Archives quotidiennes : 2007, avril 23

La galette du samedi soir

C’est un samedi soir, il est 23h30 dans la grande gare de Ikebukuro, ils sont des centaines ? Des milliers ? A  transiter. C’est une foule compacte qui se déplace pour rejoindre les quais de « leur » compagnie de chemin de fer ; « Tokyo Metro », « JR », « Seibu » ou « Tôbu ».

Deux agents de la gare ont été dépéchés en urgence …

eki-galette.jpg

 » Prenez garde, il y a du vomi sur le soool — Preneeeez garde au vomi sur le soool  » clament-il à fréquence régulière en attendant l’arrivée du service de nettoyage.

C’est un samedi soir … Comme les autres à Tokyo.

1 commentaire

Classé dans un instant-ané- s'il vous plaît

Au boulot ! (1) : Halo- Wo-ku

 » Salut les gars ! Ca boom ? …
Dites euh … Je cherche du boulot et j’ai pense que … Par hasard vous ne …
Ah ! Vous etes deja au complet la ?!
 »

maw-quai1.jpg

Pour trouver du travail au Japon, il y a les journaux payants d’annonces specialises comme « From A red » ou la variante « from A blue », « Gourmet career », « Travaille » (en francais dans le texte), « Gaten », ou leurs equivalents gratuits tels que « Town work », « Job Aidem », « Domo » etcetera (la majorite de ces publications appartiennent au groupe de presse « Recruit« ) Nombreuses sont ces publications qui editent un service d’annonces en ligne pour mobiles. Aussi, certains jours, avec l’immense pile de publicites distribuee avec le journal du matin, on trouve des centaines d’annonces locales de travail essentiellement pour des petits jobs pas toujours tres bien paye (hall-staff d’izakaya ou de pachinko, chauffeur-livreur, employe de convenience-store …etc)

Il y a un autre moyen pour trouver un travail au Japon et qui est tres efficace : « Hello work« . « Hello work » est l’equivalent japonais de l’ANPE. Je m’y suis rendu il y a peu de temps, peu de temps apres avoir demissionne de mon travail de bartender (Je n’y apprenais plus rien, j’en reparlerais certainement ulterieurement dans ce blog).

Ce jour-la, la grande salle dediee a la recherche d’emploi du centre « halo-wo-ku » (hello work) n’etant pas tres frequentee, je fus directement accueillit par Monsieur Abe, dans le cas contraire, j’aurais ete oriente sur un des quinze ordinateurs mis a la disposition du demandeur d’emploi pour une recherche libre avant de me diriger vers un conseiller. Ce jour-la, le fonctionnaire Abe comme la dizaine de ses collegues present derriere ce long comptoir-bureau auquel j’ai pris place, va m’assister dans ma tache durant … deux heures et trente minutes. Il consulte la base de donnees des offres d’emplois et me propose regulierement quelques trucs succeptibles de m’interesser, apres avoir verifie qu’il est techniquement possible d’effectuer le trajet domicile-travail au quotidien. Ne voulant pas monopoliser ce fonctionnaire rien que pour moi, je comptais repartir apres la premiere offre d’emploi qu’il m’avait deniche mais Monsieur Abe me repondit que j’avais le droit a trois offres par jour et qu’il etait disponible pour ma recherche jusqu’a la fermeture du centre ! « Nous avons tout le temps, il n’est que midi me dit-il »

« Bonjour ici Abe de hello-work ... » Finallement deux offres m’interessaient, alors mon fonctionnaire decrocha son telephone et apres s’etre platement excuse pour l’eventuel derangement occasionne aupres de mon eventuel futur employeur, il se chargea de me presenter brievement avant de me passer cet interlocuteur pour fixer une date pour l’entretien. La deuxieme offre ne repondant pas au telephone, je n’aurais finallement decroche qu’un seul entretien.

 » Bonjour ici Abe de Hello Work…  » <Bis> Monsieur Abe me rappela, le lendemain de mon entretien afin de prendre connaissance de l’evolution de ma situation  mon dossier. Puis il me rappela le jour d’apres afin que je lui communique mon numero de fax, dans le but de m’envoyer rapidement les coordonnees de l’offre no 2, au cas ou …

Finallement, je fus embauche en CDI des le premier entretien, sujet d’un tout prochain article …

7 Commentaires

Classé dans Petit Quotidien Nippon

elections

Ce panneau electoral pres de la maison pour les elections municipales (conseillers municipaux) me rappelaient chaque matin qu’en France, le 22 avril on votait pour la Presidentielle.

municipalesimage.jpg

Je me leverai donc tot lundi matin, pour suivre sur internet, les premieres estimations. Plutot angoisse je dois l’avouer ! (‘faut pas qu’il passe, ‘faut pas qu’il passe …!)

Sinon, « Pikachi » est passe haut la main (entre autres) lors de ces elections locales, il faut dire qu’il a beaucoup donne de sa personne lors de sa campagne.

electionpikachi1.jpg electionpikachi2.jpg

« Pikachi » devant la sortie Ouest de la gare, accueillant les derniers employes de bureau sur le retour (minuit et quelques)

3 Commentaires

Classé dans Petit Quotidien Nippon