Archives mensuelles : septembre 2007

Play ! #2

Hier soir Noriko nous le disait :

« – J’ai trouvé un cheveu dans mon ramen à la cantine du boulot, je suis tombée sur une arrête dans des filets de poissons garantis 100% sans, etc … C’est sûr, je vais gagner quelque chose dans les prochains jours ! « 

Cet après-midi, elle m’a envoyé un mail m’annonçant qu’un coursier était arrivé à la maison avec un petit cadeau, … Pour Lumika !

maison-ds.jpeg

La petite avait rempli un prospectus publicitaire sur une aire d’autoroute lorsqu’elles avaient ete chez les grands-parents dans le département de Miyagi pour quelques jours de vacances(*), en août dernier. Oui, toutes ses copines en avaient une, une Nintendo DS Lite et pas elle, voila qui est fait. Alors en son nom, je remercie NEXCO, la société qui exploite les autoroutes du nord du Japon !

Et entre-nous, il faut savoir que sa mère, elle ne gagne jamais rien !

(RETRO-(lien)BLOG :(*) Cartes postales. RETRO-(lien)BLOG : Happy draft watchTV#2. RETRO-(lien)BLOG : Play !)

3 Commentaires

Classé dans Societe de consommation

Fenetres sur cour

maison-mado.jpeg

Je passe tous les jours devant, a bicyclette, sur le chemin de la gare. A chaque fois (ou presque) je me dis que j’aimerais bien la visiter cette maison d’inspiration provencale, rien qu’une fois. Juste pour comprendre l’architecture interieure et le pourquoi de toutes ces fenetres !

[RETRO-(lien)BLOG] Pour infos : Cette maison se trouve juste a cote de celle-ci !

 

Poster un commentaire

Classé dans un instant-ané- s'il vous plaît

Mentholee

conso-mintfresh.jpeg

C‘etait l’effervescence ce vendredi en debut de soiree aux abords des grands-magasins, pres des bouches de metros, ou encore en direction des bars et izakaya du quartier de Ginza. Ils etaient nombreux a essayer de capter cette maree humaine, comme par exemple, les « coupon land »et les « hot-pepper » qui battaient le pave a distribuer leur « take free magazine ».

Mais mon regard s’aretta sur des jeunes filles, pantalons noirs et t-shirts oranges qui ne distribuaient pas ces mouchoirs publicitaires pour l’ouverture d’un pachinko geant ou pour un enieme vendeur de lunettes discounts. Apparemment le mouchoir s’essoufle et un nouveau support publicitaire individuel semblerait faire son apparition dans les rues de la capitale.

  conso-freshmint.jpeg

C‘est une publicite pour un evennement « sportif » tres populaire au Japon, les courses de bateaux de type formule 1 sur l’eau et sur lequel on parie de l’argent, oui exactement comme les courses de canassons mais sur l’eau et encore plus bruyant ! Le tout imprime sur une boite de mini dragees a la menthe forte extra forte p’tain ca arrache !

Joie de recevoir, plaisir d’offrir. A 100 yen la petite boite dans les conbini, voila un objet publicitaire qui saura toucher le badaud consommateur ! De plus, des bonbons a la menthe pour une cible succeptible d’etre interessee par les paris de hors-bord, c’est bien trouve. Ce genre de personne, c’est sur, ca doit avoir une haleine de cheval ! (enfin, c’est l’idee que je m’en fais !)

RETRO-(lien)BLOG : «  c’est mon dada  » RETRO-(lien)BLOG : « hotpepper-man » RETRO-(lien)BLOG :   » mouchoirs nissan « 

2 Commentaires

Classé dans Societe de consommation

7-5-3

shichi-kasa.jpeg

Nous avions choisi la formule 3 photos ; une ou nous sommes tous les trois, et deux où Lumika pose seule. Une en kimono et une en robe. Le rendez-vous était prit, un dimanche après-midi dans un de ces studios photos spécialisés dans ce genre de prises de vues. Bien que nous ayions rendez-vous à 15h30, nous aurons été obligés de poireauter plus de deux heures avant de passer devant l’objectif du studio « Ciel« , soit à 17 heures trente, ici aussi tout n’est pas aussi fluide que ce que l’on dit. Studio situé à l’étage « enfants » du magasin « Saty-Mycal » local, une sorte de très gros Monoprix. C’était en prévision de l’événement réservé pour le 15 novembre prochain.  Ainsi, des dizaines et des dizaines de parents avaient choisi de faire comme nous ; de s’y prendre en avance pour la corvée de la photo qui accompagne « shichi-go-san » ou sept-cinq-trois. Un rituel Shintô où les petits garçons agés de cinq ans et les petites filles de trois puis sept ans passent par le jinja(1) local afin de bénéficier d’une protection leur permettant une bonne santé et un bon avenir. C’est aussi l’époque du passage chez le photographe, pour coucher la famille endimanchée sur du papier glacé. En choisissant de s’y prendre presque deux mois à l’avance pour le studio photo, cela permettait de profiter d’un avantage tarifaire (non négligeable) et surtout d’éviter une foule encore plus dense, composée de papas stressés, de mamans affolées, de gamines énervées et de photographes débordés !  Pour justifier le prix élevé de cette séance prise de vue : un staff qui, certes n’arrive pas à gérer l’affluence de clients pour cette tradition, mais un staff qui saura chouchouter les petites de 6/7 ans.

