Le retour de Peko ? (Bestiaire no6)

Après l’éléphant orange de chez “Sato medication”, après “Kyuro-chan” le drôle d’oiseau des bonbons au chocolat éponyme de chez “Morinaga”, après “Rugguts” de ”Secom”, après le Koala de chez “Lotte”, puis après HotPepper-Man de chez « Recruit » … Je poursuis mon bestiaire marketing (TM) et nous en sommes déjà au numéro 6. Car au japon … Les mascottes débiles, c’est pas ça qui manque ! Oh non !

bestiaire-pekko.jpg

Ce bestiaire marketing No 6, va nous permettre de faire un petit flash back sur l’Affaire de ce début d’année 2006, l’Affaire Fujiya puisque nous accueillons aujourd’hui, la célèbrissime Peko-chan. Une des mascottes les plus célèbres du Japon, présente autrefois devant chacune des 800 boutiques de la pâtisserie industrielle Fujiya. Une petite fille de 6 ans qui ne prend pas une ride et ce depuis 1956. « Peko » qui doit son nom en référence à « beko » mot emprunté au japon rural qui signifie : « vache » !

LE RETOUR DE PEKO ?

Il va peut être falloir encore attendre un peu avant que « Peko-chan » refasse entièrement partie du paysage marketing japonais mais ca devrait venir. Tout d’abord, grâce à la boulangerie industrielle « Yamazaki Baking » qui a récemment et, discrètement reprit 35% du capital du groupe Fujiya, (et devint le plus gros actionnaire) lorsque sa valeur etait à son plus bas, ce qui est une belle opération. Chapeau ! Permettant à « Yamazaki Baking » de poursuivre sa diversification : Pains industriels (notament le pain de mie très consommé au Japon), la fabrication sous licence des produits « Nabisco » (hors tabac), la fabrication des chips et autres snacks salés et sucrés à la marque, « Tohato« , la master-franchise des boulangeries-salon de thé -d’origine américaine- « Vie de France » et également, la petite chaine de convenience stores « Yamazaki » et les supermarchés « Super Yamazaki » … Avec 800 points de vente environs « Fujiya », Yamazaki deviendrait ainsi également présent dans la pâtisserie industrielle (fabrication et distribution) A ce jour, seule une partie de ces points de vente a « refait surface »  et tente de retrouver progressivement  sa clientèle d’antan, partie ailleurs puisque toutes les boutiques « Fujiya » avaient ferme leurs portes …

Toutes ? Non, (à ma connaissance) une, une seule petite pâtisserie a résisté au terrible destin qui frappait le petit monde de Peko-chan par la faute de dirigeants peu scrupuleux qui n’hésitèrent pas à utiliser des ingrédients périmés, pour la fabrication de leur choux à la crème et autres gâteaux ! Une seule patisserie n’a jamais baissé son rideau ! Cela grâce à l’imagination du propriétaire-franchisé des lieux mais aussi grâce a la popularité de cette petite fille au nom de « Peko » !

 

conso-fujiyashop.jpg   bestiaire-pekoiidabashi.jpg

 

Un franchisé qui depuis des années ne s’accomodait pas des seules livraisons de l’usine centrale dans sa pâtisserie, puisque ce dernier produit et vend des « Peko-chan yaki » dans son point de vente de Tôkyô-Iidabashi. Directement inspiré des Tai yaki, (ces petits gâteaux très populaires, fourrés à la pâte de haricots rouges en forme de daurade) mais sur le modèle de « Peko » ! Durant l’affaire, il ne proposait à sa clientèle, uniquement ces « Peko-yaki », ce qui a drainé une clientèle venant de partout, s’arrachant ainsi ces pièces uniques. Un peu comme si la petite fille qui tire la langue vivait ses dernières heures ! Aujourd’hui encore, la vente par personne est limitee à 18 pièces car comme il est écrit sur l’emballage : « Peko-chan yaki, c’est seulement ici ! »  

 

 conso-pekoyaki.jpg

 

Au chocolat, au thé vert, « custard », au fromage fondu et bien sur à la pâte de haricots rouges ; voilà pour les parfums réguliers ! Petit bonus marketing, bravo l’artiste : Chaque saison ou chaque mois, des parfums à durée de vie limitée, s’ajoute donc à la liste : A la crème de marron, au potiron, au sésame noir, à la fraise, à la pêche, à la mangue, à la fleur de cerisier, … etc

 

conso-pekopamphlet.jpg

 

 

Advertisements

5 Commentaires

Classé dans Les gros titres, Societe de consommation

5 réponses à “Le retour de Peko ? (Bestiaire no6)

  1. lolo

    On m’avait raconté une histoire (une « affaire ») sur « Gulyco », avec des bonbons empoisonnés (sabotage ou je ne sais plus quoi), qui avait mis aussi du temps à s’en remettre…
    En tout cas Peko-chan est mignonne… à croquer ! (ouais, ok… facile)

  2. C’est genial ce que tu nous soumets dans tes bestiaires..Et tres interressant du point de vue marketing (agressif)! Depaysement total, merci.

  3. Lolo> Bah ! des « affaires » au japon, il y en a continuellement ! En ce moment, c’est cette ecole de langues « Nova » qui est suspendue d’activites pour une serie de fautes graves ! L’avantage pour toutes ces boites c’est que la fievre passe vite puisqu’une nouvelle affaire catalyse tous les regards !
    Argentin> …Euh, … Merci a toi !

  4. Olrik

    L’oubli, régularité inamovible du pays au cerisier…

    J’aurai dû mettre un frein à ma consommation de « Milky »…

    C’est promis, demain, j’arrête !!

    Olrik, qui devrait se remettre dare-dare à la clope et le café !!!

  5. Olrik, qui ne nous avait pas honore de sa visite depuis un petit bout de temps.
    Olrik qui aurait cependant pu nous chanter, pour marquer son retour, la petite ritournelle de Fujiya et ses bombons au lait (diversification oblige) que l’on entendait en accompagnement des spots publicitaires !(http://www2s.biglobe.ne.jp/~fufufu/kasi/hokaido/hmilky.jpg) … Je vais donc le faire a sa place, 1, 2 ; 1, 2, 3 c’est parti :

    « Milky ha mama no aji » ou « Milky c’est le gout de maman » !! (sic)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s