Tokyoites -10-

 Une rencontre furtive. Une banquette de train, une banquette de metro et les voyageurs qui y ont pris place pour un voyage a l’interieur de la megalopole. Une petite plongee dans le vrai Japon, le Japon de  tous les jours en deux photos. Tokyoites.

tokyoites-cple1.jpg

Ils se parlaient a voix basses, je n’aurais que ; su  capter leurs regards.

tokyoites-cples2.jpg

 

 

 

Publicités

10 Commentaires

Classé dans les gens, Tokyoites

10 réponses à “Tokyoites -10-

  1. John

    attends mais on a le droit de prendre des photos de personnes et les publié sans leur autorisation ?

  2. C’est marrant de voir à quel point les 2 « couples » se ressemblent d’un point de vue vestimentaire.

    Je mets le premier vainqueur avec le combo manteau/écharpe !

  3. Ahhhhh, tu vois, toi aussi tu vas t’en taper des râleurs, même s’ils habitent pas Tokyo !!!!!

    Sûrement un parisien ce John !!!!!

    Clarence, pas vu, pas pris !

  4. John

    Oui, John est parisien.

    Par contre, je ne comprends pas pourquoi tu dis que je râle ? (Encore un monsieur chatouilleux je suppose…)

  5. Oh, non, comme ça. Une impression, une sensation…

    C’est peut être le ton, ou alors le « Attends » qui coince…

    Quand on poste sur un blog comme celui-ci, d’abord, il est peut être mieux vu de se présenter quelque peu, avant d’engager le cercle des questions qui pointent un doigt accusateur…

    Clarence, un « monsieur » chatouilleux ?

  6. Oui, Oldergod, cette ressemblance, c’est la raison pour laquelle j’ai choisi ces deux photos de couples « qui se ressemblent, s’assemblent » !

    Monsieur John : Depuis que le « chatouilleux » m’a fait decouvrir le travail de Luc Delahayes ; que voulez-vous, je me prend pour un artiste de l’underground tokyoite !

    Il aurait ete de bon ton, comme on vous l’a fait remarquer ci-avant, de vous presenter un minimum. Cela, histoire d’introduire votre etonnement quant a ce droit a l’image que je ne semble pas respecter dans les pages de mon journal. On pourrait ainsi en discuter, j’aurais pu ainsi, vous donner mon point de vue sur la question et vous expliquer, pourquoi j’ai choisi de poster la photo d’anonymes (qui n’ont rien demander a personne) dans cet espace, alors que je me suis auparavant pose la meme question que vous. Peut-etre meme qu’un debat fort interessant y aurait pris place. Car contrairement a beaucoup d’auteurs de blogs, j’aime bien les debats et j’apprecie aussi les critiques constructives. A tres bientot John !

  7. C’est sympa de me refiler tes « meilleurs » commentateurs, hein Roban ! 😉

    Sinon pour l’anecdote, j’ai été pris en photo sur Omotesando par un photographe travaillant pour le célèbre magazine « Fruits ». Aucune rétribution, quelques clichés instantanés, et pas de questionnement spécifique sur le droit à l’image. Juste une carte, et un agrément oral pour un anonymat transparent. Je ne pense pas avoir été publié.

    Dans un registre autre, le sel de ces photos « volées » si je puis dire, c’est le côté instantané, sans pose et sans fard. Brut. Et si ce type de photographie, même pratiquée en amateur, est contrainte d’abandon, c’est un pan entier de cet art qu’on verrait choir de son statut. Pensons simplement qu’un cliché comme « Le baiser de l’hôtel de ville » de Robert Doisneau, n’aurait jamais éclos…

    Clarence Boddicker, un anonyme parmi tant d’autres…

  8. J’ajouterai qu’il serait presque dangereux, de vouloir appliquer les memes reglementations des gros medias de masse avec les travaux d’amateurs comme nous le faisons sur Internet !
    J’en profite egalement pour preciser que les personnes photographiees, dont je raconte brievement l’existence, m’ont quant a eux autorise a etre mis en image dans ce journal. Seuls les passants et autres anonymes du metropolitain de Tokyo et de sa region, ces corps et ces visages croises ne sauront peut-etre jamais qu’ils sont vedettes du PQN.

    Par contre, il me semble que le celebre cliche de Doisneau a ete premeditte avec des comediens !

  9. John

    Très bien. J’ignorais les règles de ce blog. Alors, s’il n’est pas trop tard, je suis désolé de cette intruision dans votre blog.

    Je m’appele John, je suis étudiant à l’IEP de Paris, comme vous, je suis amateur de photo. Il m’arrivait de prendre des « candid photos »–ne connaissant pas les lois–je ne m’en cachais pas. Un jour une passante a appelé la police (et je rassure l’anti-parisien, on n’était pas à Paris). Pas d’amende, rien, juste un avertissement que ce qu’en faisant ce que je faisais, je risquais des poursuites etc.

    D’où mon étonnement quand je vous vois prendre ces photos avec tant de désinvoltures.

    Quant à vous le petit méfiant, Clarenceboddicker, je propose qu’on faisse la paix (ou soyons plus hypocrites, en d’autres termes évitons de polluer le blog de suparoban, ça marche ?)

  10. Cher John,

    Comme vous ne semblez pas l’être (étudiant étranger à Paris ?) où alors pour un temps, je suis probablement plus parisien que le parisien lui-même, et vous aurez noté grâce à la lecture circonstanciée de ma page, que j’abonde dans les clichés divers de cette fière race imbuvable.

    Mes photos, pour ne pas parler de celles de Roban, sont probablement moins désinvoltes qu’elles n’y paraissent. J’avais le courage de le faire appareil photo visible, et d’essayer d’en tirer une conversation le cas aidant. Le but étant bien entendu d’avoir un regard et une lecture de notre société au travers de ces clichés. Itou de l’ami Roban, qui a lancé l’idée, rappelons-le. Est-ce que je relance de vieilles rancunes, si je dis que vous ne semblez pas l’avoir compris, ne vous focalisant que sur le cliché en lui-même ?

    Je ne sais si je suis « petit » ou « méfiant », je pensais plutôt appartenir à la moyenne question taille, et demeuré « aware » de la société qui m’entoure. Mais si vous estimez que c’est avec ce type de propos qu’on « fait la paix », qui plus est en s’assurant d’être hypocrite, voilà qui laisse une belle image de votre démarche.

    Normalement, en d’autres temps, c’est moi, Clarence Boddicker, qui devrait me prévaloir de ce type de comportement.

    Conclusion:

    Le monde part en couille, c’est moi qui vous le dit ! 😉

    Clarence, pollueur de blog…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s