Habillage, maquillage, coiffage dans une loge de star … Choix immenses de robes de princesses et bijoux. Lumika, elle adore ! Moi, moins, kitchissime à souhait, elle s’entêtera à vouloir porter une robe rose bonbon  alors que la robe avec des motifs japonais était si jolie ! Elle est têtue, moi aussi … Apres de longues négociations, elle posera avec une robe bleue ! Pour le kimono(2), le problème ne se posera pas, elle portera celui de sa maman quand elle avait le même âge !

On pourra enfin rentrer à la maison, après avoir sélectionné sur écran, les photos qui apparaîtront dans l’album.

« – Pardon ? En option, si on veut des petits coeurs et des petites fleurs sur l’album ? … Non, ca ira merci ! »

 

shichigo-cielwide.jpeg shichigo-dress.jpeg

 RETRO-(lien)BLOG : (1) Le Kannushi de Kami-Fukuoka   (2)Lumika et son kimono

 

7 Commentaires

Classé dans Four Seasons, Les enfants, Societe de consommation

Du tofu

shop-tofurestau.jpeg

Au Japon aussi, le commerce moderne et organise a fait disparaitre de tres nombreux petits commerces independants et traditionnels a l’instar de ces petits tofu-ya qui autrefois, etaient presents a chaque coin de rue et qui fournissaient en tofu quotidien, le quartier tout entier. Aujourd’hui, c’est donc au supermarche que l’on achete son tofu. Un peu comme nos cremiers d’antans. Ceci dit, depuis quelques annees deja, apres une severe hemoragie, on assiste a un renouveau interessant de ce type de commerce. Ainsi, certains ont reussit a  maintenir leur petite affaire en positionnant leur offre sur la qualite et en surfant sur la vague de l’authentique. Aussi, certains se sont reconvertit dans la restauration, … Oui mais en ouvrant des restaurants ou l’on ne mange que du tofu ! Et, … Ca marche ! Nous avons ete donc diner en famille dans un de ces restaurants de tofu, situe dans la ville voisine, c’etait la premiere fois : (billet gastronomique)

tofuplate.jpeg

La vente a emporter de « pains de tofu », de tonyu (lait de soja) ou de yuba (« peau » du lait de soja) ne doit plus representer une grande part du chiffre d’affaire, l’espace situe pres de l’entree etant avant tout utilise comme salle d’attente lors des jours d’affluence. Ce jour-la, avant nous, trois couples attenderont qu’une table se libere avant de manger du soja sous toutes ses formes.  

Steak de soja, facon « hamburg », « kara-age » de tofu (beignets), « korokke » de tofu (croquettes), salade de …? Tofu ! (bravo) Non present sur l’image tofu aux zestes de yuzu et bouilli de legumes.

Donc ? Interessant, mais pas transcendant. Quel dommage d’y avoir ete en voiture. Je n’aurais donc pu tester la selection de nihon-shu specialement choisie pour aller a merveille avec la carte (qu’ils ont ecrit sur le menu) Le « cheese-tofu cake » etait un peu ecoeurant mais dans l’ensemble, pour un prix assez modique, c’etait sympa. L’architecture neo-japonaise associant materiaux modernes (murs en beton) et decoration « zen » est plebiscitee par ce type de maisons mais, … J’y retournerais bien volontier, ne serait-ce que pour faire decouvrir a la famille ou aux amis qui me rendraient visite dans le coin, le tofu japonais.

tofu-fujiminotowermini.jpg

ci-dessus, l’entree du petit restaurant au pieds des tours chics et modernes d’habitation de la ville.

