Archives mensuelles : septembre 2006

Hardware

Aujourd’hui, samedi, j’avais un peu de temps dans la soiree. Du temps qui m’aurait
permis d’ecrire des tas de trucs super interessant. Et je n’ai pas pu !
A cause de lui !

Lui ?

scanprintcopy

Le scanneur-imprimeur-copieur (ici, juste apres sa liberation) que Noriko s’est
achete cet apres-midi au Nojima  (chaine de magasins distribuant de l’electronique
grand publique
) le plus proche. Oui ! Elle a pour projet de mettre en ligne ses petits
croquis, ses fax illustres, ses illustrations etcetera. certainement sous forme de « blog »
vu que meme moi j’arrive en tenir un …

Juste apres cet achat, elle s’est mise a ranger la piece de la maison qui devait accueillir
la bete, je me suis senti oblige de participer a ce menage de bienvenue. Il est certain que
J’aurais eu droit, dans le cas contraire a moults reflexions ! La corvee terminee, je n’ai pas
eu la possibilite d’utiliser l’ordinateur familliale puisqu’un scanneur-imprimeur-copieur
et bien ca s’installe, ca se teste … Bref !

Dommage, je voulais parler d’Uniqlo, l’inevitable chaine de magasins de « casual clothes »,
N. 1au Japon ! car a cote de Nojima, il y a … Un point de vente Uniqlo ! (C’est ce qui m’a
donne l’idee) Ce sera pour une prochaine fois.

Hier, j’avais achete un nouveau grill-toaster pour la cuisine, et on n’en a pas fait tout un plat !

1 commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon

Winter green

07 sept.2006. 23.02 – Noriko :

Waaa … il est chouette ce nouveau dentifrice que tu as achete …
Il a vraiment le gout de france !

wintergreen.jpeg

…Ah ?

Poster un commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon

Viva ! Vivarium ! … (c’etait l’ete)

L’automne approche, l’ete commence a s’eloigner …
Petit flash-back saisonnier.

On commence avec nos amis les insectes. « Amis » que nous avons eu le plaisir
d’inviter a la maison cette annee.

kabuto-moshi

Nous avons eu donc, Kabuto-mushi qui est la vedette, la star, des bestioles aupres des petits Nippons qui sont tres nombreux a « collectionner » dans de petits vivariums portables leur « elevage ». Ces bestioles se monnaient aux environs de 300 a 500 yen la piece (pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’en attraper un, heureusement, il y a le supermarche).  

Cette grosse bebette vole (!) et se cogne souvent contre portes, murs et fenetres. C’est amusant, sauf lorsque celle-ci vous coupe la route alors que vous roulez a velo. Bbbbreuuueuuuuuu, au son d’un vieux velo-solex. 

Ca a un succes tel aupres des petits garcons que l’on ne compte plus les divers produits derives a l’image de cet insecte : cahiers, stylos, sweat-shirts, linge de maison, dessins animes et mangas, biscuits, yaourts, … Un « character » qui ne coute pas un rond en licensing mais qui rapporte un max aux industriels.

tombo

Tonbo. Certains jours, elles sont nombreuses a raser le sol surtout a proximite des rizieres. Certainement a la recherche de plus petits insectes ; les libellules ! Elles aussi sont de tailles plutot honorables, comparees a leurs homologues europeennes. Ici (photo), une libellule qui « have a rest » contre la moustiquaire d’une des fenetres de la maison. Ah … Oui, les moustiques, on s’en passerait bien ! La par-contre, « no-photo » (tu crois que c’est aise a prendre en photo ?) 

kama-kiri

Plus rare, Kama-kiri ! N’est-ce pas la ce que l’on appelle en francais, une mante religieuse ?

Non present sur la photo, en plus de l’inevitable moustique, j’aurais aime parler egalement du papillon de jour, de nuit et d’une autre sorte d’insecte que l’on pourrait decrire comme un gros papillon noir qui aurait ete croise avec une chauve souris ( ! ).
L’insecte estivale par excellence au Japon est la cigale, semi dont le son emit n’a strictement rien a voir avec celle de Provence par exemple. De toute facon il en existe 7 sortes et certaines produisent un son strident et aigue dont on finit par s’habituer et qui, au final n’est pas trop desagreable sauf …. Sauf vers les quatre heures du matin lorsque le soleil se leve et qu’elles se mettent a chanter parce qu’elles sont de bonne humeur sans doute ! Ca doit etre ca !  Pour finir, les grillons qui malgre l’absence de cheminee prennent le relais le soir. Au Japon, tout le monde s’y met (a faire du bruit) meme les insectes.

5 Commentaires

Classé dans Four Seasons, Petit Quotidien Nippon

(roman photos) Site en construction (2)

Etape par etape, en images et sans (presque) commentaires, suivons donc la construction d’une maison au Japon. (Deuxieme episode)

sec2.jpeg

Ce matin, des ouvriers ont pose deux palissades, puis sont partis !
Attendez, … Une fois lancee, la construction ira tres vite !

