Archives mensuelles : janvier 2008

Kaizuka kôen

Samedi dernier, Noriko s’en était allée du côté de Shibuya avec son amie Keiko pour y voir au cinema « Persepolis », le dessin animé tiré des bandes dessinées de Marjane Satrapi. Lumika et moi irions alors faire un tour à  Kaizuka-koen, depuis le temps que je voulais y aller !

Situé a cinq minutes en voiture de la maison, voilà une petite sortie idéale pour un samedi froid et venteux.

« – Tu prends le passage à niveau de Mizuhodai, tu continues toujours tout droit, tu passes le restaurant Fujiya qui est sur ta gauche, pareil pour la poste et le koban, tu continues, puis tu tournes à gauche … « 

C’est toujours très simple pour ma belle-mère qui habite dans le coin depuis plus de trente ans, qui pour l’occasion, avait sorti sa carte ultra détaillée des environs mais qui cependant, doit datée de plus de quinze ans. Elle traçait avec son doigt le chemin que je devais enprunter pour rejoindre ce parc situé à dix minutes de la maison en voiture. Je faisais mine de l’écouter avec attention parce que, dès le debut je n’y comprenais rien et ce, dès avoir passé le passage à niveau de Mizuhodai !

« – … Puis tu verras, juste après le groupe scolaire, après le feu c’est à droite, si tu allais a gauche tu tomberais sur la marchande d’oeufs où tu vas parfois, donc à droite apres le feu … « 

Et puis, je finis par lacher toutes ses explications ainsi que celles des clients du restaurant qui s’ajoutaient a celles de Teruko. Chacun y allait de son explication, chacun y cherchait le petit détail qui ferait mouche, celui qui me ferait comprendre le chemin. Pendant ce brouhaha collectif, je pensais que de toutes facons je me perd toujours, avec ou sans plan. C’est comme ça et, même avec un système de navigation par satellite, je réussis à me tromper de chemin ! Et puis, je finirais toujours par retrouver ce parc situe à 15 minutes de la maison en voiture.

« – Puis tu verras, il y a une côte, c’est au feu à gauche, le parking est sur la dro … » 

Je finis par prendre les clefs de la voiture et coupai court à cet interminable « radio-guidage », ainsi tout en me dirigeant vers la sortie du restaurant, avec la petite à mes côtés, je lançais un :

« – Ah ok, j’ai compris ! Et puis, je demanderai mon chemin sur la route ! »

Je m’étais fait du soucis pour rien et eux aussi d’ailleurs puisque l’endroit convoité n’étant pas très loin de la ferme Nambata, je réussis ainsi à peu près à me situer et finis pas trouver l’endroit, distant a une vingtaine de minutes de la maison en voiture, sans trop tourner ! Au moins, je sais ou se trouve le restaurant Fujiya à present.

kaizuka-wide.jpg 

Kaizuka ou, le dépotoir à coquillages. Allons bon ! 

Il y a fort longtemps, au debut du XXeme siècle, des cultivateurs découvrirent lors de travaux des champs, les traces d’une occupation humaine : sépultures, vases en terre, outils et …Coquillages ! Les scientifiques dépêchés sur place identifieront cette découverte comme appartenant à la periode Jomon et des fouilles appronfondies permettront la reconstitution partielle du village tel qu’il devait probablement exister entre le Xème et le IIIème millénaire avant J.C. (>lien vers document Wikipedia en fin de billet) Un bâtiment abritant un petit musée en accès libre retrace l’histoire de cette découverte ainsi que celles de ces hommes qui peuplaient le parc autrefois.

Un lieu d’histoire que ce parc en fait, certes mais pas enfermé dans son passé. De jeunes mamans promenant leurs poussettes dans l’allée circulaire, des vieux qui y font quelques étirements, un père entrainant son fils a quelques passes de base-ball, des toutous qu’on sort, le tout au beau milieu de ces huttes reconstruitent  … Les toilettes du parc se trouvent à l’intérieur du musée, entre quelques outils exposés en vitrines, vases d’époques et fresques explicatives ; j’ai adoré ce lieu.

