Archives mensuelles : octobre 2006

Roban is a … VIP (ben oui quoi !)

Ce samedi dernier, je suis alle du cote de Kawasaki avec ma petite sous l’bras. J’etais invite a une petite soiree « Gyoza » chez Kamitori. Il y avait bien evidement, cela va de soi, Hatano (cf Umi-tour du mois de septembre) a qui Kamitori va bientot lui sous-louer son appart durant le temps de son sejour en Australie.

Le gyoza etant une specialite culinaire originaire de Chine, ressemblant a ces ravioli chinois que l’on trouve dans nos traiteurs asiatiques. 

marygyoza1.jpeg  cavestaillevent.jpeg

Ainsi, Mary-san, mon ancienne chef de departement etait donc de la partie, et avait ete nommee pour l’occasion « chef aux fourneaux ». Etant taiwanaise, naturalisee japonaise, le gyoza est un peu sa specialite. (meme, si Noriko les reussit mieux !) C’etait bien pratique, puisque cela nous a permis de bavarder tout en buvant pendant que notre ex-superieure hierarchique suait a nous remplir l’estomac.

Nous rentrames avec elle de cette soiree, ma petite et moi puisque nos domiciles respectifs etant desservis par la meme ligne de metro. Nous fimes neanmoins une petite halte en cours de route, du cote de « Yurakucho« , puisqu’elle voulait me faire decouvrir son bar quotidien ! Un bar a vins qu’elle frequente chaque soir, seule apres le travail.  Cela m’interessait au plus haut point ! Moi qui achete et vend du vin a mes clients je voulais avoir matiere a comparer,… Alors nous avons donc fait cette petite halte ensemble. Oui, oui, comme vous le pensez bien, j’ai une conscience professionnelle hors-pair. Manque de chance, le sympathique barnum de madame etant ferme ce jour, j’ai du improviser. Je me rappelai alors que Kei-kun travaillait dans le quartier en tant que cuisinier dans le quartier, et ca tombait vraiment bien, dans un « Wine Lounge » a quelques pas de la  (Kei, est notre sympathique cuistot, dans le post « gout de France » de septembre dernier)  …

C’est donc, plus que legerement ethylomises (?) que nous penetrames dans cet etablissement de luxe ou la clientele est triee sur le volet.  Et heureusement que nous avions bu auparavant, sinon, nous nous serions enfui en courant apres avoir lu la carte et les prix qui accompagnaient celle-ci.

 Mais voila qu’au bout de quelques minutes, vint le chef, le manager, puis mon ami afin de nous saluer dignement, tout en courbettes. Ce qui normalement devrait etre destine a un President de multinationale, au moins !

« Merci beaucoup Roban, d’avoir pris la peine de venir nous rendre visite« 

Mon ancienne boss, n’en revenait pas de cet accueil qui m’etait specialement reserve. Je reussis, quant a moi a masquer ma surprise, jusqu’a ce que l’on nous apporte l’addition.

« Mosieur Roban, la maison tient a vous inviter »

Je fis neanmoins semblant de vouloir payer et je finis par accepter au vue de l’insistance du manager du lounge ! Mary-san me regarda tout d’abord avec de tres grands yeux (la bouche grande ouverte ) …
Avant de me lancer un : 

« mais enfin, …Roban !! Pourquoi ?? »

Aah ! Chere « buchou » te voila surprise, toi qui autrefois surveillait mes faits et gestes aupres de notre clientele, qui me rappelait a l’ordre lorsque mon sourire ne convenait pas, lorsque je ne prenais pas assez soin de toutes ces personnes … Ca te fait drole cette marque de respect exageree ?! … Oh Mary ! J’te parle !

Poster un commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon

Site en construction (#8)

Ou l’on suit (avec interet) la construction d’une maison individuelle …
… En temps reel !

sec9.jpeg

Poster un commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon

Bleu !