Poster un commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon

Des bulles dans le business

On ne peut pas dire que la TV au Japon, dans sa globalite,  puisse etre
une reference de qualite !

 

Pour un certain « mieux-disant culturel » ce n’est ni sur TF1 (bien sûr) mais
pas certainement de ce côté de la planète que l’on trouvera son bonheur
télévisuel.
Ceci-dit, pour celles et ceux qui aiment les drama (series japonaises a
l’eau de rose), les jeux debiles voires, ultra-debiles, les publicités pour des
hotels-restaurants déguisées en émissions culinaires …Le Japon télévisé
est fait pour vous ! Je suis un peu sévère puisqu’il existe comme sur toutes
les télés du monde des programmes fort intéressant ou tout du moins qui
se laissent regarder ! A l’instar des programmes jeunesse, sur la chaine
publique NHK3, dont les émissions récréatives et éducatives ne sont pas
coupées par de la publicité tous les quarts-d’heure  en moyenne comme sur
les chaines privés. Ayant tout de meme un peu passé l’âge, me concernant,
il y a cependant une émission que je regarde de temps en temps ici,
elle est programmée le soir en semaine à 23h00, il s’agit de « World Business
Satelitte » sur TV Tokyo. Comme son nom l’indique, on y parle du monde,
de business mais pas trop de satellites (tant mieux!).
Une heure de grande écoute pour le public visé : le salary-man japonais qui
rentre souvent pile-poil à ce moment là, après avoir passé une heure, une heure
et demi dans le train et après avoir offert à son employeur quelques heures
supplémentaires de son précieux temps.
Il s’agit là d’une très bonne émission pour qui veut bien comprendre la société
(de consommation) japonaise ; nouveaux concepts, applications des nouvelles
technologies dans la vie quotidienne, reportages et interviewes de Présidents
de sociétés, cours de la bourse, fluctuation des monnaies …
Bref que du bonheur ! (ah ah !)

Malgrés apparences, le theme de ce billet, n’est pas cette emission.
Non ! Je voudrais evoquer cette fois, le lancement rate d’un produit de
grande consommation par une grande multinationale de l’agro-alimentaire…
Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Societe de consommation

Big Yakitori

Ce vendredi soir, comme je rentrai plus tard que d’habitude, avec Noriko, nous nous sommes donnes rendez-vous pres de la gare, car … Ce soir, on mangeait dehors. Yeah ! Nous sommes donc alles chez « Biggu no go-enkai« , une mini-chaine de yakitori-ya (pas plus de 5/6 restaurants tous situes le long de la Tojo line entre les gares de Kawagoe et Asakadai !) 

 うまいよ!

Je ne regrette pas cette petite sortie. Non seulement cela nous a permis de discuter un peu a l’exterieur de la maison, mais en plus …

Jusqu’a ce jour, je n’avais jamais mange de yakitori aussi bon !

Je fus meme assez surpris ! A partir d’aujourd’hui, une brochette ne sera plus jamais … une simple  brochette ! Sauf dans le cas de celles que l’on trouve a 6o yen l’unite au supermarche, ou celles que l’on trouve dans certains « yatai » qui ne sont rien d’autre que des produits congeles, des produits au gout industriel ! Presqu’a regretter les yakitori de Paris que nous font  les Chinois deguises en japonais ! (vous suivez ?)

  yakitori-robot2.jpg  yakitori-robot.jpg  yatai  yaki-obasan1.jpg  charbon de bois  Yakitori kudasai   

Pour terminer, en images, petite variation sur le theme « yakitori » en brochettes mineures …

Les deux premieres photos representent le must de la brochette au gout plus que moyen-moyen. En effet, realisees par un « robot » tout est automatise. La brochette passe devant le grill en photo 1, puis grace a son bras mecanique (photo 2), le « robot » plongera celle-ci dans le « tare » (sauce) Il ne restera plus qu’a « cueillir » le yakitori et le manger !(Photo prise lors d’un matsuri de quartier).

Une petite baraque a brochettes situee devant le supermarche, happant le chaland a la sortie de celui-ci grace au parfum de poulet ou de cochon grille ! (phot.3). Mme Fukushima (qui est nee a Tokyo pourtant ) fait des brochettes depuis toujours dans sa cabane coincee derriere le pylone de distribution d’electricite. Elle est originaire de Coree du Nord.  Comme elle est agee, et que la motivation n’est  peut etre plus au rendez-vous, elles ne sont plus aussi bonnes qu’autrefois ses brochettes.

On termine avec une vue de la salle a l’etage du restaurant qui m’a reconcillie avec la brochette puis avec un verre qui deborde de Nihon-shu (sake) Ichinokura, du departement de Miyagi (nord) sur les conseils du staff ! (600 yen)

bigyakitori.jpeg  nihon-shu \

Poster un commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon