Archives quotidiennes : 2008, janvier 6

Inoko-chan (bestiaire marketing No7)

 Bestiaire marketing saison 2 !

Parce que les mascottes debiles c’est pas ca qui manque ici, oh non ! Le bestiaire marketing revient ! Et ce, apres …

Apres l’elephant orange de chez Sato medication, apres Kyuro-chan le drole d’oiseau des bonbons au chocolat eponyme de chez Morinaga, apres Rugguts de Secom, apres le Koala de chez Lotte, puis apres HotPepper-Man de chez Recruit , apres Peko-chan de Fujiya

 bestiaire-inosingle.jpg

Voici donc aujourd’hui, … INOko-chan. Alors autant le dire tout de suite, cette grosse peluche, ou tout du moins le character qu’elle represente n’est pas vraiment tres celebre au Japon. En fait elle est surtout connue des seuls habitants de Hiroshima (et de ses environs) de ceux de l’ile de Shikoku et, de ceux qui habitent ou travaillent a Saitama, le long de la ligne Tojo (sur une partie) jusqu’a  Tokyo aux abords d’Ikebukuro Nord (arrondissements de Nerima et Itabashi) pour les autres, Inoko-chan ne saurait evoquer rien de precis. C’est dire la popularite de l’animal !  Que voulez-vous, j’avais la bete dans mes tiroirs depuis un bon bout de temps et en ce debut de nouvelle annee, je fais le menage dans ma carte memoire ! 

Il faut dire que Hot-Pepper regne un peu en maitre dans le petit monde du « coupon-magazine » sur support papier, excepte Coupon-land (qui n’a pourtant pas investit dans un costume de mascotte) qui reussit a se faire une place de challenger dans le Kanto ; les Moteco, Pado et autre Ino au nombre d’editions limitees, ont une visibilite plus restreinte. Qu’a cela ne tienne, chez Ino on est des battants et on sort regulierement la mascotte  « qui se remarque » devant la gare certainnement a la recherche d’un peu de « credibilite » marketing.

Quoi ? Si j’ai pas honte de photographier les grosses peluches qui font le trottoir devant la gare ? J’devrais ?

bestiaire-inotwin.jpg

A suivre, bien evidement !

 

10 Commentaires

Classé dans Societe de consommation