RETRO-(lien)BLOG : Respire #2 ! (ou on y parle de cette petite usine de tofu)

2 Commentaires

Classé dans Autour d'un plat

IC mania (TASPO)

Jusqu’a present, si l’on demande a un Japonais ce que peut evoquer pour lui, les deux lettres romanes « IC » (aille-shi), il y a fort a parier qu’il nous repondrait : « Ben, … interchange bien sur !! » Oui, « interchange » ou, « entree/sortie » d’autoroute. Ainsi, par exemple, personnellement, lorsque je souhaite prendre l’autoroute depuis mon domicile, j’ai pour habitude d’aller jusqu’a « Tokorozawa-IC » ! Pour rester brievement dans l’autoroutier, les sigles qui suivent un nom de ville par « PA » et « SA » auront respectivement pour signification « parking area » (aire de repos avec restaurants et commerces sans station-service) et « service area » (aire de repos avec restaurants et commerces avec station service). Voila qui est dit.

IC signifie egalement « intelligent card« , ces fameuses cartes RFID qui ont ete tres rapidement adoptees par les Tokyoites avec le duo de choc du transport PASMO/SUICA(1) qui allie carte de transport et PEL (porte monnaie electronique). Mais encore, avec les cartes « ETC » qui permettent de franchir les peages autoroutiers sans arret, permettant par la meme occasion, un ajustement tarifaire en fonction de l’heure de circulation. Avec la multiplication des applications de ces cartes « IC » au Japon, pour le meilleur (et esperons pas pour le pire), il est a penser que nos amis reconnaissent « intelligent card » avant « interchange »  dans un futur proche. Notament grace a la nouvelle carte qui va faire son entree en juillet 2008 (Dans la region de Tokyo)

Alors, cette fois-ci on quitte le monde du transport, qu’il soit ferroviaire ou autoroutier …

tabaco-08.jpg  tabaco-ic.jpg

… Pour le petit monde de la vente automatique et plus particulierement celle du tabac !

A partir de juillet 2008, on ne pourra plus au Japon, acheter le moindre paquet de cigarettes dans un des milliers de distributeurs presents a chaque coin de rue si l’on n’est pas porteur de la carte « IC »,  » TASPO  » !!  Oui, oui, je vous en prie vous pouvez aller verifier sur un calendrier, nous ne sommes pas en avril, le premier jour du mois.

TASPO un mix de mots qui trouve son origine dans  tabako passapo-to (passeport) et est selon ses initiateurs (l’office de tabacologie du Japon et l’association du commerce par distributeurs ) pensee pour interdire l’acces au tabac aux mineurs de moins de 20 ans ! Il faudra pour se la procurer, en faire la demande aupres d’un magasin autorise en remplissant un document et en fournissant une copie d’un document officiel ainsi qu’une photo a l’institut du tabac japonais ! 

On pourrait applaudir des deux mains l’arrivee de cette nouvelle carte si celle-ci avait ete creee uniquement dans ce but la, moi j’y vois un nouveau debouche marketing pour les professionnels du tabac ! Grace a TASPO ceux-ci vont avoir acces a l’information sur la facon de consommer le tabac. La frequence d’achat, les marques choisies, le grammage en nicotine, etc … Toutes ces informations qui transiteront sur le gros ordinateur de l’association sera une mine d’or que s’arracheront tres certainement les « JT » (japan tobacco) et autres « Philip Morris » pour toucher le plus facilement leur clientele accroc.

Pour revenir a cette carte, il est a noter egalement, que celle-ci en plus de prouver aupres du distributeur que l’on a bien plus de 20 ans pourra egalement etre utilisee comme porte monnaie electronique pour clopes !

Une question demeure : les distributeurs jusqu’alors fermes apres 23h afin d’eviter qu’un mineur profite de la penombre pour acheter un paquet de « mild seven » seront-ils ouvert 24h/24 avec l’arrivee de TASPO ?

RETRO(lien)-BLOG :(1)  . Pasmo pour tous .

3 Commentaires

Classé dans Societe de consommation

Sushi d’automne

C’est peut-être dû à ce changement de saison, ce passage de l’été à l’automne et bien qu’il fasse encore très chaud (plus de 30 degrés encore aujourd’hui) Les restaurants, les bars, les magasins sont bondés …  Comme le petit restaurant de Teruko qui hier soir, affichait complet !

 

shopmatsu-sept3.jpeg   shopmatsu-sept2.jpeg

 

Bref, après la soirée brochette de la veille, j’ai remis cela hier mais avec Noriko et la petite …Du thon gras, de la seiche, des maki, des brochettes d’anguilles et de la bieeeere ! Allez !

 

shopmatsu-sept1.jpeg

Poster un commentaire

Classé dans Autour d'un plat, Four Seasons