Higashi-Ginza (Ginza Est) 15h37

Un ciel magnifique, une temperature agreable, …Les 25 et 26 octobre.

ginzasb.jpeg

Poster un commentaire

Classé dans meteo

Energy drink

Aujourd’hui, debut d’apres-midi, Hiro, le cuisinier du restaurant exploité par l’entreprise qui m’emploie prépare le service du soir :

« –  tu as deja mangé suppon n’est-ce pas ? « 


 » – Oui, en friture, avec vous tous l’autre jour. »

 

supponlp2.jpeg  suppongp.jpeg

 

« –  Et as-tu déjà goûté le sang de suppon ? « 

 » – Ah ! ben … euh… non ! Je veux bien goûter, mais alors, un fond de verre, pas plus hein ! « 

 

    supponchi.jpeg

 » – Oh ! Mais c’est pas mauvais ce truc ! « 

 » – Tu sais, c’est très apprécié de certains hommes Japonais … Ca donne des forces, de l’énergie … Tu vois ce que je veux dire ? Avant d’aller, euh … de …. @* »#SX!<* « 

PLUS!: le sang de suppon est coupé avec du sake (nihon-shu) afin d’altérer le goût

1 commentaire

Classé dans Les enfants, Societe de consommation

Un the au sa…rrazin

Petite sequence nostalgie personnel,  avec un produit pourtant 100% japonais !

Tiens donc ?! Qu’est-ce que c’est ??

Parmis les nombreux thes que l’on boit au japon – il n’y a pas que le celebre the vert- il y en a un que j’apprecie plus particulierement, il s’agit de « soba-cha » ou the au ble noir. Que j’ai, jusqu’a present uniquement bu chaud …

J’ai decouvert ce matin, dans un distributeur de boissons, sur le quai d’une gare, … Perdu au milieu des « lemon squash« , des cafes en cannettes, des  « melon soda »  et autres soft drinks nippons, … Une petite bouteille orange et blanche dont le design m’a interpelle !

sobacha.jpg

Le soba-cha froid m’a procure une drole de sensation, un gout qui ne m’etait pas inconnu !

En fait …
Un gout d’autrefois, en buvant cette canette, je me retrouve adolescent lorsque je vivais dans l’Est bretagne : C’est samedi, jour de marche. A proximite du marchand de volailles vivantes, non loin du commercant de vetements pour menageres, se trouve comme chaque samedi, un vieux “tube” Citroen qui vend des “galettes-saucisses”. Oui ! Une galette de sarrazin froide, enroulee autour d’une grosse saucisse chaude grillee au barbecue …Oui ! Un maki-saucisse !
Le gout de ce soba-cha est exactement le meme que la galette froide de mon enfance !

Je suis donc heureux ! J’ai decouvert au Japon, la galette en canette !

2 Commentaires

Classé dans Societe de consommation

Roban is a …

I’m a …

bartendermetro.jpg

Cela fait un mois et quelques jours, a present que j’ai ce nouveau travail. Je voulais attendre un peu avant de le presenter ici. Parce que je n’etais pas sur que j’allais faire l’affaire ; parce que je n’etais pas certain que j’allais m’y plaire aussi. Pas toujours evident de s’adapter a un nouveau pays, dans un nouveau travail dans ce nouveau pays !J’ai d’ailleurs failli arreter, au bout de 15 jours, lorsque le patron me convoqua pour me proposer un contrat a duree indetermine a effet immediat et ce, sans periode d’essai (generalement de 3 mois au Japon !)

Et puis … J’aurai finallement accepte sa proposition et opte donc pour la « tranquillite ».  Puis, une deuxieme fois, quinze jours plus tard, parce que j’etais epuise. De travailler 13 heures par jour; par ce collegue qui avait  comprit qu’il etait mon chef alors qu’il n’en etait rien ; par ce patron qui ne cessait de corriger mon japonais en me demandant d’utiliser un langage soutenu avec la clientele

« – Je vais arreter la l’experience »

Lui avais-je dit lors de cet entretien que j’avais reclame, et d’ajouter qu’il serait mieux qu’il cherche des a present un nouveau bartender. Il reussit neanmoins a me convaincre de rester.

Je ne regrette pas d’avoir chercher a corriger tres vite ce qui ne convenait pas dans nos relations de travail. Ce qu’un Japonais est souvent incapable de faire : Co-mmu-ni-quer !

Comme quoi, ca marche, meme ici. J’ai donc obtenu de nombreux jours de conges supplementaires, la possibilite de m’exprimer en Japonais comme bon me semble, de pouvoir croiser les bras et autres poses peu elegantes etcetera… Leur serais-je donc si … Indispensable ?

Roban is a bar-tender.

Je travaille donc dans un bar a Tokyo … Un cocktail bar ! (et oui m’ssieurs dames) J’apprends le metier a realiser des « Gulf-stream », des « tequila Sunrise », des « Singapore Sling », des « Frozen Casablanca » etcera.  

stonesjohn.JPG  stonesvue.jpeg

Je travaille de 10h  ou 11h30 le matin, ceci afin d’assurer le « lunch-time » a 23h-23h30 le soir pour le bar time. Je suis en pause l’apres-midi de 14h30 a 17h30. 

Durant ces pauses, je bois du cafe, fume des cigarettes, regarde la television, fais des siestes, me promene dans les environs de Ningyocho, ou m’entraine a realiser des « paradise », des « Jamaicajo » ou encore des « white russian » …

stoneshimadeane2.jpeg  stoneshimadane1.jpeg

Au bar, j’ai deux collegues, avec qui je travaille tous les jours, plus trois autres qui assurent quelques jours par semaine seulement. Je m’entends bien avec l’Itamae (cuistot) qui pourrait meme devenir un ami … Par contre, nous avons tous les deux, un peu de mal avec Johnny ! Johnny est Japonais et c’est son vrai surnom. Personnage fort sympathique en dehors du boulot mais dans le jus, il est penible.  

Je crois qu’il n’a pas trop compris que le bar etait situe dans un quartier populaire et non dans le chicissime « Ginza » … Bref, face aux clients il est raide comme un poteau a surveiller ses faits et gestes (et ceux des autres) et est incapable de tenir la conversation au dela des presentations, avec les clients … Par contre il est doue question cocktails ! C’est quand meme un comble que ce soit moi, qui anime le bar, avec mon japonais approximatif et mes maladresses !

Plus ! Shop-data:
Le patron est avant-tout architecte, et travaille sur des projets commerciaux, ses bureaux son au-dessus du bar, qui autrefois etait le garage qui abritait ses voitures ! Il y a aussi a 50 metres, un restaurant qui fait partie de la societe. C’est donc une petite entreprise et nous sommes moins d’une d’une dizaine a y travailler (en ne comptant que les permanents) Le patron est un homme plutot sympathique, ayant un humour qui me convient. Il nous laisse plutot libre de faire comme bon nous semble. De plus il a l’extreme amabilite de se sauver des qu’un client franchit la porte du bar, …

stonestravaux.jpeg  stonespray.jpeg

Le bar n’a que trois semaines d’existence. J’ai donc un peu participer aux travaux, comme
tout le monde, j’ai egalement assiste a la »benediction » du bonze, aux prieres de
circonstance.
Le bar n’a que trois semaines d’existence alors parfois (souvent) on attend le client, et on
fume des cigarettes, on boit du whisky, on regarde la television, et on lit … « bartender »,
un manga en six tomes qui vient de sortir en librairie ! Le heros fait le meme metier que nous !
J’imagine alors bien le cocktail redevenir a la mode au japon, vu la publicite qui est faite autour de ce manga et de la serie animee qui va avec.
(tous les samedis soir sur TBS, cf publicite dans le metro en tout debut de post).

Le patron me l’a bien dit : derriere le bar, je veux que Roban soit comme un comedien
sur une scene de theatre ! Bah … ca, ca me plait, en fait !

3 Commentaires

Classé dans Petit Quotidien Nippon

chat lisant

chatlisant.jpeg

C’est ca … C’est ca Matou ! Prend-moi pour un con !
Ah ah ! Pffff….
Non ? Sans dec’ ? Un chat ca comprend les kanji ?

4 Commentaires

Classé dans Petit Quotidien Nippon