Autour d’un plat : Suki-yaki

cuisine-sukiyakiga.jpg 

O-Shogatsu se termine. Cette annee, je n’aurais donc pas ete offrir mes services au sushi-ya, comme je le faisais jusqu’alors. J’ai profite en fait des deux petits jours de conges dont j’ai beneficie pour … « Ah qu’il est bon de ne rien faire »  mais alors, rien du tout et cela m’a fait du bien. Si ce n’est, travailler un peu sur l’ordinateur, ecrire quelques cartes de voeux afin d’entretenir ses relations, ou d’effectuer quelques petites courses  … Et puis voila.

Durant ces deux petits jours de repos, je suis passe tout de meme le soir au restaurant pour y recuperer Noriko ( qui y travaillait ) et Lumika ( qui y jouait avec les enfants de Masashige, l’Itamae ). La, j’en profitais pour prendre une petite biere avec tout le monde que l’on accompagnait de quelques morceaux de thon gras en sashimi. Des morceaux, des « chutes » qui n’auraient pu etre utilises pour confectionner des sushi pour les clients car trop petits ou d’aspects « non-conformes ». Le soleil s’etant couche depuis quelques heures deja,  il fasait plutot froid dehors. A l’interieur, seul, le petit poele a petrole ne suffisait pas a rechauffer le visiteur que j’etais, occupe a contempler tout ce petit monde s’activant autour des dernieres taches de la maison. Une odeur forte de riz vinaigre et de poissons planait en ce lieu, temoin olfactif d’une intense et inhabituelle activite dans ce petit restaurant de quartier.

« – Oui, mais autrefois, on etait deux fois plus nombreux a s’activer autour des commandes des clients. Le telephone n’arretait pas de sonner ! Jusqu’a la bulle en fait !

Expliquait Teruko, aujourd’hui il faut cohabiter avec les sushi en pack des rayons des supermarches voisins et surtout avec les kaiten-zushi, ces restaurants ou les sushi a environs 100 yen les deux pieces y defilent devant le client.

Les enfants descendaient de l’etage superieur y abandonnant leurs jeux pour se joindre aux adultes qui s’appretaient a trinquer. AsahiSapporo ou Kirin, chacun y avait rempli son verre de sa biere preferee.

  » -Ce soir on mange tous ensemble ici »

Avait lance Teruko. La porte du restaurant etait ferme, on avait installe sur le comptoir de quoi faire un magnifique suki-yaki !  

cuisine-sukiyplat.jpg cuisine-sukiytamag.jpg

 Des legumes (shiitake, chou chinois, feuilles de chrysantemes) du tofu et de fines tranches de viandes qui cuisent dans un bouillon a base de sauce soja, de sucre, de mirin et de sake.  Le tout que l’on trempera dans du jaune d’oeuf.

cuisine-sukiyaki.jpg

 

 

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Autour d'un plat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s