Archives mensuelles : février 2008

A travers les vitres de la voiture de queue

 

tobu-shashoneige.jpg

 

Ce matin, je regarde à travers la vitre de la voiture de queue du train, la neige encore présente sur les rails, defiler à toute allure. 06h40. Je cherche a travers les fenetres de la voiture de queue, Fuji-san qui ne se montre à cet endroit que par temps clair.  

 

tobu-neigekawa.jpg

3 Commentaires

Classé dans meteo, un instant-ané- s'il vous plaît

Mame-maki

 setsubun-oni2.jpg

 

C’était à prevoir ! Il n’y avait pas de houx devant la maison, et le iwashi-mentaiko, délicieusement grillé m’avait fait oublier le danger ; je n’en avais pas laissé pour ce matin. L’alerte fut donnée par Lumika :

 

« – Oni est dans une des chambres de l’étage ! »  

Avait-elle criée dans un cri d’effroi (enfin ! Je romance un peu, … C’est pour donner un peu de rythme a ce journal !!)  

En effet, Oni fut localisé à 09h23 dans notre chambre. Par chance, nous avions des réserves de graines de soja séchés, l’arme absolue contre ce genre de malin ! Nous prîmes alors tous deux une bonne poignée de ces graines (symbolisant la pureté vainqueur du mal) et nous réussirent, grâce à des tirs nourris (mame-maki) à bouter Oni hors de notre demeure, en le mitraillant jusqu’au seuil de la maison !    

 

setsubun-oni1.jpg  setsubun-oni3.jpg

« -Dis Lumika, au fait, tu n’as pas vu ta mère ? »

 

La nuit durant, il avait bien neigé, j’irais alors aidé mes voisins a déblayer l’épaisse couche de neige qui recouvrira la petite rue devant nos maisons.

neige-cleaning.jpg  neige-nettoy.jpg

8 Commentaires

Classé dans Four Seasons

Autour d’un plat : Buri-shabu (ou autre)

 

Ce soir, a la maison c’est poisson m’a t-on dit ! Tout comme la semaine dernière, lorsque nous avions rencontrés M. Nihonmatsu, le poissonnier du supermarché qui nous avait invité a profiter d’un Inada en promo (298 yen la pièce m’ssieurs-dames) faisant tout aussi bien l’affaire qu’un Buri, beaucoup plus cher. Ce qui nous fera donc, un excellent shabu-shabu de buri inada ce jour-là. Oui, quelle chance avons nous d’avoir parmi nos connaissances, ce poissonnier !

shop-sakana.jpg

Petite visite dans le dictionnaire electronique, B.U.R.I, ah ! c’est de la « seriole » et inada : jeune seriole !

cuisine-inadanabe.jpg  cuisine-burishabu.jpg

Ce soir c’est poisson, parce que demain c’est setsubun ! Et que pour l’occasion, Noriko veut en garder pour le petit déjeuner, … Du poisson.

« – Ah ?! »

 

Restait à répondre à la question cruciale, devant l’étal du rayon marée. Du poisson, oui mais lequel ?   

fish-pack1.jpg  fish-amadaipack30.jpg

fish-pack5.jpg  fish-mentaiiwashi.jpg

 

« – waa, et ce bulot familly-size ?! »


fish-pack6.jpg  fish-pack4.jpg

Finallement, on restera dans le classique : ika-battaa (seiche au beurre) et iwashi-mentaiko (sardines aux oeufs de morue pimentés)

  fish-repas.jpg

 

« – Et pourquoi, il serait bien qu’on garde du poisson pour setsubun ? »


 fish-iwashimentaiko.jpg  fish-setsubun0.jpg

« – Afin d’empecher l’esprit malin d’entrer dans la maison, on peut placer devant celle-ci, du houx -parce que ça pique- et du poisson, plus particulièrement de la sardine (la tête de la sardine) – parce que ça sent mauvais- ! »

On ne répondra cependant pas aux sirènes du marketing moderne (toujours au rayon poissons) et son setsubun-pack à 198 yen qui se compose de branches de houx, de poissons mi-secs et d’un masque de Oni.   

PLUS! Lien wikipedia sur setsubun.

Poster un commentaire

Classé dans Four Seasons, Societe de consommation

nigatsu tsuitachi

lumi-7.jpg

… Et de 7 !

7 Commentaires

Classé dans Petit Quotidien Nippon