Turbulences

On les savait exploitees, les voila classees, fichees et jugees sur leurs vies privees.

Un peu partout dans le monde, le metier d’hotesse de l’air fait rever les jeunes filles.Pas au Japon, ou plutot plus au Japon depuis quelques annees deja. Horaires de service inhumains, salaire minimum, peu ou pas de repos entre deux services, stress et depressions, … Les difficultes economiques que rencontrent les deux grosses compagnies aeronautiques japonaises ont depuis quelques annees deja, des repercussions dramatiques sur la sante de leurs employes et plus particulierement sur ces « cabin attendants » des deux groupes. Hier matin, la compagnie JAL (Japan AirLines) etait sous le feu des projecteurs des televisions du pays, dans les programmes tres suivis du matin.

Les hotesses de la compagnie, manifestent contre une pratique interne du groupe, decouverte il y a peu : Le fichage de ces « cabin attendants » assortis de commentaires sur leur vie privee, tres privee meme.

  terebi-jal.jpg

Images des hotesses defilant dans la rue et distribuant des tracts, photocopie du document interne en question et infographies illustrant le scandale. Ce sujet developpe a la television ne se limitera pas en une simple breve noyee dans la masse d’informations du matin. Non, le sujet depassera allegrement la demi heure d’antenne. Ce surprenant fichier est loin d’etre tendre avec ce personnel. Surprenant parce que l’on a tout de meme du mal a entre apercevoir une quelconque pertinence dans le cadre de la gestion du personnel en-vol de cette entreprise. En face de chaque nom, un petit commentaire y est associe : Stupide, divorcee, catin, mere celibataire, vie depravee, fille de yakuza, fausse couche, demande de conges excessifs pour regles douloureuses, … Ces « nuages de mots cles » met la compagnie aerienne dans l’embarras et tout cela sent une gestion de crise a venir … A moins que l’affaire ne soit rapidement etouffee car l’image d’une compagnie aerienne, c’est un peu l’image de tout un pays qui est vehiculee.

Publicités

6 Commentaires

Classé dans Les gros titres

6 réponses à “Turbulences

  1. J’ai trop honte.

    J’ai regardé une série « Attention Please » ou Aya Ueto jouait une jeune recrue de la JAL, société décrite comme un fantasme d’entreprise post 45.

    Et j’étais loin de penser que son service RH serait aussi incompétent pour laisser s’échapper ce genre d’info.

    Quelle multi-nationale n’a pas ce genre de fichier?! 😉

  2. Oui excellente remarque Raindrop: Quelle multinationale n’a pas ce genre de fichier ?

    Seulement, n’avons nous pas ete habitues jusqu’alors, par certaines administrations ou entreprises, certes a ce genre de fichage mais plus discret et qui a au moins le merite de pouvoir etre defendu comme etant un outil de gestion du personnel (ici navigant). Ainsi, « troubles de la personnalite « ou bien par exemple « anxiosite » decrivant un membre du groupe, ne me choquerait peut etre pas tant que ca, surtout pour un membre d’equipage qui serait a surveiller pour la securite des voyageurs.

    Le contenu du document devoile ce jour et qui a mis en colere les hotesses de la cie, est d’une violence inouie qui n’existe pas (ou plus?) dans les grands groupes internationaux. Ici, nous sommes presque plus proche de l’insulte (catin, fille de yakuza, regles douloureuses, enfant mort-ne …) que du fichage a usage interne. C’est tout du moins mon impression.

    En tout cas, il est bon de rappeler, comme tu l’a fait, que ce genre de pratiques existent dans un tres grand nombre de societes. Merci a toi.

  3. En effet, « catin », « yahusa » sont loin d’être des éléments rationnels et donc défendables.

    Reste à savoir le cadre de confidentialité du document.

    Est ce seulement un fichier excel tapé à la volée par un obscur employé ou un véritable outil de travail.

    Toujours est il qu’on est au Japon sur ton blog et que d’hors et déjà, la face est perdue ie le mal est fait sur l’ensemble de la JAL. 😉

  4. Appele cela un outil de travail me semble exagere. Quoi-que, je n’en sais rien apres tout. Je n’ai jamais travaille dans les R.H. Cependant, pour que des hotesses japonaises descendent dans la rue pour distribuer des tracts, ces listings generalises semblent etre vraiment le fruit d’une politique maison. Je ne pourrais malheureusement pas developper ce sujet plus en detail, puisque je n’ai pas revu de sujet a ce … Sujet !

  5. Et puis, rappelons que la memoire nipponne peut etre extremement selective et vaseuse a eluder ce genre de problemes. Un nuage en chassant un autre, JAL n’en est plus a ca pres…

    Clarence, qui meurt d’envie d’une petite patisserie de chez Fujiya !!!!!

  6. Tiens c’est marrant ce que tu ecris la ! La boite pour laquelle je ravaile actuellement est en train de vivre des heures a la « Fujiya » actuellement. Ce sera peut etre un bon sujet de post un de ces jours, quand tout se sera calme (ou termine, la clef sous la porte) Ce coup-ci, je ne peux rien dire de plus comme pour ce que j’ai eu le droit de voir a la TV, la c’est different, j’en sais trop !

    Bon a dimanche !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s