Archives quotidiennes : 2006, octobre 22

Roban is a …

I’m a …

bartendermetro.jpg

Cela fait un mois et quelques jours, a present que j’ai ce nouveau travail. Je voulais attendre un peu avant de le presenter ici. Parce que je n’etais pas sur que j’allais faire l’affaire ; parce que je n’etais pas certain que j’allais m’y plaire aussi. Pas toujours evident de s’adapter a un nouveau pays, dans un nouveau travail dans ce nouveau pays !J’ai d’ailleurs failli arreter, au bout de 15 jours, lorsque le patron me convoqua pour me proposer un contrat a duree indetermine a effet immediat et ce, sans periode d’essai (generalement de 3 mois au Japon !)

Et puis … J’aurai finallement accepte sa proposition et opte donc pour la « tranquillite ».  Puis, une deuxieme fois, quinze jours plus tard, parce que j’etais epuise. De travailler 13 heures par jour; par ce collegue qui avait  comprit qu’il etait mon chef alors qu’il n’en etait rien ; par ce patron qui ne cessait de corriger mon japonais en me demandant d’utiliser un langage soutenu avec la clientele

« – Je vais arreter la l’experience »

Lui avais-je dit lors de cet entretien que j’avais reclame, et d’ajouter qu’il serait mieux qu’il cherche des a present un nouveau bartender. Il reussit neanmoins a me convaincre de rester.

Je ne regrette pas d’avoir chercher a corriger tres vite ce qui ne convenait pas dans nos relations de travail. Ce qu’un Japonais est souvent incapable de faire : Co-mmu-ni-quer !

Comme quoi, ca marche, meme ici. J’ai donc obtenu de nombreux jours de conges supplementaires, la possibilite de m’exprimer en Japonais comme bon me semble, de pouvoir croiser les bras et autres poses peu elegantes etcetera… Leur serais-je donc si … Indispensable ?

Roban is a bar-tender.

Je travaille donc dans un bar a Tokyo … Un cocktail bar ! (et oui m’ssieurs dames) J’apprends le metier a realiser des « Gulf-stream », des « tequila Sunrise », des « Singapore Sling », des « Frozen Casablanca » etcera.  

stonesjohn.JPG  stonesvue.jpeg

Je travaille de 10h  ou 11h30 le matin, ceci afin d’assurer le « lunch-time » a 23h-23h30 le soir pour le bar time. Je suis en pause l’apres-midi de 14h30 a 17h30. 

Durant ces pauses, je bois du cafe, fume des cigarettes, regarde la television, fais des siestes, me promene dans les environs de Ningyocho, ou m’entraine a realiser des « paradise », des « Jamaicajo » ou encore des « white russian » …

stoneshimadeane2.jpeg  stoneshimadane1.jpeg

Au bar, j’ai deux collegues, avec qui je travaille tous les jours, plus trois autres qui assurent quelques jours par semaine seulement. Je m’entends bien avec l’Itamae (cuistot) qui pourrait meme devenir un ami … Par contre, nous avons tous les deux, un peu de mal avec Johnny ! Johnny est Japonais et c’est son vrai surnom. Personnage fort sympathique en dehors du boulot mais dans le jus, il est penible.  

Je crois qu’il n’a pas trop compris que le bar etait situe dans un quartier populaire et non dans le chicissime « Ginza » … Bref, face aux clients il est raide comme un poteau a surveiller ses faits et gestes (et ceux des autres) et est incapable de tenir la conversation au dela des presentations, avec les clients … Par contre il est doue question cocktails ! C’est quand meme un comble que ce soit moi, qui anime le bar, avec mon japonais approximatif et mes maladresses !

Plus ! Shop-data:
Le patron est avant-tout architecte, et travaille sur des projets commerciaux, ses bureaux son au-dessus du bar, qui autrefois etait le garage qui abritait ses voitures ! Il y a aussi a 50 metres, un restaurant qui fait partie de la societe. C’est donc une petite entreprise et nous sommes moins d’une d’une dizaine a y travailler (en ne comptant que les permanents) Le patron est un homme plutot sympathique, ayant un humour qui me convient. Il nous laisse plutot libre de faire comme bon nous semble. De plus il a l’extreme amabilite de se sauver des qu’un client franchit la porte du bar, …

stonestravaux.jpeg  stonespray.jpeg

Le bar n’a que trois semaines d’existence. J’ai donc un peu participer aux travaux, comme
tout le monde, j’ai egalement assiste a la »benediction » du bonze, aux prieres de
circonstance.
Le bar n’a que trois semaines d’existence alors parfois (souvent) on attend le client, et on
fume des cigarettes, on boit du whisky, on regarde la television, et on lit … « bartender »,
un manga en six tomes qui vient de sortir en librairie ! Le heros fait le meme metier que nous !
J’imagine alors bien le cocktail redevenir a la mode au japon, vu la publicite qui est faite autour de ce manga et de la serie animee qui va avec.
(tous les samedis soir sur TBS, cf publicite dans le metro en tout debut de post).

Le patron me l’a bien dit : derriere le bar, je veux que Roban soit comme un comedien
sur une scene de theatre ! Bah … ca, ca me plait, en fait !

3 Commentaires

Classé dans Petit Quotidien Nippon