 

On ne peut penetrer a l’interieur de ces huttes mais on peut y observer de l’exterieur leur interieur, notament dans une de ces habitations, on pourra y decouvrir reconstituer, la vie d’une famille type de cette epoque.↓

kaizuka-houses2.jpg  kaizuka-house3.jpg

kaizuka-inside.jpg  kaizuka-taiso.jpg

Du fait de leur sédentarisation, il fut découvert parmis les vestiges, un amoncellement de poteries et d’outils et également, ce qui me paraissait le plus frappant ; de coquillages (d’ou le nom kai-zuka). Bien que la topologie du lieu – une clairière qui n’a pratiquement pas subit de profondes transformation depuis ces temps anciens – les quelques minutes dans ce petit musee m’auront permis de decouvrir que l’endroit était jadis bordée par la mer ! Oui, ce qu’on appelle la baie de Tokyo, pénétrait donc jusque dans le département de Saitama, presqu’au pieds des montagnes. Ca alors ! Les hommes de cet époque qui ne maitrisaient pas encore l’agriculture se nourrissaient principalement de produits de la chasse, de la cueillette et de coquillages de la mer toute proche. Leur repas terminé, il balançait tout à quelques mètres de leur habitation.

La maquette (photo de gauche) situe le village dans son envirronnement. Sur la carte, j’ai tracé un cercle vert pour localiser Kaizuka-kôen, les limites de la baie actuelle sont délimitées par ces lignes noires.

kaizuka-maquette.jpg  kaizuka-chizu.jpg

Voilà donc un musée en plein air a découvrir avec un bon ballon ou deux raquettes de badmington ! Formidable. Le lendemain, on remettra ça, avec Noriko cette fois-ci mais au musee Edo à Tokyo qui retrace l’histoire de la grande capitale de l’Est. Un vrai musée qui me laissa pourtant sur ma faim. …

Et dans le parc de kaizuka-koen : Dis !? On fait la course ?

kaizuka-ki.jpg 

Plus! Pour en savoir un peu plus sur l’ère (–>)  Jomon (<– click liens Wikipedia)

Kaizuka-koen situé a Fujimi-shi. Train Tobu Tojo-sen jusqu’a Shiki. Un bus de la compagnie Tobu dessert le parc (devant le grand magasin Marui) Entrée gratuite.

Publicités

6 Commentaires

Classé dans CartePostale

Tokyoites – 8 –

Une rencontre furtive. Une banquette de train, une banquette de metro et les voyageurs qui y ont pris place pour un voyage a l’interieur de la Megalopole. Une petite plongee dans le vrai Japon de tous les jours en deux photos. Tokyoites.

japonais-banqdevoirs.jpg

Puisqu’il faut bien s’occuper dans les transports en communs tokyoites. Puisqu’on y passe certainement beaucoup plus de temps qu’ailleurs dans le monde. Parce que le temps c’est precieux, nom de Dieu. On en oublierait presque, que d’abord on se fait transporter d’un point a un autre. Puisqu’on y lit, que l’on y joue. Puisqu’on y regarde la tele sur son mobile one seg ou un DVD sur PSP ou lecteur egalement portable. Puisque l’on s’y maquille, puisque l’on y converse, puisque l’on y redige son courrier electronique, puisque l’on y achete un nouveau sac a main ou une bonne bouteille sur Internet, …

On y travaille aussi. Ou tout du moins pour la photo ci-dessus ou l’on y recopie, l’expose qu’il y avait a faire, le matin sur le trajet de la Fac semble t-il. Et ci-dessous ? C’est pour l’expose de la reunion du lundi ?

 japonais-banqubureau.jpg

C’etait donc une nouvelle tranche de vies tokyoites et bien sur, … To be continued

2 Commentaires

Classé dans Tokyoites

Grosse prune

pub-hichuume.jpg

… Mouais … Comment dire ?!

Non, rien.

Publicite pour un Hi-chu a la prune !

