Le kannushi de Kami-Fukuoka

kamifu-kannushiautel.jpg

L‘autre jour … Nous etions invites par un couple d’amis a assister a la benediction du terrain ou prendra place dans quelques temps leur future maison. Cette benediction etait « offerte » par l’agence qui leur a commercialise la parcelle. Une sorte de « pack » tout compris, en fait. La recherche du terrain, la vente, les enregistrements administratifs et les protections divines ! La plupart du temps, il est aussi compris dans ce genre de pack, la construction de la maison, ou tout se definit a l’avance, jusqu’aux poignees de portes et la couleur des murs. Je suppose qu’il en est de meme a peu pres partout sur terre. Comme il est prevu que « monsieur » ouvre dans sa maison, son ecole de claquettes (si si c’est vrai) ils ont du faire appel a un architecte qui leur construira un model original. Une salle de dance en rez de chaussee et les appartements au dessus.

Nous sommes arrives legerement en retard a la ceremonie, puisque nous ne sommes toujours pas equipes de l’indispensable « car-navi » et tout le monde nous attendait, pendant que nous errions dans les rues et les ruelles de Kami-Fukuoka (une trentaine de km au Nord de Tokyo) Tout le monde ?  Notre couple d’amis, le commercial de l’agence, l’architecte et, … Le Kannushi de Kami-Fukuoka, maitre de ceremonie (shinto) Ah, et puis nous aussi, Noriko et moi ! Notre M.C. a sous sa responsabilite un petit Jinja dans la meme ville. A peine arrives, nous primes immediatement places devant l’autel ou se succederent, recueillements, prieres et gestes a effectuer a tour de role. Cela en respectant scrupuleusement l’ordre et la maniere ! Heureusement que notre kannushi nous soufflait a voix basse, les gestes que nous devions effectuer : Je salue l’autel, je saisis un rameau (du laurier ?) orne d’une guirlande blanche de la main gauche que je tourne de la main droite dans le sens des aiguilles d’une montre que je pose sur l’autel … Je me courbe a nouveau et recule doucement apres avoir frappe deux fois dans mes mains (si mes souvenirs sont bons, hein !) …  J’avais tres peur de faire un truc de travers car avant toute chose, il est bien question de proteger la future demeure des tremblements de terre ! Imaginons un instant que je tournai le rameau du mauvais sens ?  Apres tant d’emotions et un parcours sans faute, nous fumes invites a boire une petite coupe de sake. Celui-ci n’etait pas tres bon, un peu comme, comme, … le vin de messe ?! 

kamifu-autelsable.jpg kamifu-kannushidoc.jpg

Ci dessus, a gauche, le proprietaire des lieux, donna trois  coup de pioche sur ce tas de terre. L’architecte quant a lui, mima au dessus de ce petit tas, l’execution de travaux. A droite : A la fin de la ceremonie, le kannushi remet au couple, une pochette contenant des « portes-bonheurs » qui prendront place dans la maison. En haut, le kannushi priant a haute-voix, demandant aux « kami » la protection du sol ou sera construite la maison.

kamifu-autelgp.jpg

Le kannushi de Kami-Fukuoka est un passionne et n’hesitera pas a repondre a nos questions. Je saurais ainsi, que si je souhaite a mon tour devenir kannushi, il me faudra suivre des cours dans une universite ou il me serait enseigner les gestes, les prieres …! Nous rions ensemble, le jeune couple attend qu’il ait fini de parler pour lui remettre une petite enveloppe en guise de remerciement. Il nous donnera les coordonnees de l’Universite

 » C’est a cote de Shibuya, dit-il, c’est bien le soir pour sortir, il y a pleins de bars et de clubs la-bas !« 

kamifu-carton.jpg kamifu-kannushigp.jpg

Ci dessus a gauche et ci dessous : le moment de tout ranger, dans des cartons portant son logo :  » Kami » (dieu) 

kamifu-ranger.jpg

Publicités

13 Commentaires

Classé dans Petit Quotidien Nippon

13 réponses à “Le kannushi de Kami-Fukuoka

  1. Ama

    Alors ça !!!! Même maintenant, il y a encore des cérémonies de bénédictions pour les constructions neuves !! Génial !! N’empêche, demander la protection d’un Kami, ça doit coûter une Fortune (lol).

    Je ne savais pas non plus que Fukuoka était une ville aussi grande (Kami=上) RE-lol !! Encore qu’avec un nom de patelin comme ça, ce genre de cérémonie doigt être courant… Y’a aussi un Kami-Furano à Hokkaïdô 😉

    Par contre je crains que la nourriture (offrande) ne soient pas adéquates, il est de notoriété Chine-Toh que les Kami ne mange que du papier (紙) et des cheveux (髪), d’où leur nom. RE-RE-lol !!!

