Coffee and cigarettes : Pronto

Boire un cafe et fumer une cigarette et puis gratouiller un peu son carnet Moleskine Muji, de « pensees du moment », envoyer quelques mails, classer les photos qu’on prend avec son portable, les envoyer vers sa boite mail afin de les publier quant on aura un moment. Se dire que l’on rentrerait bien a la maison plutot que d’aller travailler ou mieux ; profiter du beau temps, de la petite pluie, du vent ou du froid pour aller flaner ici, la ou la-bas. Petit coup d’oeil sur le portable qui par bonheur, en plus de faire appareil photo pour journal pas intime, fait aussi montre digital et bien sur accessoirement, telephone ou browser internet. Merde, encore quelques minutes seulement avant de se mettre au travail.

coffandcigaret-pronto1.jpg

Il n’aura fallu que deux ou trois passages dans ce « Pronto », au jeune homme derriere le comptoir qui travaille en matinee, pour me servir mon double espresso a 260 yen sans que je n’ai plus besoin de dire quoi que ce soit. Il faut dire, que l’ecrasante majorite de la clientele ne commande que des « morning set A, B ou C » qui se composent a peu pres tous, d’une salade, d’oeufs brouilles et d’un coffee-blend. Le « burendo » ou, le cafe du salary-man moyen par excellence. C’est sur, je tranche avec le decor. Dans la plupart de ce genre d’echoppes, ils ont le chic pour te coller par moment dans les oreilles une musique d’une tristesse telle, que tu n’as qu’une envie : te barrer le plus loin possible ! Saurais-tu reconnaitre ce BGM ? L’expresso ressemble finallement a un petit noir que l’on peut boire dans un petit troquet parisien. Plutot correct donc.

Ce matin, quatre appareils des « forces d’auto-defenses » nippones ont survoles la route qui me mene a la gare. Sans poser pieds a terre, j’ai degaine … Mon portable ! En deux secondes, peut etre trois, l’affaire etait pliee et les quatre aeronefs photographies ! J’ai souffle sur l’ecran de mon compagnon de toujours afin d’y faire disparaitre la fumee qui pourrait eventuellement s’ echapper. Puis je l’ai replace lentement, dans la poche gauche de mon pantalon, en prenant soin de verifier qu’autour, il n’y ait pas d’autre cible a viser. Cela me permet evidement de rappeler que toutes les photos qui illustrent ce journal sont prises de la meme facon ou presque, avec un simple telephone portable. C’est sur je privilegie la rapidite d’action plutot que la qualite des prises de vues. Je n’ai ni le temps, ni les moyens de faire autrement. Cela me convient neanmoins.

J’aimerais pouvoir evoquer de nombreux sujets sur la societe contemporaine japonaise dans ce journal. Seulement, j’ai decide de consacrer un peu d’energie alloue a ce passe-temps, a la remise en forme et a la re-ecriture de quelques billets precedents ainsi qu’a la reorganisation des differentes categories existantes dans ce blog. Ce mois d’octobre ne sera donc pas des plus interessant. Je remercie neanmoins, les lecteurs de ce journal qui, si je me fie aux stats, sont de plus en plus nombreux a parcourir ces pages (toutes proportions gardees) … Ca fait tout de meme plaisir.

A ce propos, vous qui me lisez anonymement, qui etes-vous donc ? Quel est votre interet pour ce pays ? Parcourez vous regulierement ce journal ? J’aimerais vraiment beaucoup le savoir. (commentaires ou mail)

C’etait le premier numero de « coffee and cigarettes« (*), des billets fourre-tout ou les commentaires aussi, sont ouverts a tous ceux, qui auraient envie de partager quelques mots, sans theme pre-etabli et ce, … Autour d’un cafe bien sur !

bat-itociaunder.jpg

coffandcigaret-prontofacade.jpg

Pronto-Yurakucho (devant sous les quais de la gare JR) cote Itocia. En semaine, ouvert des 07h30. Comme tous les Pronto, « bar-time » en soiree (bieres, cocktails basiques, pizza et salades …) jusqu’a environs 22h-23h.

(*) Legerement inspire par le film de Jim Jarmush. 

Nota : Ce billet a ete ecrit sous influence d’un sake economique bu legerement chaud, dans la nuit du vendredi au samedi.

Publicités

9 Commentaires

Classé dans Coffee and cigarettes

9 réponses à “Coffee and cigarettes : Pronto

  1. Olrik

    Hum, Pronto à défaut d’un café Richard, c’est peut être la raison qui me pousse à retarder l’échéance prochaine de mon expatriation. L’âpreté du petit noir, le comptoir en zinc, le Parisien qu’on consulte entre un électricien et un chauffeur livreur… Le brouhaha d’un matin de grève, les volutes de tabac et la bonhomie relative du cafetier. Ouais, j’aime de plus en plus Paris.

  2. Oui bien sur Olrik, concernant l’ambiance de ces etablissements, pour reprendre une expression inspiree par le « bar-PMU des sports »: il n’y a pas photo ! ». Le petit troquet parisien ou le petit cafe de la place du bourg sont a eux-seuls des monuments de notre culture que l’on peut difficilement retrouver ailleurs, meme en y reproduisant le meme decor car … Il y manquerait cet electricien et ce chauffeur livreur mais aussi ce demi-pression a cote de ton p’tit noir a 07h30 le matin, les commentaires de l’actualite entre le patron et sa clientele, etc …

    Cette serie de billets « Coffee and cigarettes » n’est qu’un pretexte pour balancer quelques mots sans theme precis, un billet fourre-tout en fait. Alors, on « ira » donc dans ces ersatz de cafes, ou coffee-shop a l’americaine markettes et conceptualises (Pronto, Doutor, et autres) qui font inevitablement partie de la vie dans cette societe. On « ira » egalement au fil du temps, dans des lieux moins visibles, comme ces « salons de cafes » a la verrerie d’un abominable kitch, aux banquettes seventies, au telephone public pose sur le comptoir de couleur rose bonbon et au cafe que l’on realise devant le client a la bouilloire ou a la cafetiere syphon ! En tout cas, concernant le cafe parisien, … Je te rejoins, cela jusqu’a ce que l’interdiction totale d’en griller une soit effective !

