7-5-3

shichi-kasa.jpeg

Nous avions choisi la formule 3 photos ; une ou nous sommes tous les trois, et deux où Lumika pose seule. Une en kimono et une en robe. Le rendez-vous était prit, un dimanche après-midi dans un de ces studios photos spécialisés dans ce genre de prises de vues. Bien que nous ayions rendez-vous à 15h30, nous aurons été obligés de poireauter plus de deux heures avant de passer devant l’objectif du studio « Ciel« , soit à 17 heures trente, ici aussi tout n’est pas aussi fluide que ce que l’on dit. Studio situé à l’étage « enfants » du magasin « Saty-Mycal » local, une sorte de très gros Monoprix. C’était en prévision de l’événement réservé pour le 15 novembre prochain.  Ainsi, des dizaines et des dizaines de parents avaient choisi de faire comme nous ; de s’y prendre en avance pour la corvée de la photo qui accompagne « shichi-go-san » ou sept-cinq-trois. Un rituel Shintô où les petits garçons agés de cinq ans et les petites filles de trois puis sept ans passent par le jinja(1) local afin de bénéficier d’une protection leur permettant une bonne santé et un bon avenir. C’est aussi l’époque du passage chez le photographe, pour coucher la famille endimanchée sur du papier glacé. En choisissant de s’y prendre presque deux mois à l’avance pour le studio photo, cela permettait de profiter d’un avantage tarifaire (non négligeable) et surtout d’éviter une foule encore plus dense, composée de papas stressés, de mamans affolées, de gamines énervées et de photographes débordés !  Pour justifier le prix élevé de cette séance prise de vue : un staff qui, certes n’arrive pas à gérer l’affluence de clients pour cette tradition, mais un staff qui saura chouchouter les petites de 6/7 ans.

Habillage, maquillage, coiffage dans une loge de star … Choix immenses de robes de princesses et bijoux. Lumika, elle adore ! Moi, moins, kitchissime à souhait, elle s’entêtera à vouloir porter une robe rose bonbon  alors que la robe avec des motifs japonais était si jolie ! Elle est têtue, moi aussi … Apres de longues négociations, elle posera avec une robe bleue ! Pour le kimono(2), le problème ne se posera pas, elle portera celui de sa maman quand elle avait le même âge !

On pourra enfin rentrer à la maison, après avoir sélectionné sur écran, les photos qui apparaîtront dans l’album.

« – Pardon ? En option, si on veut des petits coeurs et des petites fleurs sur l’album ? … Non, ca ira merci ! »

 

shichigo-cielwide.jpeg shichigo-dress.jpeg

 RETRO-(lien)BLOG : (1) Le Kannushi de Kami-Fukuoka   (2)Lumika et son kimono

 

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Four Seasons, Les enfants, Societe de consommation

7 réponses à “7-5-3

  1. On voit bien à tes commentaires le petit japonisé bien integré que tu es maintenant, le coté marketing semble t’enerver un peu. Mais moi je trouve ce rituel traditionnel assez chouette et la photo est mega jolie!

  2. lolo

    Le côté marketing, je ne sais pas, mais le côté financier a dû bien te calmer ! Pour info, tu peux nous annoncer la note ? (Tu peux le dire, on est entre nous 2760…). 30.000 Yens ? Plus ?… A ce prix là, moi non plus je n’accepterais pas que ma fille se déguise en rose bonbon…

    Sinon, Lumika est super mini en kimono ! Et c’est vrai que c’est bien ces moments institutionnalisés au Japon où l’on « doit » prendre des photos : ça fait de beaux souvenir.

    (et pourquoi l’Argentin ne s’appelle plus l’Argentin ?)

  3. J’ai eu l’occasion de visiter ce genre de magasin en prévision de mon mariage japonais (qui n’a heureusement pas eu lieu), je dosi avoir de sphotos de prix de kimonos en location tellement j’étais choqué, ça peut aller chercher dans les 500.000 yens !!
    Sinon les petites filles en kimonos, c’est craquant. j’en ai vu plein cet été lors de festivals de feux d’artifice et franchement, j’ai beau détester les enfants, voir leur petite tête dépasser du yukata, c’est vraiment adorable. Comme dit mon ami américain : « les enfants japonais sont si mignons qu’on voudrait les voler ».

    Enfin, comme tous les autres enfants, ils sont mignons tant qu’ils crient pas…

  4. Ama

    Elle est mignonne comme un coeur. Bravo Roban, tu as bien travaillé 😉 . Mes compliments à Mme aussi !

  5. Clement l’Argentin> « le cote marketing » est inevitable dans nos contrees de pays industrialises, mais au Japon il atteint un degre qui est parfois difficilement digerable, surtout lorsque l’on a travaille dans le marketing par le passe (puis dans la vente) et que l’on capte ainsi tres vite, la facon dont on essaye de t’influencer !

    Lolo> Il y en avait des formules, ca allait de 17800 yen a 41000 yen et quelques. On s’en ai tirer pour la modique somme de 23 000 yen Cela, parce que l’on s’y est pris rapidement, sinon c’etait plus cher, sans doute aux alentours des 30 000 yen pour la formule trois photos ! Bravo Lolo, le juste prix !

    Robert Patrick> Ah ! Je ne savais pas que tu avais failli te marier et au Japon ! Sinon c’est vrai, les petites filles en kimono, c’est craquant … Les un peu plus agees aussi !

    Ama> Merci Ama, … Et merci pour ce commentaire, je me demandais ou tu etais passe dis donc !

  6. Olrik

    Et bien, je me joins au concert de louanges. En attendant des caprices plus adolescent, ou tu risques d’en baver, profites-en !!!!

    Olrik, qui retarde l’échéance !

  7. Natividad

    Qu’elle est belle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s