    Afin d’être exauce-tif, il est interessant de voir une coutume ancestrale survivre dans notre modernisme asceptisé de toute croyance, même si les Kami reconnaissent l’existence du Gaïjin (en tant qu’animal de compagnie, faut pas abuser non plus !)

    Merci pour ce billet excellent, et c’est génial d’y avoir participé. Bravo Roban.

    天照大御神 (Fournisseuse officielle de Divine IT)

    P.S. : C’est quoi « car-navi » ???? :/

  2. Ama

    Hop ! Je me réponds à moi-même :
    -> https://suparoban.wordpress.com/2007/05/08/respire-no2/
    Ca va finir comme FJ ici si ça continue lol

    @Roban : Si t’as besoin d’un Modo, hésite pas 😉

  3. lolo

    Voila un article qui pourrait lancer un débat sur les différences d’approche de la religion entre les japonais et les français. Alors qu’en France on se dit facilement « croyant mais non pratiquant », j’ai l’impression que les japonais sont « pratiquants, non coyants » ! On fait appel, selon l’occasion, au Kannushi, au Bozu, voir a un vrai faux « curé » (pour le mariage)… On se voit vendre des omamori dans tel sanctuaire ou temple sans vraiment se soucier de savoir s’il est bouddhiste ou shinto, sans même (oser) se poser la question de son efficacité : on l’accroche « religieusement » dans la voiture, dans son sac, sous ses vêtements…
    En France (boudiou), quand on demande une « messe », on sent une ferveur palpable dans l’Eglise… Tous on l’air de vrais croyants… En effet, ce n’est pas moins hypocrite…
    Plus sérieusement, loin de moi tout jugement de valeurs, mais je pense qu’il interessant, pour appréhender les japonais, de comprendre la relation individuelle et collective qu’ils entretiennent avec leurs religions.

    Merci, à l’occasion de vos expériences, de nous éclairer sur ces aspects !

    Le Japon est (à ma conaissance) le seul pays où le sport nationnal est un rituel religieux ! (une baffe à celui qui me dit le foot au Brésil…)

  4. raindrop

    j’ai été surpris la première fois qu’un collègue japonais a fait bénir sa rutilente Audi TT dans un temple shinto.
    mais il m’expliqua que c’était par tradition tout comme qques coupls français vont à l’église par tradition.

  5. Ama

    lolo > l’impression que les japonais sont “pratiquants, non coyants” !

    Effectivement, c’est une des couches du vernis social constituant la culture de ce pays. Il est remarquable de voir un pays ancré dans ses traditions et les perpétuer dans une époque où les religions « classiques » pourraient être reléguée au rang de passe-temps. Le Japon est justement renommé pour cette schyzophrénie émouvante, et limite pathétique si on porte un regard froid sur ce billet.

    Le Shintô (le plus proche du concept de religion), est de par sa nature plus armé contre le modernisme et la science, et le boudhisme encore plus, puisqu’il s’agit d’un « art de vivre » ou « mouvement de pensée ». Par contre, une religion comme le christianisme s’enlise dans ses propres contradictions et se heurte à la modernité (libération des moeurs Vs fidélité dans le mariage) et baffouille pour trouver des adeptes.

    Bon on va pas faire un débat sur les religions non plus, mais l’interaction société-religion est quand même bien différente entre la France et le Japon, tout comme leurs cultures.

  6. Merci a vous tous pour vos commentaires et je n’ai strictement rien contre a ce qu’il y ait dans ces pages un debat. Bien au contraire !

    Plus jeune, je n’ai que tres rarement frequente les bancs des eglises, je ne serais donc pas tres doue pour faire un etude comparative sur le sujet. Cependant, je ne suis pas sur de partager a 100% l’avis de Ama, ce type de « bapteme » est encore assez vivace dans certaines regions d’Europe ou l’on fait appel au cure apres (pas avant !) la construction d’une maison Bouygues, d’un supermarche Leclerc, etc … Comme en Bretagne par exemple, ou j’ai vecu de longues annees. Tout comme l’enseignement catholique y est plus present que l’ecole de la Republique, etc … Pour revenir au Japon, je crois bien que la aussi, la « pression sociale » y soit pour beaucoup dans la continuite de ces traditions religieuses. Comment serais-je percu par le voisinage si je ne fais pas benir mon terrain avant la construction de ma maison ? Bien que cela n’etait pas trop le soucis de ce couple d’amis, … Mais c’etait dans le pack … Alors … !! La nouvelle generation de japonais, n’est ce pas !

