Big Yakitori

Ce vendredi soir, comme je rentrai plus tard que d’habitude, avec Noriko, nous nous sommes donnes rendez-vous pres de la gare, car … Ce soir, on mangeait dehors. Yeah ! Nous sommes donc alles chez « Biggu no go-enkai« , une mini-chaine de yakitori-ya (pas plus de 5/6 restaurants tous situes le long de la Tojo line entre les gares de Kawagoe et Asakadai !) 

 うまいよ!

Je ne regrette pas cette petite sortie. Non seulement cela nous a permis de discuter un peu a l’exterieur de la maison, mais en plus …

Jusqu’a ce jour, je n’avais jamais mange de yakitori aussi bon !

Je fus meme assez surpris ! A partir d’aujourd’hui, une brochette ne sera plus jamais … une simple  brochette ! Sauf dans le cas de celles que l’on trouve a 6o yen l’unite au supermarche, ou celles que l’on trouve dans certains « yatai » qui ne sont rien d’autre que des produits congeles, des produits au gout industriel ! Presqu’a regretter les yakitori de Paris que nous font  les Chinois deguises en japonais ! (vous suivez ?)

  yakitori-robot2.jpg  yakitori-robot.jpg  yatai  yaki-obasan1.jpg  charbon de bois  Yakitori kudasai   

Pour terminer, en images, petite variation sur le theme « yakitori » en brochettes mineures …

Les deux premieres photos representent le must de la brochette au gout plus que moyen-moyen. En effet, realisees par un « robot » tout est automatise. La brochette passe devant le grill en photo 1, puis grace a son bras mecanique (photo 2), le « robot » plongera celle-ci dans le « tare » (sauce) Il ne restera plus qu’a « cueillir » le yakitori et le manger !(Photo prise lors d’un matsuri de quartier).

Une petite baraque a brochettes situee devant le supermarche, happant le chaland a la sortie de celui-ci grace au parfum de poulet ou de cochon grille ! (phot.3). Mme Fukushima (qui est nee a Tokyo pourtant ) fait des brochettes depuis toujours dans sa cabane coincee derriere le pylone de distribution d’electricite. Elle est originaire de Coree du Nord.  Comme elle est agee, et que la motivation n’est  peut etre plus au rendez-vous, elles ne sont plus aussi bonnes qu’autrefois ses brochettes.

On termine avec une vue de la salle a l’etage du restaurant qui m’a reconcillie avec la brochette puis avec un verre qui deborde de Nihon-shu (sake) Ichinokura, du departement de Miyagi (nord) sur les conseils du staff ! (600 yen)

bigyakitori.jpeg  nihon-shu \

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Petit Quotidien Nippon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s