe petit a petit, sans faire de bruit. Je n’avais pas eu le temps de faire attention aux pruniers, pechers et cerisiers, qui a tour de role coloraient le paysage. Les seuls signes que j’avais su percevoir, etaient cette demonstration de masques en coton dans l’underground tokyoite. Ces memes masques que l’on voit aussi fleurir dans de nombreux sujets sur le Japon accompagnes d’un « regardez comme ils savent faire preuve de citoyennete et de vie en collectivite ces gens-la, en portant le masque afin de ne pas transmettre leurs miasmes a leur voisin« .   Cette annee, j’en aurais croise quelques-uns, se protegeant du pollen en portant en plus, des lunettes de plongee. Pour certains, le debut de printemps de cette annee serait-il plus difficile a supporter ?  

« – Jusqu’a l’age de 30 ans, je ne connaissais pas le kafuncho, j’ai 32 ans » 

Me declarait un collegue de la salle fumeur du grand magasin, les paroles alterees par le masque en ouate lui couvrant le visage en ajoutant que si je continue de vivre dans ce pays, je suis succeptible, un beau matin de printemps, de me reveiller avec cette allergie.

« – Ce n’est pas propre aux seuls Japonais, peut-etre au Japon tout simplement ! » 

On dit aussi, que c’est l’epoque ou les chikan sont plus nombreux dans les trains ; c’est donc l’epoque ou l’on palpe, ou l’on se frotte. Amusant, il enchainera sur une toute autre conversation : Sa soiree de la veille, passee au kyabakura, a Ueno

Arrivee a Ginza, pres du grand magasin ou je travaille, des jeunes gens distribuent des echantillons de the vert pour une marque qui distribue par correspondance. Je tends la main ; 

« -Only for Japanese »

Connasse !

5 Commentaires

Classé dans Four Seasons