    Quant au faux cure … Je viens de me coltiner deux vrais-faux mariages avec un faux cure anglophone inside (tinnnng, tan tan tan ) Peut etre un prochain billet si je me sens inspire. Tout comme certaines relations que peuvent entretenir nos amis avec leur auto, … Il y aurait de quoi dire !

  7. Ama

    Ah mais le catholicisme n’est pas encore complètement mort 😀 !
    Les baptêmes restent la cérémonie « chouchou » des français (avec les jours fériés lol). Malgré que le république se dise laïc, elle traînera toujours sont passif religieux… Alors que le mariage catholique se casse la gueule (je trouve pas de chiffre sur le net, crotte).
    Faudrait comparer les 2 chiffres mariages civile/religieux entre la France et le Japon sur les dernières années pour voir si la tendance est la même entre les 2 pays (victoire de l’ère actuelle) ou si il y a bien une tendance traditionnaliste nippone plus marquée qu’en France…

  8. lolo

    Oui, on veut bien des billets sur le mariage au Japon. Là encore, rien à voir avec la France. Je ne pense pas que l’on puisse comparer, dans l' »esprit », un mariage catholique français et un mariage « pack » shinto japonais… Ou plutôt, si : on peut comparer !!!
    La volonté, en France, de se marier à l’Eglise se fait de moins en moins par obligation « sociale » : on n’hésite plus à affirmer ses choix, d’autant que les mairies proposent généralement des pendants laïcs aux cérémonies religieuses.
    Au Japon, « c’est la mode » (en français dans le texte). En début d’année, un couple connu d’acteurs se sont mariés en costumes de « hina matsuri » (costumes impériaux de l’époque d’Heian), ce qui n’est pas le cotume traditionnellement traditionel, et ce, dans un sanctuaire particulier (j’ai trouvé un lien : http://www.asianbite.com/default.asp?display=866). Depuis, le sanctuaire de Kobe où ça s’est passé ne cesse de désemplir !…

  9. Ama> Je ne suis pas si sur que les mariages a l’eglise se cassent tant que ca la gueule, j’avais lu un article il y a quelques temps qui, statistiques a l’appui, nous apprenait qu’il y avait un regain d’interet pour la chose !
    Lolo> Pour ce qui est des pendants laics aux ceremonies religieuses, cela n’existe t-il pas depuis la revolution francaise ? N’est ce pas le mariage administratif que l’on ceremonise ? Enfin bref, on s’eloigne de notre Kannushi la. Je viens d’ecrire un billet sur un mariage au japon … Mais tu vas etre decu, car il ne s’agit pas d’un mariage traditionnel. Il s’agit en fait de ce qui se fait de plus en plus de nos jours ici au japon : Un mariage « gout » europeen !

  10. satoko

    Pour la ceremonie on appelle ca le jichinsai, il ne s agit pas de benir la maison mais d appaiser les dieux de la terre.
    Pour ce qui est du cote rituel effacant la doctrine oui. Ensuite il ne faut pas croire a une conservation de la tradition pres

  11. satoko

    Pour la ceremonie on appelle ca le jichinsai, il ne s agit pas de benir la maison mais d appaiser les dieux de la terre.
    Pour ce qui est du cote rituel effacant la doctrine oui. Ensuite il ne faut pas croire a une conservation de la tradition presque toutes les ceremonies sont nouvelles ! Le mariage shinto date du debut du 20ieme. Le nouvel an shinto aussi.
    La fameuse universite s appelle kokugakuin mais est tres chere. Quelque chose comme 7 000 euros l annee.

    Ce qu il faut le bien comprendre c est que shukyo a ete pose comme traduction de religion par un certain Hepburn mais que ce n est pas si simple. Un japonais qui dira « boku no shukyo ha shintou to bukkyou da » vous dirra « I have no religion ».
    Les occidentaux sont aussi tres fiers de separer shinto de bouddhsime en disant que les japonais melangent tout. Ce n est pas si simple, le shinto est apparu face au bouddhsime et 90 % des concepts shinto comme le concept de purete viennent du bouddhsime.

  12. Oui en effet le Jichin-sai, c’est ce que j’expliquais a Techbee (http://techbee.wordpress.com/2007/06/16/kannushi/) lorsqu’elle avait ecrit un petit truc sur son blog concernant cet article.

    « Apaiser les Dieux de la terre », ou « benir le terrain » ne peuvent-ils pas selon vous evoquer la meme chose ? Cependant, je ne savais pas que le mariage shinto etait aussi recent que ce que vous ecrivez. Aussi, si vous en aviez le temps, il pourrait etre interessant que vous nous expliquiez de quel fait, au debut du XXeme siecle, les coutumes se sont « shintoisees » (pardonnez moi l’expression) ainsi. Est-ce pour marquer sa difference avec le voisin chinois ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s