5 Commentaires

Classé dans Societe de consommation

Department story : Premiere fois

Bon finallement, cette neige, n’aura tenue que quelques minutes sur Tokyo-ville, un peu plus sur Saitama cotes champs. Pas eu le temps pour cette bataille de boules de neige  …

Ah ! La neige, ce fut la conversation phare des mamies ce jour-la dans le metro. Ce fut presque les premiers mots de Mami ce matin-la au travail. Elle avait une grande nouvelle a m’annoncer  : 

 friends-mamineige.jpg

« – Ce matin, j’ouvre les rideaux et waaaah ! La neige ! Alors je me suis habillee en vitesse et je suis descendue dans la rue ! »

Je dois dire que je l’aime bien Mami. On s’entend tres bien. Il faut dire qu’elle sait tres bien allier travail et deconnade. On aime aussi parfois se moquer discretement de nos clients ou de certains collegues qui travaillent avec nous dans ce grand magasin de Ginza. On aime regarder les jolies filles qui passent devant notre stand et on prend plaisir a se raconter nos petites vies respectives. C’est aussi dans le travail que l’on s’entend bien, notament lorsque nous sommes dans le jus et qu’il faut gerer plusieurs clients a la fois et ce, avec une seule caisse. Pas besoin de se parler, un seul regard et on se comprend. « Vas-y encaisse ta cliente, j’ai bientot fini de servir le mien » ou bien « je vais encaisser le client que tu es en train de servir, annonce moi ce qu’il a commande« . C’est bien la premiere fois que je rencontre une telle complicite dans le boulot.

Pourtant, lorsqu’elle a evoque ces flocons qui etaient tombes tres tot ce matin-la, je n’avais pas immediatement saisi ce qui pouvait la mettre dans cet etat la. Je crois bien que je lui avais meme repondu d’un ton presque dedaigneux  » Ben ouais, j’ai vu qu’elle etait tombee, la neige » ; je crois.

pub-orionokinawa.jpg

 » – Mais … Tu te rends compte, … C’est la premiere fois de ma vie que je vois la neige en vrai, que j’ai pu la toucher ! »

Ah mais oui bien sur ! Il ne neige pas a Okinawa ! Cela va faire deux ans que Mami a quitte son ile pour Tokyo. L’an dernier, je vous le disais bien,  nous n’en avions pas eu de neige !

9 Commentaires

Classé dans Department Story et autre, les gens

Travaux pratiques

train-conduct.jpg

Une jeune recrue de chez Tokyo-metro (une des deux compagnies exploitant le metropolitain de Tokyo) en « travaux pratiques » de shashou (le controleur situe en queue de rame) sous l’oeil critique du senpai qui semble regulierement corriger l’eleve. Le jeune homme prendra regulierement quelques notes entre deux stations. Etait-ce la, le grand examen final ?

Poster un commentaire

Classé dans Densha de go !

Tombe la neige

 Hier soir la lune, nageait dans un champ de coton. Ca se sentait !

 meteo-yuki8d.jpg 

Et voila donc ! Ca y est ! Ce matin, en ouvrant les rideaux …

meteo-yuki8b.jpg  meteo-yuki8c.jpg

Yeah !Je me ferais bien une bataille de boules de neige !

 meteo-yuki8e.jpg

Ah oui, mais … Les gamins du quartier sont a l’ecole !

1 commentaire

Classé dans Four Seasons, meteo, un instant-ané- s'il vous plaît

Rétro Tokyo

 toden-arakawa.jpg

Un petit voyage en images et en audio,

… A bord d’une voiture de la Toden Arakawa-sen , l’unique survivante (*) de ces nombreuses lignes de tramway que comptait autrefois Tôkyô. Aujourd’hui, c’est un « mix’ entre les ex-lignes 27 et 32 qui nous permet ce petit voyage dans un passé pas si lointain finallement. Entre l’université de Waseda et Minowabashi, souvent plutôt loin des grands centres bruyants de la capitale. On plonge parfois dans des quartiers d’un Tôkyô dont le temps se serait arrêté vers la fin des années 60. Exploitée par le Tôkyô Metropolitan Bureau of Transportation (TOEI) depuis 1974, la compagnie municipale rénovera prochainnement son parc de voitures, une opération nécessaire qui enlevera un peu de ce cachet rétro à cette ligne de tramway.

toden-kimono.jpg

toden-plf.jpg  toden-arkw.jpg

toden-t.jpg  toden-retro.jpg

toden-shiro.jpg

PLUS!(*) En fait non, pas exactement l’unique puisqu’il en existe une autre (Tôkyu Setagaya sen) que l’on pourrait peut-être même classer dans les « trains légers », aux spécialistes d’alimenter le débat … 

2 Commentaires

Classé dans CartePostale, Densha de go !, Un instant sonore