  3. lolo

    Alors, pour la « BGM », je dirais « Dis Lui » de l’incroyable Mike Brant : la preuve en images ! Je vous conseille également Qui Saura. Mike Brant qui, rappelons le, Israelien, chantait phonétiquement sans comprendre les paroles : il est donc en partie pardonné…

    Et pour approfondir le sujet, une version en allemand de « Laisse moi t’aimer ». Parce que Mike, il avait peut être des défauts, mais il était pas rancunier.

    Moi, cette série « Coffee and cigarettes » me plait bien…

  4. RICARDO BLANCO

    Bonsoir à tous.
    Avant tout je suis désole pour écrire un français assez rustique où les fautes d’orthographe sont bien présents. Je suis un argentin qui visite
    souvent ton journal.
    Je suis en France, à Arles (par accident) depuis presque trois ans….. J’ai 34 ans . Mon passage pour la culture française est assez rude mais ça va. Je habite à la campagne et j’ai beaucoup de mal a vivre 360 jours à l’année hors d’une grand ville donc voilà le pour quoi de « rude ». En tout cas j’espere habiter dans un autre coin plus au centre du pais avant de partir au Japon où rentrer en Argentine vers la fin de 2008. Donc j’etais ( je suis) photographe reporter à Buenos Aires, mais une fois arrivée en France sans parler la langue, je commencé à vivre une transformation caméléonique des differents metiers avant d’être commis cuisinier dans la restauration gastronomique française, peintre decorateur, facteur pour LA POSTE! …et finalement receptionnaire dans la logistique comme interimaire (allez une belle adaptation pas vrais?)……he merde! Mon interet pour le Japon est tout simple, j’ai une amie qui habite à Gunma depuis un mois donc c’est tout nouveau… et puis comme photographe j’attend le moment pour le visiter est sûrement faire un book pour plus tard rentrer chez moi et le montrer dans une agence où maison d’edition en passant avant pour un classic « rdv lecture » dans un Café du coin ou un tango qui sonne comme toujours et un parfum à café fait de tout ça une moment magique. J’aime lire ton journal et bien sur regarder attentivement les photos qui sont de plus en plus bonnes. Même certains trés bonnes. Pour moi « le cafè » sans sucre mais avec un chocolat noir et un malboro font partie de mon 10′ de pause au travail de lundi à vendredi les 35 heures quoi…, avec ou sans mistral quelle sens a une pause de 10 minute si c’est ne pas pour fumer un cigarrillo … merci, Ricardo.

  5. slt,

    Je te lis régulièrement et ton Rss est souvent MAJ dans mon aggrégateur.

    Je travaille avec le Japon dans le domaine logiciel à une échelle industrielle (le genre d’informatique qui n’a rien à voir avec le web ou les jeux video).

    Je ne te cache pas ma fascination pour ce pays pour avoir été bercer par les DA et autres (si tant est qu’il y ait une explication à chercher).

    bonne continuation.

  6. Merci beaucoup a vous, Ricardo et Raindrop ! Ricardo> Ton francais ne pose, sincerement aucun probleme ! Vraiment, …Et ton parcours francais ressemble a mon parcours professionnel nippon, un peu de tout ! Connais tu le blog de Clement (L’argentin ?)
    raindrop> J’ai deja lu quelques uns de tes commentaires chez l’ami RMK. Bonne continuation a vous deux

  7. RMK

    Je te lis aussi régulièrement, même si je ne laisse pas toujours de commentaire…
    Tu bosses vers Yurakucho ? Ca doit faire pas mal de temps dans les transports non ?

  8. Ben mon con, t’es bien modeste ! La photo torchée « en 2 secondes » avec ton « simple portable » des 4 avions est MA-GNI-FIQUE !
    En même temps c’est un portable japonais, hein, c’est pas tout à fait le même siècle technologique qu’ici, mais de manière générale tes photos valent largement ce qu’on peut trouver sur d’autres blogs pris par de vrais appareil photos numériques. Tu sais quoi ? je crois qu’en fait c’est une question d’oeil. T’as l’oeil, mon salaud ! 😉
    Je te lis pas tous les jours, mais je te lis régulièrement et du coup je me fade plusieurs article en 1 fois puis, repus, je m’en retourne à ma tanière…

  9. Ouh la RP, comme tu y vas fort avec ma photo ! Magnifique ? Tu y vas fort la. Bon, c’est vrai, j’ai eu l’oeil sur ce coup mais surtout l’ouie, parce que 4 aeronefs de bons matin dans le ciel de Saitama, ca te troue les tympans (et non le cul ! Je bosse a cote de Yurakucho, a Ginza plus exactement et j’en ai pour 50 mn (les yeux fermes, parfois la tete posee sur l’epaule de mon voisin. Je me tappe en fait presque toute la ligne Yurakucho, sans correspondance. Je ne cours pas apres les commentaires, ne t’inquiete pas. Je voulais juste prendre contact ne serait-ce qu’une fois avec certains qui me lisent dont j’ignore totalement l’existance. Comme l’a fait Ricardo ou d’autres via un petit message poste sur mon mail. A qui je reitere mes remerciements.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s